AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 livraison de parchemins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evena
Apprenti


Nombre de messages : 1
Participation RP : 3
Inscription : 15/02/2010

MessageSujet: livraison de parchemins   Ven 19 Fév - 16:59

Elle était en retard pour livrer les parchemins et l'encre journaliers des soldats.
Posés sur son nez, ses binocles tremblaient parce qu'elle courrait pour rattraper son erreur. Lire les derniers vers d'un poète inconnu ne l'aurait pas mise dans un tel état si elle ne s'était pas amusée à les relire. Puis à les relire. Et à les relire encore.
Le temps était passé trop rapidement et Père avait dû râler pour qu'elle prenne enfin la poudre d'escampette.
Ses cheveux démêlés d'un roux éclatant couvraient à moitié les culs de bouteille qui lui servaient de lunettes. Elle n'avait pas pris un moment pour les tresser proprement et cela l'empêchait de voir correctement. Elle ne s'était non plus pas changée. Ses vêtements, même si ils n'étaient pas sales, n'étaient pas dignes du palais. Les coutures étaient grossières, la couleur délavée. Les reprises sur son haut col étaient mal cachées.
Heureusement que les gardes la connaissaient un peu, sinon elle n'aurait pas pu passer !

Les couloirs se succédaient et son fardeau devenait de plus en plus gênant. Les feuilles ballotaient contre ses seins, l'encre menaçait de tomber. Les deux trois plumes lui chatouillaient les mains.
En plus, elle avait envie de gratter son nez...

Le bruit d'une conversation lui fit tourner la tête.
Elle essaya d'écouter quelques bribes tout en continuant sa folle course. Bien mal lui en prit !
Si elle entendit de quoi lancer une rumeur, elle rencontra aussi un obstacle non désiré. Ses joues rebondirent contre une épaule et, dans un geste de réflexe, elle lâcha tout ce qu'elle transportait. Les feuillets se répartirent sur le sol en une pluie lente. L'encre se brisa, tâchant les chaussures de la personne sur laquelle Evena avait foncé. Les plumes ne furent pas en reste.
Ses 'lunettes' quittèrent aussi son nez et rebondirent sur sa poitrine.
Oubliant qu'elle les avait liées par une chaine, elle poussa alors un cri surpris et tomba à genoux.

A tâtons, sans se préoccuper du pauvre être qu'elle venait de rencontrer, elle se mit à chercher ses lorgnons.
Voilà qu'elle allait être encore plus en retard, surtout si elle ne pouvait pas voir !


- Mes yeux, où sont mes yeux ?
Marmonna-t-elle à présent fâchée et contre elle-même et contre celui qui l'avait fait s'arrêter.
[réservé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alérandir
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 932
Participation RP : 14
Inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: livraison de parchemins   Sam 20 Fév - 13:21

Il était tard... Trop tard ! Peut-être...

Alérandir Daâh ne ressemblait plus du tout à ce qu'elle avait été. C'était sombre, gigantesque en tous points, grandiose... en effet ! Grandiose ! Pour sûr...

Pourtant, la splendeur architecturale de la ville nouvelle mettait mal à l'aise. Une ombre malsaine planait dans l'atmosphère. C'en était si palpable, que les gens eux mêmes, se méfiaient les uns des autres. Ça commérait à tous coins de rue. Ça se jetait des menaces à la gueule, ça proférait des mensonges, ça criaillait de rage.

Pour construire, ils avaient construit ! Dans la douleur et la désinvolture.

Ils avaient peur... aussi. Une peur démesurée, le regard fou de ceux qui ne savent pas ce que l'avenir, cruel, leur réserve.

Il le savait. Ça l'amusait... Ce sentiment, coupable, l'enivrait. Meilleur que toutes les drogues, une impression de puissance mélangée à leur douleur, leur regard perdu, la peur au ventre.

Sers t'en de leurs gémissements détestables. Misérables ! Ce ne sont que des médiocres. De la pitié ? Pourquoi ? Ils ne la méritent pas, tu le sais bien !

Une douleur à l'épaule vive et soudaine sortit l'Hangrateur de ses pensées, alors qu'il marchait dans les couloirs du Palais. De l'encre se répandit sur ses chaussures et des plumes couvrirent ses pantalons. Il ne vit que des cheveux d'un roux enflammé et ses oreilles d'Elfe perçurent le son de verres toucher le sol.

Sans réfléchir et d'un geste alerte il se baissa et ramassa les lunettes.

Imbécile ! Regarde ce que tu as fait ! fulmina-t-il en désignant les taches d'encre sur ses chaussures.

Brise lui ses lunettes, ça lui fera les pieds à cette emmanchée

C'est ça que tu cherches ? Regarde ce que j'en fais, de tes jumelles !

Il brisa d'une seule main les culs-de-bouteille... Mais au moment où il fit ce geste, immédiatement et sans qu'il sache pourquoi, une fulgurante pointe de regret le traversa d'un point à l'autre de son corps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agueraton.net
 
livraison de parchemins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» Délais de livraison chez GW?
» Vieux parchemins et ouvrages abîmés
» Catalogue d'objets magiques : parchemins magiques
» Maelstrom Games

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aguératon - Les Royaumes Oubliés :: Jeu [RP] :: La Capitale - Alérandir Daäh :: Le Palais Hangratial-
Sauter vers: