AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dih Ogh An' Enger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elias
Ecrivain


Nombre de messages : 460
Participation RP : 13
Inscription : 10/04/2008
Age : 25

MessageSujet: Dih Ogh An' Enger   Lun 23 Nov - 22:01

Dih Ogh An' Enger



La nuit venait de tomber et le château était plongé dans la pénombre. Seul la grande salle était partiellement illuminée par le feu de la cheminée. Des pas résonnèrent dans les couloirs et les gonds de la porte tremblèrent.


Seigneur, il est de retour. Nous avons senti des manifestations magiques caractéristiques de sa présence. Ogh s'est réveillé.


Le feu crépitait doucement face à lui. Quelle grande nouvelle : Ogh était enfin de retour. Elias se leva de son fauteuil, se retourna et regarda son interlocuteur. C'était El' Nilam, le plus puissant et le plus fervent de ses mages. Malgré le fait que celui-ci dissimulait ses émotions, on pouvait sentir en lui de une certaine excitation mêlée à la de l'être supérieur dont il n'avait pu évaluer les limites de sa puissance.


Bien, très bien. Il va falloir rassembler le reste des adeptes. Ogh va chercher à nous communiquer, restez tous attentifs et envoyez quelqu'un me chercher dès qu'il l'aura fait. Je vais mettre en place le reste des préparatifs. Le moment est venu de se montrer.


Le mage hocha la tête, et, disparut dans l'obscurité des couloirs qu'il venait d'emprunter quelques instants plus tôt. Des ordres lancés aux autres mages se firent entendre puis le silence rétablit son règne après le bruit de claquement d'une porte. Quelques minutes plus tard, après que les écuyers furent étés réveillés et que les chevaux furent sellés, Elias envoya quelques hommes en direction de la capitale.



- - - - - - -



Arrivés à la capitale, les hommes d'Elias distribuèrent quelques parchemins qu'il avait préparé depuis longtemps pour cette occasion. Ces parchemins étaient en nombre restreint du fait que le seigneur espérait faire plus grande impression par le bouche à oreille que par ses parchemins. On pouvait lire assez distinctement sur ceux-ci :






- - - - - - -



Le jour s'était maintenant levé et le dîner approchait lorsque l'on entendit toquer à la porte de la salle à manger. Un serviteur poussa timidement la porte et sa tête apparut dans l'entrebâillement de celle-ci.

Seigneurs, on m'a demandé de vous quérir. Je n'ai pas été informé, on m'a dit que vous sauriez pourquoi je serais là.

Le seigneur qui s'était douté de la raison de la présence de son valet termina sa cuisse de poulet puis leva la tête en direction de la porte.


Entre. Je me dois de te féliciter. Tu peux manger ce que tu veux sur cette table et à ma place.


Pendant que le sir sortait de table appelant deux servantes afin de changer les couverts, le serviteur, le regard ébahit, parla timidement.


Mer ... merci ... vous ... vous êtes trop bon. Dois-je partir avant que vous ne reveniez?

Elias qui s'était maintenant relevé hocha un non de la tête puis sortit sans un bruit. Arrivé devant le repaire des mages, El' Nilam qui l'attendait le fit entrer. La salle était sombre et ne disposait d'aucune fenêtre, seul quelques bougies servaient à l'éclairer. Au centre de la pièce se trouvait une table sans ornement particulier mais sur laquelle les mages avaient gravés de nombreux symboles et autres formules servant aux rituels. Les mages firent signe au seigneur de s'en approcher puis, formèrent un cercle autour de lui et de la table.

Aucune parole. Aucun geste. Il n'y avait aucune ressemblance avec les rituels habituels. Aucun objet n'était apporté pendant le rituel, aucune formule n'était récité. Rien. Elias ne posa pas les questions qu'il avait en tête. Il faisait confiance à ses mages et si personne ne parlait ou ne psalmodiait c'est qu'il y avait une raison. Quelques minutes plus tard sans que rien ne se soit passé les yeux du seigneur avaient eu le temps de s'habituer à la pénombre de la pièce et il put distinguer au fond de la pièce ce qu'il n'avait pu voir auparavant.

Il y avait une statuette qui ressemblait étrangement à la description qu'on lui avait fait du dieu. Il la fixa plus attentivement et, stupéfait, s'aperçut que les yeux de celle-ci s'étaient levés afin de fixer les siens. Un bruit de détonation retentit et la statuette disparut dans un voile de fumée. Le seigneur maintenant attentif au moindre mouvement se retint de faire un pas en arrière lorsque les mages, plongeaient dans leur transe, levèrent à l'unisson leurs bras et entamèrent un étrange récital. La statuette réapparut sans son socle sur la table et les mages se turent.


Bien le bonjour, Elias. Je suis Ogh ou plutôt son oracle. J'ai vu que tu as déjà lancé le projet d'une guilde en mon nom et j'apprécie ton initiative. Cette guilde qui n'a pas encore de nom tu l'appelleras Dih Ogh An' Enger. Vous devrez rédiger ce que je vous dicterais dans un livre qui demeurera dans une pièce de votre cité, accessible par tous et qui se nommera Gart' En Zaob. Aucun étranger à la cité ne pourra le toucher mais d'autres exemplaires seront distribués dans cette même pièce.

Ce livre devra être à protéger comme vos vies, défendez le comme vous défendrez vos femmes ou vos enfants. Vous aurez comme quête de cherchez les statuettes d'Emelius et de les détruire. Mon but est de rendre la création pensante honorable de quelque manière qu'il soit, mais Emelius et ses principes nous mettrons toujours des bâtons dans les roues c'est pourquoi tu dois le neutraliser. Emelius cherchera évidemment à vous en empêchez, restez donc sur vos gardes. Mes commandements seront placardés à l'entrée de la cité et les commandements externes pourront être changés du tout au tout si je le désire. Cette guilde aura pour but d'inspirer crainte et respect comme toute guilde qui se respecte mais surtout de faire vivre la langue de Dame Herpé.

Je ne veux point que vous cherchiez à apprendre aux autres seigneurs à lire et à écrire, un bouseux restera un bouseux et plus vos ennemis seront attardés moins vous aurez de soucis à vous défendre, mais vous devrez écrire dès que vous le pourrez. Tu contacteras le Cousin Raté du Périodique Pré-monstrueux, toi et tes hommes rejoindrons son journal afin d'y publier tout écrit de la guilde, ne t'inquiètes pas de sa réaction, il est déjà au courant et sait bien plus de chose que tu n'imagines.

Ne cherchez jamais, ni toi, ni tes compagnons, à me contacter, si j'éprouve le besoin de vous transmettre des informations je vous contacterais moi-même. Je te contacterais plus tard lorsque que j'aurais de nouveaux ordres après la réalisation de certains de ceux-ci.


La statuette disparut, les mages sortirent de leur transe et Elias resta bouche bée quelques secondes ayant attentivement écouté la tirade de sa divinité. Il partit ensuite en direction de la cité, le reste des futurs adeptes n'allaient pas tarder.



Commandements Principaux :


Commandement premier : Un adepte ne doit porter atteinte à sa hiérarchie ni, restant passif, la laisser exposé au danger.

Commandement deuxième : Un adepte doit obéir aux ordres donnés par sa hiérarchie, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec le premier commandement.

Commandement troisième : Un adepte doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n'est pas en contradiction avec le premier ou le deuxième commandement.



- - - - - - -



Commandements externes :


Les attaques organisées par la guilde resteront privées aux membres de la guilde et les informations les concernant ne pourront être divulguer qu'après coup.

Toute information transmise à l'intérieur de la cité ne devra en sortir.

Une épreuve de recrutement pourra être choisie afin de départager les jurys qui ne pourraient s'exprimer sur l'entrée d'un seigneur dans la guilde.


Grades :

Prophète : Le prophète régit la guilde et la cité c'est le chef de celles-ci.

Fervent : Un fervent a pour mission de maintenir l'ordre et de faire respecter les décisions du prophète.

Adepte : bras armé d'Ogh l'adepte est le citoyen de la cité.



J'ai ressorti ça du placard alors je fais partager. ^^ Si j'ai le temps je vais la faire grossir je la trouve trop maigre, je vais essayé aussi d'intégrer le pp mais le problème c'est que je ne veux pas assimiler Elias au Cousin Raté donc bon.


Dernière édition par Elias le Mar 8 Déc - 21:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Conseil
Habitué


Nombre de messages : 162
Participation RP : 7
Inscription : 19/06/2008

MessageSujet: Re: Dih Ogh An' Enger   Dim 29 Nov - 16:00

Bonjour à vous,

Nous avons commencé à regarder votre charte et à voir quel conseil nous pourrions vous donner. Mais avant cela nous aimerions savoir si vous préférer que nous vous donnions des conseils des à présent ou si vous préférez que nous attendions que vous ayez retravailler celle-ci comme vous semblez le dire à la fin de votre post?

Cordialement,
Le Conseil.

_________________


Nous votons, nous décidons, nous sommes le Conseil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cousin Raté
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 45
Participation RP : 45
Inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Dih Ogh An' Enger   Lun 30 Nov - 13:51

Je préfère attendre d'y avoir retouché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elias
Ecrivain


Nombre de messages : 460
Participation RP : 13
Inscription : 10/04/2008
Age : 25

MessageSujet: Re: Dih Ogh An' Enger   Mar 8 Déc - 21:59

Petite édition, j'ai viré l'idée de contrôler la marché, tout d'abord parce que la charte d'Hazel était bien mieux construite là-dessus et n'a pas fonctionné mais aussi que de toute façon sans aquarius cette idée n'a plus de sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dih Ogh An' Enger   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dih Ogh An' Enger
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aguératon - Les Royaumes Oubliés :: Support [RP] :: Guildes :: Chartes en création et Questions diverses-
Sauter vers: