AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Du trépas au renouveau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eno Andersein
Ecrivain


Nombre de messages : 346
Participation RP : 47
Inscription : 20/07/2009

MessageSujet: Du trépas au renouveau.   Mar 20 Oct - 0:19

Le Conseil des Justes, une institution ayant comme idéologie de rétablir l’équilibre des forces au sein d’Aguératon. Grande quête, folle quête, impossible quête…

Il était bien loin le temps où de nombreuses guildes, pieuses et pleutres affichaient avec clarté leur blason, respectant plus ou moins leurs valeurs en fonction de la conjoncture. Ah ! Mais voilà, guildes il n’y a plus et par conséquent, les Justes s’ennuient, se fatiguent et se meurent.
Que faire ?! Tenter de relancer l’économie, la fougue, la bienséance ? Difficile, presque autant que le chemin que j’empruntais en direction de la capitale.

Marqués De Marchemort était mort, il y a peu, naturellement. Il fut un grand guerrier, un bon diplomate et un général hors norme, mais il était utopiste, et ce vilain défaut, il l’emporta avec lui en débarrassant le Conseil de cette bêtise désuète.

Le cœur lourd je battais le pavé à la cour du Doux. J’avançais en direction d’une salle assez grande pour y contenir une foule suffisamment importante pour que l’information soit largement propagée.

Un coup de pied dans une petite caisse poussiéreuse et voici une estrade créée. Mon cœur battait, comment la population le prendrait-elle ? Je levais les yeux au plafond et regardais les peintures qui les recouvraient de toute leur surface. Un rayon de soleil venait de passer par la fenêtre et se focaliser sur mon œil, je baissais la tête, un tremblement, un frisson, une goutte de sueur… et je pris la parole.


« Peuple d’Agueraton ! » Je haussais un peu la voix afin de me faire entendre au plus loin, la foule commençait déjà à approcher, j’étais connu pour des annonces d’une importance certaine et plusieurs messagers de renom s’avançaient, plumes et parchemins à la main.

« Ce soir est un grand soir. L’illustre Marqués De Marchemort a succombé aux tentations du repos éternel, la douce mort vint le frapper hier pendant son sommeil. Nous nous rappellerons de lui et utiliserons son nom avec tout le respect qui lui ait dû.

Non, je ne suis pas venu ici afin de vous faire l’apologie de mon ancien mentor. Ce dernier m’a laissé la direction de son royaume ainsi que du Conseil des Justes.

Justement, des choses vont changer. Le culte de Gaïa, la terre mère, nous a été révélé par la tribu Rash’Ka. L’ensemble du Conseil a donc décidé de se plier aux dogmes de Gaïa. »


La peuplade restait perplexe et attendait visiblement une autre annonce, certains partirent et d’autres arrivèrent mais je continuais sur ma lancée.

« Le Conseil des Justes est, était une guilde prônant le respect de l’autre, l’aide et la solidarité. Gaïa, elle, ne voit pas les choses de la sorte. »

Des murmures parcouraient à présent l’ensemble de la salle.

« Oui mes dames et messieurs, seigneurs et gueuses, les temps du Conseil des Justes comme guilde sympathique sont finis à partir de maintenant.

Gaïa aussi aime le respect, de la nature et de celui qui se respecte ; Gaïa aussi aime l’aide, que nous lui rendons en purifiant ces contrées de ces êtres abjectes qui ne méritent pas la vie ; Gaïa aussi aime la solidarité, que nous avons entre nous pour tuer, torturer et déguster ceux qui l’insultent par le biais de la nature. Voyez, le Conseil ne changera pas tant que cela, il ne sera plus juste pour l’humain, mais juste pour Gaïa. »


Les murmures continuaient de plus belle. On se demandait ce qu’il allait advenir des terres d’Agueraton parcourues par les troupes des Justes.

« A présent que vous connaissez nos intentions nous allons vous faire privilégier de notre détermination qui fera notre gloire.

A tous ceux qui refuseront de reconnaître l’existence de Gaïa, ce sera la mort ; à tous ceux qui l’insulteront, ce sera la mort ; à tous ceux ne se pliant pas à nos exigences, après tout nous sommes les serviteurs de Gaïa, ce sera la mort.

Messieurs Infinitum Spiritas, nous ne renions pas votre puissance, vos valeurs et votre courage mais nous avons un réel problème avec les immenses cités que vous bâtissez, celle du seigneur Marcellus en ait une preuve flagrante. Pour vos insultes envers Notre divinité, nous vous déclarons la guerre !

Messieurs Lurons, seuls les envoyés de Gaïa peuvent dire ce qu’est la justice. Le fait que vous appliquiez votre justice fait offense à Gaïa, c’est comme si vous refusiez de croire en elle, pour ce blasphème, vous aurez droit à votre guerre. »


La foule s’agitait et certains quittaient la salle avant même que j’eus fini.

« Que cela serve de leçon à tous ! Et vous, indépendants, ne vous croyez pas à l’abris, si vous vous trouvez sur notre chemin, vous y passerez aussi et de plus belle si vous refusez tout ce dont j’ai parlé.

A tous, bonne chance »


Je descendis de la caisse et allai me mettre dans un coin. J’écoutais les réactions de tous ceux qui étaient présents, peut être qu’un me ferait l’honneur de répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Fléaux De Gaïa
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 623
Participation RP : 67
Inscription : 08/07/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Du trépas au renouveau.   Mar 20 Oct - 0:35

Katrah dans son délire divin avait enfin réussi à proclamer la bonne parole de la mère vengeresse: Les ennemis de Gaïa allaient enfin payer !!

Rahtka aussi était présent lors du discours du nouveau chef Eno, lui aussi arborait son pagne de cérémonie et ses peintures, Celah elle, se tenait dans l'ombre du géant, ne voulant montrer son mécontentement quant aux faits que Gaïa n'était pas celle que Katrah et la tribu Rash'Kienne décrivaient.

_Gaïa la mère n'est pas dupe ! Elle sait bien que ce combat n'est pas gagné, mais par son pouvoir et sa folie divine, la victoire sera nôtre !

Il prit le cadavre du sacrifice et lui enfonça son poing avec son arme de pugilat afin de porter le sang à sa bouche, il en renversa abondamment sur le totem de sacrifice généré pour l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucrecia
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 19
Participation RP : 5
Inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: Du trépas au renouveau.   Mar 20 Oct - 12:11

Une démarche claudicante de par un transport de charges excessives... Enumérons, Détaillons… Une chaise longue sur le dos, tout une sacoche accrochée à la ceinture emplie de victuailles visant à faire passer plus vite le temps des flagorneries justiennes, un casque à l’allure féroce sous le bras, un pagne biseautée de guerrière visant à caché l’intimité, un gourdin ornée de quelques morceaux de ce qu’il semble être des êtres humains… Délicieux, Magnifique, Exquis… J’arrive, je déplie ma chaise, cherche une quelconque boustifaille à manger et m’installe pour écouter les palabres et les élucubrations justiennes…

Me voilà, que fais je la ?… C’est simple, encore des insignifiants qui ne savent pas rester à leur place et qui voient plus loin que leurs yeux ne le leurs permettent…Une fin de discours bateaux et d’un ennui mortel expliquant les pourquoi du comment… Encore un couillon qui n’aura jamais le courage d’expliquer qu’il veut juste faire claquer quelques doigts, sauter quelques têtes et brûler quelques bâtisses. Qui se cache derrière une série de justifications toutes plus lourdes et pataudes les unes que les autres en somme… Du déjà vu, rien de nouveau…

La monotonie prend fin par le silence, un autre s’avance… Le schizophrène de Gaia ! Au moins a t’il le mérite pour lui d’être amusant avec toutes ses traditions et ses rites absurdes… Les paroles prononcées sont quand à elle aussi plates et venteuses que l’autre au nom bizarre d’avant… Et ça cacotte de victoire, et blablabla et blablabla… Rien de neuf mon beau, si tu savais, je les aies déjà entendu des centaines et des centaines de fois ces beaux parleurs de victoires… Enfin… Voilà son monologue terminé qu’il met du sang partout, beurk, je vais salir mes nouveaux souliers… Déjà que ces lurrons ne savent pas mourir sans éclabousser à outrance salissant mon sublissime pagne biseautée que m’avait offert mon prominou suites à mes déboires nudistes dans la taverne… Tssss….

A mon tour maintenant… Je lève ma lourde carcasse… Diantre, les années pèsent… Je m’avance, monte sur l’estrade de fortune non sans avoir cherché en vain un espace non taché (beurk…) et commence…


Bien le bonjour, Lucrecia d’Apocalyptica, ogresse de mon état, grande Tagozok Spiritas et bien emmerdée par vos conneries de guerres qui m’oblige à ré enfiler mon pagne dans lequel j’ai faillit ne plus entrer et qui réprime mes désirs de nudité…

Ne vous inquiétez toutefois pas, je ne serais pas longue et bien moins pompeuse que mes condisciples qui se plaisent à s’écouter parler avec flagornerie…

Votre déclaration de guerre, qu’en dire ?… Un seul mot suffit à la définir et à définir vos actes…

Sérendipité !


Silence, reprise de souffle et puis :

Passons maintenant au blabla formel, aux us et coutumes de guerre…

Je souhaite à tous une bonne guerre ! Que le sang coule pour le schizophrène ! Que les joutes verbales soit belles pour le machin d’Andersein ! Que les bâtiments brûlent pour nous tenir chaud en ces mois frisquets !

Et pour finir, à tous et pour toutes : PROUT !


Fière de mon point final, je laissais la place sur l’estrade retournant à ma chaise longue et déballais mes délicieuses pommes de terres croustillantes que j’affectionnais tant en attendant le prochain à discourir… Crontch Crontch…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tolkinou
Apprenti


Nombre de messages : 15
Participation RP : 1
Inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Du trépas au renouveau.   Mar 20 Oct - 12:49

Tolk arriva dans la salle en courant, il écouta Lucrecia parlée puis une question lui vint à l'esprit :

"Ma bonne amie,

Les Justes sont en hautes terres grâce à nous ? Nous les avons aidé et maintenant nous allons les piller ?

Décidément je suis fier d'être un IS, nous allons pouvoir nous régalez.
"

Puis Tolk parti s'assoir à une table avec son ami Hamilcar afin de boire un tonneau de whisky 100% pure malt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldarin
Grand orateur


Nombre de messages : 592
Participation RP : 9
Inscription : 30/07/2008
Age : 108

MessageSujet: Re: Du trépas au renouveau.   Mar 20 Oct - 13:00

Eldarin prit la parole après le sir tolk

"Très cher, il me semble que vous oubliez les circonstances de ma montée, à quel moment les Spiritas m'ont-ils aidés?

Ai-je eu besoin de quiconque pour gagner les terres que le seigneur Djidane défend actuellement?

Ne vous ai-je pas donné quelques millions de terres après la victoire remporté face au sir Sayole?


Eldarin retourna s'asseoir a coté de ses congénères
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daron
Apprenti


Nombre de messages : 25
Participation RP : 2
Inscription : 28/06/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: Du trépas au renouveau.   Mar 20 Oct - 13:09

Le Sir Daron, assis non loin de son Maître Eno Andersein, se leva et répliqua à la question du Sir Tolk

Sir, ce n'est pas parce que vous nous avez aider a atteindre un certain nombre de terres qu'on a pas le droit de vous déclarée la guerre. Deux grandes puissances vont s'affronté, cela faisait des années qu'une guerre d'une telle envergure n'avait pas eu lieu sur les Terres d'Aguératon.

Le Sir retourna a sa place et écouta les Seigneurs parlé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyx
poetesse d'agueraton
avatar

Nombre de messages : 308
Participation RP : 33
Inscription : 20/05/2009
Age : 39

MessageSujet: Re: Du trépas au renouveau.   Mar 20 Oct - 14:04

Nihintxa sur le chemin de l'hellébore fut attirée par les discussions houleuses provenant de cette salle...
Elle reconnu Lucrecia et Tolk, puis vit de nouveaux visages. Après qu'on l'eusse informée des derniers évènements.
Elle se décida à s'adresser aux présents :


Dames et Sieurs,
les imputations vagues que les débats renfermeront, n’auront en effet aucune réalité dans le fond, et la manière dont ils seraient exposées, en prouveraient seulement la faiblesse...si leur fausseté n’avait déjà été solidement démontrée dans le mémoire collective des nombreux royaumes abusés par
les Justes.

Il y a cependant un fait important dont il n’a point été parlé dans ici, parce qu’il n’était pas possible de prévoir que
les Justes porteraient aussi loin qu’ils viennent de le faire, leur peu de délicatesse sur le choix des moyens de faire illusion et faire fit de leur valeurs pour se transformer en opportunistes charognards.




Bientôt, surement , recrutaient ils de nouveaux dé-blasonnés
...se dit elle...
Au point ou ils en sont se dit elle, rien ne m'étonnerait plus !
Puis reprit la parole d'un ton plus compatissant :
Alors soit!
Après avoir débarrassé les royaumes oubliés des bouniers* d'Orion et Pingus, racketté les Fermiers Valinör et defié les nobles Lurons...et bien nous nous débarrasserons de la dernière sous couche de la mécréance ultime : les Charognards du Conseil des Justes.

Puis, leur adressât elle dans un sourire narquois :
Et puis, c'est bien de monter en hautes terres, montez
...montez encore !
Vous ferrez plus de bruit en tombant !




Enfin, réalisant qu'elle était en retard, les salua courtoisement et leur dit :

Sur ces paroles je vous laisse messires, n'oubliez pas de saluer Dame Elenna de ma part.




* Bouniers = Contraction linguistique de bon aloi entre Boulet et Grenier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Fléaux De Gaïa
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 623
Participation RP : 67
Inscription : 08/07/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Du trépas au renouveau.   Mar 20 Oct - 18:34

Katrah s'étouffa presque du sang sacrificié.

_Mais elle est folle la petite !! Vous n'avez fait qu'office de bourreau face à deux guildes que nous avons déchiquetés... Les pingus? Nous n'avons laissé qu'une seule malheureuse bâtisses au pauvre pingouin... Les orions? Une malheureuse erreur de placement d'armée. Alors viens pas raconter des hauts faits, auquel d'ailleurs tu n'as point participer, n'étant pas une infinirectum à ce moment.


Il alla s'asseoir sur la minuscule chaise se pliant sous son poids et attendit une quelconque réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odrouk
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 770
Participation RP : 78
Inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Du trépas au renouveau.   Mar 20 Oct - 19:43

Alors que la Guerre entre l'Ordre Luron et l'Infinitum Spiritas battait son plein. Une invité surprise s'ajoutait à la fête, Le Conseil des Justes. J'avais déjà eu écho de l'éventuelle implication du Conseil sans trop m'en soucier.

A vrai dire, je ne pensais pas que cela se ferait si subitement. Est-ce la rumeur de la Fin d'Aguératon qui déchaine ainsi les grandes écuries des Royaumes Oubliés ? La peur de mourir engendre parfois des actes surprenants.

Savoir que sa vie ne tient plus qu'à un fils et qu'elle peut t'être retirée à n'importe quel instant. Savoir que tu es impuissant face à la puissance du Doux. Savoir que quoi te fasses, les choses ne changeront pas et que tu tomberas. Mais qu'importe toutes ces raisons, que la guerre résonne !

_________________


"Celui qui voit tout & que personne ne voit."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juiffon
Grand orateur


Nombre de messages : 559
Participation RP : 31
Inscription : 04/01/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Du trépas au renouveau.   Mar 20 Oct - 19:57

De sortie vers la cours, Juiffon eut ouï dire des discours qui s'y passaient, de ce fait, il attacha son phoque moine dans un paturage humide non loin de ces lieux officiels, rechaussa correctement ses souliers en peau de Krok'eau et prit la route. Après une courte escapade à vive allure jusqu'aux batiments du doux, il récupera le fil de l'histoire là où malheureusement le seigneur Eno' concluait. Quelle malchance, jamais là quand il le faut ce bougre de Juiffon, heureusement pour lui, les maintes réactions des seigneurs présents lui ont permit de se re-situer le contexte. Une fois de plus, les discours diplomatiques tendaient à dériver vers le ridicule, après que chacuns eût l'occasion de s'exprimer, le petit prêtre prit la parole:

Mes seigneurs; que de dires, que de paroles...
Encore une fois je constate le "puérilisme" de certains, attention, je dis bien certains, cela ne vous concerne pas tous, mais par exemple, dame Lucretia, n'avez vous donc aucune honte à clore votre discours sur un tel mot, surtout que bien évidemment, on se demande bien le rapport qu'il pourrait y avoir avec le sujet... Enfin bref, je vais parler en ma personne, en tant que Luron, je suis forcement concerné par cette déclaration; et bien écoutez, c'est avec honneur que je la reçois, il est vrai qu'un seul ennemi n'était sans doute pas assez suffisant, encore que certains de mes fermiers témoigneront du contraire... Je vois que nos nouveaux enemis sont décrits tels des charognards, que dire, bah tant mieux, comme ça je ne serais pas le seul... De toute façon, un guerre, c'est comme une concentration de mauxTho, vous savez, ces charues à deux roues trainées par un chacal enragé; sauf que la, ce n'est pas des beauOff (nom attribué aux pilotes de telles montures) mais bel et bien des charognards qui s'y retrouvent; une guerre, c'est le mOuleux-friteux (repas festif entre habitants d'une meme contrée) des guerriers... Et puis voyons le bon coté des choses, ce sera une nouvelle occasion de tester nos Héros tout fraîchement formés.
Donc pour résumer ce que j'en pense, parfait, des cibles potentielles de plus pour aiguiser les dents du vorace charognard, puetride et laid que je suis, je m'assume ainsi, dur non? en conclusion, je souhaite donc à tous courage et volonté pour mener à bien ces batailles si redoutées.


Juiffon avait finit son intervention, il scruta son public, ce dernier était plus amusé par le ridicule de Juiffon que par sa pertinence qui d'alleurs est parait-il inexistante... une fois la promenade de son regard achevée sur ces têtes incrédules, Juiffon leva les yeux au plafond et legua la parole au prochain intervenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucrecia
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 19
Participation RP : 5
Inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: Du trépas au renouveau.   Mer 21 Oct - 11:07

Confortablement installé dans sa chaise longue, il était particulièrement amusant de constater que le débat faisait des émules et que de nombreuses personnes membres des factions en guerres avaient pris la parole…

Il était aussi particulièrement amusant de constater le manque de charisme et la bêtises accablante dont faisaient preuve certains…

Force était également de constater qu’un roi bout-laid était venu de son lointain désert (ou il aurait d’ailleurs bien mieux fait de rester pour éviter le fait de se ridiculiser à la vue de tous) nous écrasant de sa toute suprême et affligeante stupidité et nous gratifiant d’un discours tout à fait… incompréhensible… Sans doute avait t’il lui même compris ses dires et s’en était déjà la remarquable… Peut être en avait il aussi oublié de traduire son patois désertique et désolant… Toujours était il que le résultat était la, je n’avais que rarement vu d’aussi piètres et consternants orateurs depuis le temps du grand Kouriam, champion parmi les champions, Dieu parmi les Dieux des orateurs…

Je prenais toutefois bien soin de ne pas le contrarier ou de lui répondre de ne peur qu’il nous écrase encore d’un autre de ses pathétiques et venteux monologue dont il avait le secret… Je pris également conscience d’une chose, les Lurrons n’étaient pas les plus forts sur le champ de bataille mais ils possédaient des armes secrètes redoutable en la personne de ce bouffon des dunes qui a défaut de briller une épée à la main nous tuaient tous à petit feu par la lourdeur et la balourdise de ces discours…

Bigre....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juiffon
Grand orateur


Nombre de messages : 559
Participation RP : 31
Inscription : 04/01/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Du trépas au renouveau.   Mer 21 Oct - 11:36

Juiffon aperçevait dans le regard de Lucretia l'amertume inutile qui s'y concentrait. *Que c'est facile de penser du mal des autres, mais bien plus dur de l'assumer en public à ce que je vois* pensait-il. Perturbé par ce comportement hautain Juiffon reprit la parole, mais cette fois-ci, ce fut différent, il ne s'adressait pas à la communauté présente mais seulement à la jeune dame vautrée dans son fauteuil.

*soupir* Je vois que vous marmonez dans votre barbe inexistante ma chère, et bien parlez plus haut, que tout le monde vous entende. Cela rattrapera peut être votre dernière intervention qui sait. Mon discours ne vous a pas plût peut-être? À en croire votre regard incrédule, je doute que vous en ayez compris grands mots, et bien demandez moi plus de détails, mais si le problème vient du fait que par principe, ce que je peux dire est nul à vos yeux, alors vous faites bien de garder vos impressions pour vous... Vous savez, si nous sommes ennemis, ce n'est pas pour "s'entre-congratuler", je n'attend pas de vous la moindre gratitude mais faites moi plaisir, restez correcte et présentable, je dis cela pour vous, car ce n'est pas ce comportement berçé de dénigrations qui vous enjolivera dans notre societé...

Juiffon continuait de la regarder, il savait que cette dernière se moquait discrètement de lui, mais qu'importe, le petit prètre préfère l'affronter plutôt que de la laisser dominer fictivement, de son fauteuil ridicule avec sa nouriture certes apreciable mais malsaine


Dernière édition par Juiffon le Mer 21 Oct - 12:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucrecia
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 19
Participation RP : 5
Inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: Du trépas au renouveau.   Mer 21 Oct - 12:17

Constatation... impassible…

Pourquoi donc les bouts-laids sont il tous omniscients ?...

Est ce pour compenser la flagrante bêtise dont ils sont affublés ?…

Mais pourquoi celui ci me parle t’il d’impressions alors que je n’ai pas ouvert la bouche ? Sait il ce que je pense de lui alors que j’ai bien pris soin de ne laisser transparaître aucune émotion ?…

Le roi Kouriam aussi était omniscient et répondait aux seules pensées des gens, ils doivent être de la même espèce, peut être ai je la trouvé un nouveau roi, un nouveau champion, un nouveau dieu… Qui sait ?…. Nous allons vite le savoir…

Constatation, amusement… sourit…

Mon dieu, un clown qui me parle de compréhension en utilisant l’expression « s'entre-congratuler » qui n’existe même pas dans notre belle langue… Diantre, sûrement son Patois qu’il pense que tout le monde comprend…

Et qui de plus utilise des mots qui le dépasse complètement afin sans doute de tenter de faire bonne impression pour un final d’une lourdeur sans commune mesure… Fichtre, quel singe !…

Comportement berçé de dénigrations… Ouch, si mon zézé entendait ça… Le pauvre qui travaille avec tant d’acharnement à instruire les orateurs les plus démunis serait bien forcé de reconnaître qu’il existe des cas désespérés…

Constatation, amusement, hilarité… éclate de rire, cherche dans son sac de victuailles avec avidité, lève sa lourde carcasse la main fermé sur sa trouvaille :


Quelques mots pour un clown, Quelques mots pour toi bouffon !


Lui lance ce qu’elle tient dans la main :

Quelques cacahuètes pour toi mon bon roi singe, pour te remercier de me faire tant rire et pour t’encourager à continuer…

Et maintenant fais nous rire ! Continue donc tes pitreries ! Je t’adore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juiffon
Grand orateur


Nombre de messages : 559
Participation RP : 31
Inscription : 04/01/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Du trépas au renouveau.   Mer 21 Oct - 12:43

il la regardait toujours, la pitié lui perturbait les pensées... *le faisait elle exprès?* il accepta tout de même la nourriture que cette dernière lui offrait; mais d'une voix dépité il reprit:

Je ne parle pas avec les personnes inutiles, vous comprendrez donc que désormais je vous ignore... quelle lacheté d'attaquer verbalement quelqu'un au point de le juger de bouffon après si peut de paroles, je trouve votre temps de reflexion trop succinct pour esperer être censé, voyez vous, vous n'aurez pas la gloire de me voir ennervé, je ne rentrerais pas dans votre jeu ridicule qui consiste a faire de la provocation gratuite, ce n'est pas pour autant que je vous jugerais mal, j'espere juste que ce comportement de votre part correspond à votre manque de controle face au public. Sur ce, je préfère partir, j'ai eu mon temps de parole et cela m'a suffit maintenant je vous laisse continuer votre guerre des bacs à sable avec quelqu'un d'autre. Jugez mon départ comme vous le voulez, mais sachez que si je réagis ainsi, ce n'est pas pour faire preuve d'une lâcheté exemplaire mais simplement pour préserver mon calme... Votre regard me parrait vide voyez vous, ce n'est peut être qu'une impression, mais dans ce cas c'est une très mauvaise impression; tachez de réflechir a vos dire la prochaine fois, vous pourriez vexer les plus egocentriques...

sur ces paroles, Juiffon retourna tranquilement vers la prairie ou son phoque moine l'attendait. Il prit tout de même le temps d'ecouter l'ultime réaction de son interlocuteur, peut être se rattraperait-elle?.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyx
poetesse d'agueraton
avatar

Nombre de messages : 308
Participation RP : 33
Inscription : 20/05/2009
Age : 39

MessageSujet: Re: Du trépas au renouveau.   Jeu 22 Oct - 8:39

Nyx, voyant que Juiffon, malgré ses dires, attendait une réponse. Se permit de prendre la parole, et pour ceci, se porta à sa hauteur.
Juiffon, nous ne nous connaissons, mais je suppute qu'à la vue de vos talents oratoires, vous devez être chef, non ?
Sachez cependant qu'en tant que poétesse, j'en apprécie la mesure.



Puis se retourna, vers Kathra et lui souffla discrètement :
Ne vous me prenez pas, dans toute structure il y a une hiérarchie et les compétences de chacun sont utilisées à bon escient...
ou mauvais escient dans votre cas !

Puis s'approcha de Kathra et murmura :
...Mon rôle est diplomatique chez les Spiritas, par contre, si Juiffon semble être une tête pensante...


Nyx réfléchit quelques secondes à ne point blesser son adversaire dans le choix des mots qu'elle utiliserait pour poursuivre.
Mon m'avez donnée le bâton pour vous faire battre, alors soit je le prends...
A l'écoute de vos rimes douteuses à mon égards et celui de l'Infinitum,
je vous assimilerai plus à l'orifice fécal de votre alliance...
et comme tel, sachez que tous les
IS vont vous taper tellement fort, que quand vous baillerez...
on verra le jour !


Alors Nyx se retourna, balayant l'air de sa longue chevelure nui
t aux reflets bleuté et s'engagea vers l'entrée puis sortit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Fléaux De Gaïa
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 623
Participation RP : 67
Inscription : 08/07/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Du trépas au renouveau.   Ven 23 Oct - 14:13

Un messager rentra dans la salle et chuchota quelques mots à Rahtka, Rahtka eut, l'air furibond, un geste des plus grossiers.

_Il va sans dire que les charognards des guerres seront sévèrement punis !!

Les susnommés tout d'abord:

62Eireiger9949.61288
63everlord9760.77309

Seront exterminés tel les rats qu'ils sont, la pauvre bouse d'Eireiger qui, depuis des mois se cacher, et s'est fait marcher dessus par le paladin Djidane s'amuse à batifoler dans les royaumes en guerre, quant au sir Everlourd? Bof il n'a jamais fait de dégats de toute sa propre vie donc il est moins important...

Le sir Murlock aussi est dans l'affaire, mais sa fougue doit venir de la débilité qui est propre à son âge.

Rahtka brûla le messager et alla s'asseoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du trépas au renouveau.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du trépas au renouveau.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)
» La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV]
» Geox, le renouveau
» Chaque jour est synonyme de renouveau
» - { Le renouveau de l'aigle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aguératon - Les Royaumes Oubliés :: Jeu [RP] :: La Capitale - Alérandir Daäh :: La Cour du Doux-
Sauter vers: