AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Genèse de Neydrinella.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neydrinella
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 499
Participation RP : 25
Inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Genèse de Neydrinella.   Mer 1 Juil - 19:01

C'était le 6 ème jour de Mort comme les autres, il pleuvait à verse sur le petit sentier qui revenait de la salle des bûchers. Queltosh, un elfe à la peau noire comme le charbon, aux cheveux blanc comme les ailes d'une colombe et les yeux violet, était assis dans le fiacre au côté de son épouse : Neydrinella, une elfe à la peau blanche comme le nacre, aux longs cheveux noir comme le jais et aux yeux vert émeraude. Tout deux portaient leur vêtements de deuil : ils venaient en effet d'incinérer leur dernier fils. Neydrinella pleurait à chaude larme, tandis que Queltosh essayait de la raisonner de sa voix grave. Tout un coup le fiacre s'arrêta, lorsque Queltosh héla le cocher, nulle réponse ne lui vient, il sortit donc du fiacre pour voir si celui ci ne s'était pas embourbé, accompagnée par Neydrinella qui ne souhaitait pas rester seule à l'intérieur. De toute façon, se disait elle, ma robe est déjà trempée que peut il m'arriver de pire ? Le corps du cocher, un humain bedonnant au cheveux gris trempé de pluie gisait sur son siège transpercé d'une flèche à l'empennage noir et rouge. Il était trop tard maintenant pour remonter en sécurité dans le fiacre, une flèche se ficha dans l'épaule de Queltosh, tandis qu'il incantait un sort destiné à dégager la voix encombrée par un tronc d'arbre, puis un bruit sourd se fit entendre et la tête de Neydrinella roula à ses pieds. Queltosh hurla de douleur en voyant la tête de son épouse et pointa son doigt vers l'archer qui tomba aussitôt, victime d'une attaque cardiaque. L'individu armé d'une épée longue qui venait de tuer la femme se retira, en voyant son compagnon tombé, de toute façon son travail était terminé. Queltosh fou de fureur, incanta rapidement le pire sort qui lui vienne à l'esprit, puis le corps de l'homme se couvrit de plaie sanglante puis des excroissances osseuse lui sortirent par les pores de sa peau. Malgré sa douleur, l'assassin parvint à s'enfuir.

Des années plus tôt, dans la citadelle de Bois Fleuris, Queltosh défiait Dorlina, la personnification de la mort, en ramenant son défunt père à la vie grâce à ses talents de nécromancien. Dorlina lui apparu alors et lui prédit qu'il verrait tous ceux qu'il aime mourir devant ses yeux. La déesse étant plus puissante que les quelques maigres capacités de Queltosh, son père ne tarda pas à se dessécher, puis à tomber en poussière, puis vient son mariage avec Neydrinella et la mort de leur deux enfants.

Bien des siécles après la mort de Neydrinella, Queltosh se consacrait entièrement aux affaires du royaume de Bois Fleuris, dont il était prince. Sa peau commençait à se dessécher et ses yeux pourrissaient dans leur orbite. En effet, si la mort ne voulait plus de lui, le temps lui continuait son labeur. Queltosh remplaça ses yeux morts par des gemmes gravée de runes lui permettant de voir. Il remarqua que le peuple de son royaume déclinait, la malédiction de Dorlina se répercutait sur la seule chose qu'il aimait : son royaume. Bientôt Bois Fleuris ne fut peuplé que de Mort-Vivant, ressentant la mort à chaque instant.

Loin de là dans les ténèbres des limbes Neydrinella se lamentait sur sa mort en compagnie des autres égarés. Au bout d'un moment qui paraissait être une éternité, elle se souvient de sa vie passée et du manquement de son époux qui n'avait pas réussi à la sauver. Elle décida donc de revenir sur Ranghy pour y faire valoir ses droits. Le chemin fut long et laborieux pour revenir d'entre les morts, mais la volonté de Neydrinella était plus forte que les épreuves. Malgré sa volonté la mort ne fait pas de cadeau et son corps était depuis longtemps incinéré lorsqu'elle parvint à la frontière de la réalité. Elle fut donc condamnée à errer entre les deux mondes pour l'éternité. Et c'est pour cette raison qu'elle engagea un procès contre Queltosh, le responsable de son état. Comme ce dernier naviguait à la recherche d'articles percutants, afin de satisfaire son supérieur hiérarchique au journal du Doux Hangarateur, elle gagna facilement son procès qui mis aussi fin à leurs épousailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Genèse de Neydrinella.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on veut chanter au et fort.[PV Pépite d'Or]
» Haïti: Genèse de l'échec des partis politiques part 1
» La Genèse.
» Première Alliée, la Genèse d'une guerre. [Pv Eria.] (CLOS/NON FINI)
» La genèse : l'histoire de Seytan et Asmar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aguératon - Les Royaumes Oubliés :: Jeu [RP] :: Aguératon - Epopées-
Sauter vers: