AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vermillon, l'empire des Damnés...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hanna
Habitué
avatar

Nombre de messages : 213
Participation RP : 0
Inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Vermillon, l'empire des Damnés...   Sam 3 Mai - 5:55

Voici l'histoire d'une femme qui a gagné tout mon respect... Paix à ton âme ma douce amie...


[...]


*À une époque lointaine vivait une femme à la nature impulsive. Guerrière de profession elle parcourait les terres d'aguératon avec une horde de bandit tous plus sadique les uns que les autres. Puis un jour aillant pillé, saccagé et saigner à blanc deux villages entiers elle décida de les réunir en un seul. Se qui devient Slyannen, se qui signifiait étoiles dans sa langue natale, celle des Drows. La fière guerrière nomade avait maintenant un camp où elle pouvait diriger ses troupes et surtout les agrandirent à sa guise. Elle devient rapidement une Dame respecté, menant ses hommes de façon autoritaires et ordonné. Plus le temps passait et plus elle prenait goût au pouvoir, à la richesse et même au bonne manière. Elle se mit à courtiser et à se faire courtiser lors de soirées un peu corsés dans une taverne sans nom. Dans cette endroit elle croisa des gens de la haute société, certains étaient courtois et cultivé alors que d'autre manquait réellement de savoir vivre. Elle y rencontra par un soir d'automne l'amour, un homme froid et distant, sans grande manière. Un guerrier sans sentiment adepte du mal, du sang et de la douleur. Elle était plus amoureuse du défi que représentait cette homme que le gain, elle tenta sa chance. Le défi était de taille puisque cet homme était réputé pour traiter les demoiselles en catin de la pire espèces. Au bout de plusieurs semaines ses efforts portèrent fruit. Un peu plus tard, juste avant les réjouissances de Noël, elle unit sa vie à la sienne. Tous deux continuèrent de diriger le monde agrandissant jour après jour l'étendu de leurs royaume respectif. Quelques mois passèrent et malgré toutes leurs précaution elle tomba enceinte et mis au monde une jeune fille dans le plus grand des secrets. Elle la nomma Noémie en l'honneur d'une déesse peu connue, que seul quelques drow adepte d'une magie défendue connaissait. Malheureusement, lui ne désirait pas d'enfant et encore moins une fille. De peur qu'il ne la fasse disparaitre, la jeune femme fit se qu'elle croyait être le mieux pour Noémie. Celle-ci grandi donc loin de sa mère sans connaitre l'histoire de sa mère. Elle fut élevé par une duchesse inconnue, cousine par alliance de la régente de Slyannen qui n'eut plus jamais de nouvelle.

Puis un jour d'orage, alors qu'elle marchait comme une ombre entre les arbres épée à la main longeant un petit ruisseau elle rencontra un homme qui venait à sa rencontre. Il avait l'apparence de son bien aimé et sur le coup elle ne s'en méfia pas. Mais lorsqu'il fit deux pas vers l'avant, elle leva son arme ne reconnaissant pas les trait de l'homme qui s'élevait devant elle. Tout deux se regardèrent sans bouger. les secondes s'écoulèrent, les bruits de la pluie se mélangeait au souffle féroce du vent cachait celle des respirations des deux adversaires. La forêt était très sombre en raison de l'orage et a l'occasion on entendait le tonnerre rugir comme si le ciel allait tomber. La jeune femme avait l'habitude avec son bien aimé de pratiquer l'art du combat corps à corps et cela se terminait souvent par un plaisir intime consommé dans de petite marre de sang rougeoyant. Épuisée d'attendre un mouvement de son adversaire, elle leva son arme dans un mouvement rapide et frappa de toutes ses forces. Il sorti son épée de son fourreau aussi rapidement que l'éclaire, les lames s'entrechoquèrent et le bruit s'étouffa dans la pluie. Le tonner gronda furieusement alors que la lumière d'un éclaire s'estompait. Elle frappait de toutes ses forces et rapidement toute en essayant de repousser les nombreuses attaques de son adversaires. Elle n'avait pas fait de combat corps à corps depuis plusieurs mois déjà sauf avec son amant. Elle sentait tout son corps en alerte, elle frappait autant avec l'aide de son épée que celle de ses pieds. Elle préféra arrêter les attaques rapides qu'il semblait deviner à l'avance. De cette façon elle gardait ses efforts pour repousser les nombreuses attaques féroces à laquelle elle était soumisse. Parant tantôt à droite tantôt à gauche, sautant pour éviter de se faire couper les deux jambes. Elle donna un furieux coup de pied pour repousser l'homme et reprendre un peu son souffle. Il recula d'un pas déséquilibré surtout par le sol glissant. Elle ne souriait plus, la fatigue commençait à l'envahir doucement et se faisait de plus en plus sentir dans tout son corps. Bientôt elle ne pourrait plus combattre. Elle cria pour avertir quelqu'un mais sa voix fut étouffé, comme le bruit des épées par l'orage les entourant. Il créait une bulle impénétrable dans laquelle elle était prise au piège, seule. Elle le regarda et s'aperçut avec horreur qu'il riait. Il était hilare, heureux de la voir si bouleversé, il savourait déjà sa futur victoire. Balayant les alentours des yeux à la recherche de n'importe quoi qui pourrait lui faire gagné du temps, elle ne vit qu'à la dernière seconde lame fendre l'aire. Elle n'eut pas le temps de lever son arme que celle de son assaillant s'enfonçait profondément dans son bras gauche, créant une douleur atroce qui partit de l'intérieure de son ventre pour se diriger rapidement dans son bras gauche. Il avait tranché la peau jusqu'à l'os et le sang avait giclé tout autour. Elle senti sa tête tourné à la vu de son membre et elle se retint de ne pas retourner son repas. La chair fraiche pendait et tirait vers le bas causant une douleur supplémentaire. La jeune femme entendit un cri strident retentir autour d'eux alors qu'il retirait la lame de sa plait à l'aide d'un coup de pied qui la propulsa au sol. Elle comprit seulement lorsqu'elle se mordit la lèvre que le crie avait surgit d'elle-même. Elle lâcha son épée et dans un mouvement désespérer elle porta sa main droit sur se qui restait de son biceps, tout en se tordant de douleur. Elle leva des yeux remplis d'eau vers l'homme don le regard lui glaça le sang, il leva son épée, alors qu'elle se redressait lentement. ''Pourquoi'' Murmura-t-elle... L'épée fendit l'aire en un instant. Une giclé de sang lui sauta au visage et on entendit les bruits des os qui se brisait se mélangeant à un étrange bruit de succion lorsque la lame transperça le coup de la jeune femme. Le corps inerte de la jeune femme glissa lentement sur le sol boueux, sa tête se retrouva plongé dans l'eau et son sang se mêla coula lentement créant une jolie marre rouge près du cadavre. L'homme tourna les talons et parti comme il était venu.*

[...]


La suite pour très bientôt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vermillon, l'empire des Damnés...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Empire ork de Charadon
» l'Empire Samsung
» Les maréchaux de l'empire Soult
» Les maréchaux de l'empire Davout
» la remonte de la cavalerie sous l'empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aguératon - Les Royaumes Oubliés :: Jeu [RP] :: Aguératon - Epopées-
Sauter vers: