AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mortalité de l'être, éternelle pensée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Klaedr
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 985
Participation RP : 76
Inscription : 11/07/2008
Age : 24

MessageSujet: Mortalité de l'être, éternelle pensée...   Dim 3 Mai - 12:46

Klaedr se baladait dans les rues de la si belle cité du Doux, Alérandir Daâh. Il ne vagabondait pas, il cherchait juste à gagner du temps, gagner du temps sur ce qu'il devait faire, sur ce qu'il devait accomplir ou plutôt détruire...

***
Quelques jours plus tôt, le Dux du Cercle se tenait en ses quartiers sur l'île d'Eques, là bas il se battait encore pour que sa guilde ne sombre pas dans la morosité et l'ennui, là bas il se battait en vain contre tout et Klaedr avait perdu...

***
La nuit régnait désormais sur Aguératon et dans les ténèbres recouvrants la Cour du Doux se faufilait un être en peine, se faufilait Klaedr. Le coeur meurtri par la décision qu'il devait prendre, le coeur déchiré par la voie qui s'éloignait, le Dux allait attendre là que le soleil se lève avant de prendre la parole et d'annoncer ce pourquoi il était venu...
Les yeux à demi clos, le visage éclairé par la douce lueur de la nuit, le corps fragilisé par un poids qu'il n'étais pas censé supporter à sa naissance, le Nain s'endormit...

***
Les rêves, dit on, sont propices à la révélation de ce subconscient que l'on ne connaît pas et pourtant pour la première fois depuis longtemps, Klaedr n'avait pas à déchiffrer ses rêves puisqu'il n'en faisait pas. Son sommeil était calme car il était sûr d'avoir pris la bonne décision, la seule qui était honorable...

***
La rosée commença à tomber et le soleil toucha lentement, de sa caresse matinale, le Dux, le Nain, Klaedr. Celui ci se réveilla lentement et se prépara à parler, il attendit avant que la cour se remplisse de seigneur, en grand nombre. Il voyait des visages familiers mais il ne savait pas si ceux ci parleraient après lui, tout le monde le pouvait, amis ou ennemis...
La tête pleine à craquer le Dux prit alors la parole...


On dit souvent que les grands chefs sont ceux qui ne s'avouent jamais vaincus mais j'ai aussi entendu que les sages sont ceux qui peuvent un jour tourner la page. Et aujourd'hui devant ce grand manuscrit qu'est la vie j'ai décidé de tourner la page du Cercle. Notre guilde ne sera plus. J'annonce aujourd'hui sa dissolution. Les raisons ? Elles sont simples, trop peu sont les personnes à avoir voulut suivre la voie d'Eques et plutôt que de laisser une guilde de façade je préfère admettre que j'ai échoué. J'ai échoué à enseigner cet état d'esprit mais à vrai dire je n'en ai cure car je ne me suis jamais détourné de mes objectifs, j'ai toujours suivis une sorte de leit-motiv comme il est dit dans les lointaines contrées et ce but, cet idéal était la sagesse...

Le Nain se tut et essuya une larme qui perlait au bout de son oeil droit puis il reprit la parole...

Et c'est cette sagesse qui me pousse aujourd'hui à fermer les portes du Cercle. Je ne remercierais jamais assez tout ceux qui se sont sacrifiés pour qu'Eques survive, tout ceux qui ont tout fait pour que encore aujourd'hui, alors que tout disait que nous ne serions plus, nous existons. Et nous partirons la tête haute, car c'est ensemble que nous nous détournerons de ce monde, tout le Cercle se tournera. Peut être certains rejoindront d'autres idéaux, peut être abandonneront ils la voie d'Eques mais je sais que je continuerais à la suivre, à la défendre car c'est la seule qui mérite d'être vécue, et je donnerais ma vie pour cette Quête. Nous sommes tous mortels mais nos pensées sont éternelles et c'est pour cela qu'aujourd'hui je l'annonce officiellement...

Le Dux laissa suspendre sa dernière phrase au bout de ses lèvres puis l'acheva dune traite les yeux tournés vers le ciel, vers l'éternité...

... le Cercle n'est plus !

Le Nain quitta alors symboliquement sa casquette de Dux et la jeta, il ne l'était plus. Il était à nouveau un homme, ou un nain, comme les autres. Il était en quête de ses origines, des origines de tous. Quoi qu'il en soit, le Cercle n'était plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noose
Habitué
avatar

Nombre de messages : 200
Participation RP : 45
Inscription : 30/04/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: Mortalité de l'être, éternelle pensée...   Dim 3 Mai - 13:27

Un être rachitique, maladroitement habillé d'un simple manteau recouvrant son corps terne et pâle, arpentait les ruelles d'Alérandir Daâh, la raison même de cette balade matinale lui semblait inconnu, surement chercheait il encore un marchand de tabac puisque la bourse dans laquelle il stockait son tabac semblait vide. Tout à coup, Noose se retrouva face à face avec un attroupement de gueux. Ils étaient bien une vingtaine, à en croire les capacités très médiocres en mathématiques de notre petit rat.
Tiens, un spéctacle à cette heure-ci ? je vais y jeter un coup d'oeil.
Quand Noose eût rejoint l'attroupement il se rendit compte que ce n'était point un spectacle, mais juste un quelconque paysan qui semblait avoir perdu quelque chose, Noose s'approcha au plus proche de cet être qui l'intriguait, poussant
nonchalamment les paysans qui lui barraient le chemin. Face à face avec cet homme de taille réduite, Noose ne put empêcher un ricanement.
Es-ce un enfant ? Non il a une barbe, mais de quoi s'agit-il ? Je devrais peut-être l'écouter, il semble triste, vais-je me moquer ?
Notre homme rat écouta attentivement l'homme de taille réduite, il apprit par la suite qu'il s'agissait d'un nain, ces paroles étaient sincères, bouleversantes, Noose en avait les larmes aux yeux, sincèrement, mais ce n'étaient point des larmes de tristesse...
Cet homme -si il en est un- annonce publiquement la dissolution de sa guilde ? je ne peux le croire, c'est insensé, de plus il semble accepter cela, comment fait-il ? je dois intervenir, je dois le remettre sur le droit chemin... Es-ce que j'ai le droit d'intervenir comme ça ? je ne pense pas, j'aurais des ennuis surement, je vais plutôt laisser parler la foule, ceux qui le consoleront puis j'interviendrai... Oui ... Ouiii ... Ouiiii !!! Un scintillement obscur apparut dans les yeux de Noose, qu'avait il en tête, pourquoi ce sourire machiavélique ?

A la fin du discours de Klaedr, la foule se rétrécit, les gueux retournèrent à leurs vagues occupations, tendis que les seigneurs souhaitant discuter avec le nain restèrent. Noose quand à lui s'éloigna d'un pas ou deux, et écouta attentivement la suite, il se frottait les mains et de temps en temps laissa échapper un ricanement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhandil
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 1148
Participation RP : 90
Inscription : 07/09/2008
Age : 23

MessageSujet: Re: Mortalité de l'être, éternelle pensée...   Dim 3 Mai - 15:33

Elhandil avait été là, du début jusqu'à la fin du discours de Klaedr...
Le Cercle n'était plus !
Cela avait été annoncé au préalable, mais le choc fut tout de même intense...
Le Cercle n'est plus !
Seulement, la Voie d'Eques n'est pas qu'une guilde, c'est une façon de pensée, une façon d'agir; justement, et droitement.
Ils avaient échoués... Klaedr, Hwesta, Cromag, Hyjal, ect, lui-même.
Ils n'avaient pas réussi à attirer l'attention du monde sur les principes même de l'intégrité, de la connaissance.
Plus jamais le Batiment de Cristal ouvrirait ses portes, plus jamais l'Ile d'Eques serait visité, sauf...
Oui, sauf par ses ex-membres, ceux pour qui la Quête n'est jamais fini, car une guilde n'est que le reflet d'une façon de pensée, et la façon de pensée du Cercle est immuable.
Le Cercle est fini !
Une boule de chagrin se forma dans la gorge d'Elhandil. Puis il se détourna. Il avait fait son devoir, il était venu. Il finirais ce qu'il avait commençé, à la gloire d'Eques, à la gloire des Sages...
Il s'en alla, les yeux brillants de larmes.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cRoMag le Sombre
Habitué


Nombre de messages : 120
Participation RP : 1
Inscription : 05/12/2008
Age : 28

MessageSujet: Re: Mortalité de l'être, éternelle pensée...   Dim 3 Mai - 16:35

Une fois ce discours passé, cRoMag qui avait ardemment défendu les rempart de l'ile d'Eques pris la parole,

-Dux, vous savez ce que j'en pense... c'est avec grand plaisir que j'ai pendant cette période essuyé les assauts de nombreux seigneurs qui avaient comme seul but, la destruction du Cercle. Ils furent tous vains, et c'est avec plaisir que j'aurai sacrifié une plus grande partie de mon royaume pour permettre au fils d'Eques de continuer à arpenter la voie.

Sur ces paroles, cRoMag sortit de la pièce en tirant sa révérence à l'assemblée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mortalité de l'être, éternelle pensée...   Dim 3 Mai - 17:31

Le JAP, lunettes noires Ray Ban® et costume trois pièces noir de circonstance s'avance près de la motte de terre. Il aime bien les cimetières. Héhéhé.

Mes amis ! C'est toujours une grande tristesse quand une guide s'en va. C'est la fin d'un rêve et d'une réalité à la fois. Les raids endiablés qui deviennent souvenirs, etc. etc.
Je serai prompt, tout a été dit et pis de toute façon, on peut plus rien y faire grand chose, hein ?

Mais pour finir, je vais vous balancer au vent cette si jolie pensée d'un grand dirigeant antique que j'affectionne particulièrement :

"Des nombreux grains d'encens jetés sur le même autel, l'un est tombé le premier, un autre tombera le dernier et cela n'a pas d'importance."


Le JAP sort pour finir sa cornemuse et joue un Amazing Grace comme il n'en a jamais joué auparavant, dieu que c'est beau.
Revenir en haut Aller en bas
Noose
Habitué
avatar

Nombre de messages : 200
Participation RP : 45
Inscription : 30/04/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: Mortalité de l'être, éternelle pensée...   Dim 3 Mai - 22:52

Notre petit rat était aux anges, le premier seigneur qui avait pris la parole l'avait tellement fait rire qu'il fut obligé de s'éloigner afin de ne plus l'entendre. Quand ce dernier disparut Noose s'approcha à nouveau, se fut maintenant la venue d'une de ces connaissances qui le fit rire, le JAP, habillé d'une façon "remarquable", ses paroles étaient, comme à son habitude hilarantes. Son air de cornemuse était exquis...
Je l'aime vraiment bien ce mec, faudra que je pense à le remercier, cela ne m'était pas arrivé depuis longtemps de rire ainsi. Bien je crois que c'est à mon tour maintenant.
Noose s'approcha du nain, et d'une voix éraillée, prononça ces quelques mots :

-"Bonsoir petit homme à la barbe longue, je ne vous connais pas, vous ne me connaissez pas, et cela me vas très bien. Je ne suis pas sûr d'avoir compris tout votre baratin mais je sais une chose, vous me faites vraiment beaucoup de peine. Quand je vois des gens tels que vous, j'ai envi de rire, envi de rire car toutes vos paroles sont incensés, des mots tels que sagesse, idéaux... Vous n'auriez en aucun cas prononcés ces mots si vous n'aviez pas échoué ! Dès vos premières paroles vous vous contredites totalement, vous dites qu'un chef ne doit jamais s'avouer vaincu, n'êtes vous pas un chef ? Comment pouvez vous alors tourner la page, juste parce que les sages en font ainsi ? Vous n'êtes pas un chef alors, et encore moins un sage. Tout ce que je vois moi c'est un -petit- homme qui, ayant perdu tout espoir, toute volontée de combattre préfère annoncer publiquement qu'il a échoué, exposant les faits, ne chercheant aucunement à prouver le contraire, ce sont les actes d'un lâche ! Sachez que je suis moi même lâche, beaucoup plus que vous certainement, mais je ne suis pas un chef de guilde, et j'ai donc le droit, même si je l'estime moi même, d'être lâche...
Je vous vois déjà venir, clamant que vous n'ayez pas eu d'autre choix que de faire ainsi, je vous arrête tout de suite, on a toujours le choix."


Noose, imperturbable, semblait aimer l'attention qu'on lui portait, il sentait les regards le fixant, tout ceci était nouveau, il découvrit l'éxitation que lui procurait la foule, l'adrénaline engendrée par la peur de bafouiller un mot... Il eût un sourire.
C'est... tellement drôle...

-"Je ne vous aime pas, rien n'est moins sûr, et je pense bien que vous aussi désormais, ne m'aimez pas. C'est moi qui joue le rôle du méchant ici, je vous expose des faits qui blessent, mais je suis ainsi. Je vous présente mes excuses mais... C'est tellement marrant."

Le discours de Noose était arrivé à son terme, il n'était pas très satisfait de lui même, il avait laissé trop de failles dans son argumentation, trop d'inepties...

Tant pis il est trop tard désormais, je ferais mieux la prochaine fois, et puis ne le sur-estimons pas trop non plus, mon discours tient la route, et affaibli comme il est il ne verra pas les failles...et puis je pourrais toujours rétorquer. J'ai hâte de savoir ce qu'il va me répondre, si il en prends la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaedr
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 985
Participation RP : 76
Inscription : 11/07/2008
Age : 24

MessageSujet: Re: Mortalité de l'être, éternelle pensée...   Lun 4 Mai - 20:21

Le Nain observa cet étrange être qui se profilait devant lui, cet être qui lui parlait. De tout temps, Klaedr avait accepté les remarques mais celle là l'avait fait sourire, un étrange rictus s'était donc dessiné sur le visage trop sérieux du nain avant que celui ci ne prenne la parole...

Je n'aurais pas la prétention de vous aimer ou pas puisque je ne vous connais pas or la connaissance est primordiale vous l'aurait compris. De plus vous l'avez dit vous même en prenant la parole, vous ne me connaissez pas et pourtant vous vous croyez digne de juger mes actes et ceux des miens, cela est totalement déplacé mais soit, faites comme bon vous semble.

Le Nain se tut un léger moment et regarda l'homme, ou plutôt le rat. Ils avaient tout deux beaucoup à dire et ils pouvaient s'amuser un léger moment comme cela...
L'ex Dux reprit alors la parole en décidant de mêler concession,défense et enfin attaque


Commençons à analyser votre raisonnement. Si vous étiez depuis plus longtemps à la Cour vous sauriez que l'une des principales qualités des membres de feu le Cercle était d'être humble et de toujours savoir prendre conscience de certaines choses, de ses légers égarements. Vous dites, de surcroît, que je ne suis pas un chef mais vous avez tout simplement raison pour le simple fait que je n'en ai jamais été un et que je ne l'ai jamais désiré. Ceux qui ont pu s'approcher de moi le savent, j'ai été un guide rien de plus, une image au travers de ce monde. Je n'ai jamais prétendu à rien d'autre et ne le ferait jamais. J'ai dit que je tournerais la page, en effet, mais cela ne veut pas pour autant dire que nous allons oublier. Oubliez vous la journée qui vient de s'écouler lorsque vous allez vous coucher ? Non et bien je ferais de même avec ce livre qu'est ma vie.

Le Nain se tut observant cet être qui se dressait ou plutôt qui rampait tel un rat devant lui, il aurait, il y a bien longtemps, exprimé un dédain visible envers lui mais aujourd'hui il ne ressentait plus que de la compassion, de la compassion envers un être perdu...
Klaedr reprit la parole afin de clore sa défense...


On a tant dit à propos de lâcheté et peut-être le suis je même si j'en doute, tout ce que j'ai accomplis je l'ai accomplis dans le but de la voie d'Eques. Et si j'ai dissous le Cercle c'est pour le rendre tel qu'il aurait toujours dû être, un murmure et non pas un cri. Un mot et non pas une charte. Quoi qu'il en soit je ne dirais pas que je n'avais pas le choix, vous même le dites,on a toujours le choix. Je l'avais et j'ai tranché et quoi que vous disiez je sais que j'ai pris la décision d'Eques, la décision de nos pères...

Klaedr se tut, il réfléchit puis il comprit enfin quel genre d'être il avait en face de lui. Il reprit la parole, d'une voix plus agressive cette fois ci...

Vous n'êtes pas lâche, loin de là. Vous êtes comme ces êtres qui se font passer pour tels, qui se faufilent derrière les hommes de pouvoirs pour glaner quelques miettes d'honneur. Vous feignait la peur pour mieux surprendre lorsque vous tranchez la tête de vos ennemis. Vous êtes des sangsues mais après tout que puis je y faire...
Qui que vous soyez vous m'êtes indifférent...


Klaedr se tut puis regarda droit l'homme-rat dans les yeux, le Nain n'avait rien à craindre d'un tel homme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noose
Habitué
avatar

Nombre de messages : 200
Participation RP : 45
Inscription : 30/04/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: Mortalité de l'être, éternelle pensée...   Ven 8 Mai - 0:06

L'astre du jour, sans demander l'avis de personne, grimpait petit à petit dans le ciel, éclairant de mieux en mieux les ruelles d'Alérandir Daâh. Une belle journée s'annonçait, une journée qui serait surement rempli d'évènements heureux, la naissance d'un bébé, la conquête d'un royaume, un mariage...Pourtant au loin, si l'on s'en donnait la peine, on pouvait distinguer d'innombrables nuages plus foncés les uns que les autres. Ils étaient noirs, très noirs et n'auguraient rien de bon.
Notre petit rat véniel, écouta très attentivement les paroles de son interlocuteur. Ce dernier, malgré sa petite taille, prononçait de grands mots. Il n'était pas le moins du monde abasourdi par la provocation de Noose, au contraire, cette dernière semblait lui avoir donné force et vigueur. Noose le comprit tout de suite, il avait peut-être agi trop vite, ou trop tard ? Un à un les arguments de notre être à la longue queue furent brisés, écrabouillés, et réduits à néant par le nain...


Cela se présente mal pour moi, attiré par la soif de reconnaissance je n'ai pas pris la peine de préparer mon discours...Aurais-je dû ? Non cette personne a réussi à briser mon laïus sans avoir besoin d'y réfléchir à l'avance. Je l'ai sous-estimé rien n'est moins sur. Comment puis-je faire pour ne pas perdre la face, devrais-je fuir ? en y pensant, personne ne connait mon nom... Mais ou ai-je la tête, je suis un rat, je ne passe pas inaperçu. Je dois répondre, je le dois... Et puis, n'est-ce pas ce que j'ai toujours recherché ? un dialogue avec un seigneur qui en vaut la peine ? Bien, c'est parti, je vais faire de mon mieux.

Klaedr avait terminé, son regard était pétrifiant, il fixait l'homme rat avec une intensité monstrueuse. Les seigneurs qui étaient toujours présents semblaient avoir perdu la parole, ils ne faisaient qu'admirer le spectacle. Noose respira longuement, calmement, un petit sourire se déssina sur son visage, un sourire stressant, énervant, et tout en fixant l'être qui était face à lui, il répondit.

-"Eh bien vous me voyez étonné, jamais un seul instant je n'aurais cru que vous étiez capable de rétorquer avec autant d'aisance, précisons tout de même que je vous ai, en quelque sorte, donné le bâton pour me faire battre, mais je compte bien le récupérer. Tout d'abord, je tiens à m'excuser. Je me suis comporté tel un imbécile, sûr de ma supériorité je n'ai pas cherché à vous "attaquer" avec des arguments défendables, cela m'a été fatal, je l'admets, et je ne peux n'en vouloir qu'à moi même, je ne vous embête donc plus avec cela. Je vais plutôt prendre la peine de vous répondre."

Noose marqua un petit temps d'arrêt, il se gratta la tête.
Bordel je crois que j'ai des puces ! Tout en continuant à regarder le nain il reprit.

-"Je pense que, maintenant que j'ai pris conscience que vous n'étiez pas un simple gueux, je vous rassure tout de suite, ce n'est pas un compliment mais plutôt un constat, vous avez mérité de connaître mon nom. Je me nomme Noose, du royaume de Dah Huur. Ce nom doit sûrement vous être inconnu, c'est pour cela que je précise que j'ai pris
le contrôle de mon royaume il y a de cela à peine deux semaines. Sachez tout de même que je n'ai pas dormi durant ces deux semaines, premièrement, voulant savoir qui exactement avait le pouvoir dans ce monde, et après de nombreuses réclamations de mes gueux, qui souhaitaient une protection envers les innombrables pilleurs de ressources situés dans les royaumes voisins, je me suis rendu à la capitale afin de trouver des réponses, des réponses j'en ai trouvé à l'interieur d'un grand batiment que l'on nomme plus communément l'ambassade des guildes, un nom barbare pour un lieu contenant autant d'informations primordiales. J'ai passé plusieurs jours dans les bibliothèques de ce consulat, lisant charte après charte, des guildes qui furent jadis, et des guildes actuelles...Je connais donc, très peu, je l'admets, l'histoire de votre guilde...

Noose, essouflé marqua une légère pose. Il en profita pour regarder autour de lui pendant un court instant, il leva les yeux au ciel et vit les nuages se dessinant au loin, son sourire narquois qu'il avait depuis le début disparût soudainement. De sombres jours sont à venir, serais-ce un signe ? Se reconcentrant sur son interlocuteur, Noose continua.

-"Il me semble que vous dites que même si le Cercle est dissout vous continuerez à poursuivre la Quête, je vous félicite, c'est tout à votre honneur. Je ne me souviens pas de tout ce que j'ai lu à propos de toutes les chartes de guildes, mais je me souviens de quelques phrases marquantes, il s'avère que l'une d'entre elle concerne votre guilde, le Cercle. Malheureusement il semblerait que même vous les ayez oubliés, laissez moi vous les rappeler."

Noose se racla la gorge, et presque machinalement prononça les paroles du vieux sage :


Le Cercle est L'alpha et l'oméga
Le Cercle est la Vie et la Mort
Le Cercle est interminable et immuable


-"Retenez moi si je me trompe, mais il me semble que ces phrases sont assez explicites, surtout la dernière, ne contredisent-elles pas tout ce que vous avez dit auparavant, il me semble, mais tout ceci ne sont que des suppositions bien entendu, que vous avez "tourné la page" N'es-ce pas contraire à vos principes ? Je suis confus, comprenez moi, la charte stipule bien que le Cercle est interminable, et pourtant vous, le guide, le porte parole, l'image du Cercle, avez détruit tout ceci...
Sûrement vous allez me ressortir le baratin habituel, je vous comprends, je ferais de même, ce qui prouve que vous êtes un lâche après tout. Sachez que sans une guilde soudé comme un casque sur la tête d'un chevalier, sans une puissance, sans une entraide, vos idéaux tomberont inévitablement à l'eau. Sachez que ce qui ne vous a pas réussi la première fois, ne vous réussira surement jamais; croyez moi... Je compatis avec vous, vous savez j'ai été comme vous dans le passé, moi aussi j'avais un but, un idéal, une quête...


La voix de Noose, si désagréable à son habitude changea de ton, elle devint plus paisible, comme si l'homme rat était ému, bouleversé et même triste par ce qu'il venait de se rappeler. Pourquoi je m'égare dans mon passé encore une fois, il va me prendre pour un faible si je continue,ressaisis toi !!!

-"et je vous conseille fortement de vous résigner à l'accomplir...J'en ai assez dis, Ah non j'ométais une chose, vous dites que je ne suis pas un lâche, si c'est ce que vous pensez alors qu'il en soit ainsi,je vous remercie également pour vos compliments à la fin de votre discours, vous m'en voyez très flatté. Sachez que mon éstime à votre égard a considérablement augmenté, pas encore assez pour vous aimer...Mais vous ne me dégoutez plus, c'est une bonne chose non ?

L'apologie de Noose prit fin, il était exténué, vraiment pas habitué à parloir autant...Il s'assit à même le sol, tout en regardant le nain. J'ai fais de mon mieux, j'ai rétorqué à ces attaques, je lui en ai même trop dit... Tant pis, je me demande ce qu'il va se passer maintenant...

Au loin,les sombres nuages se dissipèrent les uns après les autres...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaedr
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 985
Participation RP : 76
Inscription : 11/07/2008
Age : 24

MessageSujet: Re: Mortalité de l'être, éternelle pensée...   Ven 8 Mai - 1:28

Klaedr écoutait attentivement le Rat qui lui faisait face, ainsi celui ci se dénommait Noose du royaume d'on ne sait où. Le Nain s'amusait en effet, son interlocuteur semblait décidé à tout faire pour avoir le dernier mot. Il le voulait Klaedr allait lui laisser car il savait que rien ne ferait plus de mal au Rat. En effet, les personnes se prenant pour des lâches ont horreur qu'on les admirent ou qu'on les complimentent. Klaedr savait donc exactement ce qu'il avait à faire et à dire pour se débarrasser du Sieur Noose. Il imaginait déjà la scène dans son esprit...

Voyez vous, Messire vous avez raison et je sais que vous désirez le dernier mot et puisque selon toute vraisemblance celui ci vous tient à coeur , serais je donc si cruel que je vous le refuserais ? Oh non je ne suis pas ainsi et je préfère donc m'incliner devant un si beau discours étoffé d'arguments irréfutables. En effet votre aisance au discours est si impressionnante que je ne peux que m'incliner devant le courage que vous avez du avoir pour ne pas être venu vous exprimer plus tôt ici. Vous êtes un grand seigneur et je m'incline donc...

Klaedr s'imaginait déjà la mine déconfite de Noose s'attendant à une réplique cinglante, Klaedr s'imaginait déjà partant le long du chemin laissant seul Noose dans son monologue inutile. Mais voilà Klaedr imaginait seulement. La réalité était tout autre et l'amusement se lisait encore plus qu'avant dans les yeux pétillants du Nain. Il s'approcha très près de Noose, la différence de taille était palpable mais Klaedr avait une telle stature par rapport au Rat que son charisme étouffait la vilenie de son adversaire oral. Le Nain savait exactement ce qu'il allait dire puisque durant le discours de Noose il avait déjà préparé chacune de ses réponses. Il allait débuter, et d'une seule traite ne s'arrêtant presque pas sauf pour respirer une ou deux fois le Nain se lança dans une interminable diatribe...


Tout d'abord, laissez moi vous dire que c'est avec une courtoisie extrême que j'accepte vos singulières excuses. En effet, présentez ainsi je ne peux pas les refuser sans paraître comme un ingrat. Vous tentez de me bloquer et je m'en rends compte. Vous semblez aimer pousser vos "ennemis" si l'on peut nous appeler ainsi dans leurs derniers retranchements. Une seule information sur moi, j'en suis encore très loin. Comme vous le voyez je suis Un Nain, une personne de taille minuscule et même si vous, vous êtes un Rat, je me faufilerais plus facilement que vous. Les mailles dans les filets sont miennes et je suis devenu un expert dans l'art d'en découdre, par les mots, les mains et par le fil. Si seulement vous voyez de quoi je parle. Vous parlez d'un bâton que vous m'auriez donné, peut être mais le problème c'est que là vous venez juste de me tendre un bâton encore plus gros car vous revenez à l'assaut, c'est tout à votre honneur, mais à quoi bon. Avoir le dernier mot ? Est ce donc cela la finalité de votre vie ? Est ce donc cela votre but ? Si oui votre existence ne se résume à rien. Attention je vous vois déjà venir en disant que oui elle ne se résume à rien mais ces remarques là, je vais les balayer d'une phrase : Vous êtes ici pour le pouvoir, comme tout le monde et ce pouvoir vous le recherchez avidement tel un, tel un, tel un Rat. C'est cela le mot, non ?

La première partie du discours de Klaedr avait été très intense, il n'avait durant sa prise de parole pas cessé de fixer Noose dans les yeux, le regardant de ses yeux bleus, tentant de lui montrer autre chose, une autre vision. A la fin de sa question, au lieu de monter l'intonation de sa voix comme l'aurait voulu les coutumes, Klaedr la baissa et l'on put croire qu'il allait faire une pause mais en réalité il reprit aussi vite, il ne pouvait pas laisser de répit au Seigneur Noose...

Le fait que vous vous nommiez n'a aucune importance. Je me fiche de votre nom, savez vous pourquoi car je lis déjà en vous et celui ci ne m'apporte rien. Toutefois je vous rend la pareille. Je me nomme Klaedr, et non je ne suis pas un gueux. Roi de Thalésie, Hastrateur des Armées, Général en Chef des Armées Aguératoniennes, Ex-Dux du Cercle et surtout Sage parcourant la voie. Vous dites que vous n'avez pas dormi depuis deux semaines et bien pour ma part je n'ai jamais dormis. Car lorsque mes paupières se ferment j'entre dans un nouveau monde où je vis pleinement et vous devriez en faire tout autant...
Vous avez lu beaucoup de charte ? Et bien je vous félicite, étaient elles intéressantes ? Je vous rassure vous n'êtes pas obligé de me répondre. Vous ne connaissez pas l'histoire de ma guilde ? Tant pis, après tout c'est une histoire de sagesse et votre ignorance prouve que celle ci vous est incompréhensible. Aurais je été un tant soit peu méprisable ? Je m'en excuse. Il est vrai que votre tête ne vous aide pas. Aurais je tenté de vous insulter à cause de votre physique ? Je m'en excuse.
Comme vous le voyez les excuses ne servent à rien, mais à quoi bon faire face à ce que l'on à fait alors qu'en s'excusant tout est effacé. Vous pouvez donc considérer que je vous ais mentis dans mon discours . Quand ? Où ? A vous de savoir. Quoi qu'il en soit le fait que vous ne connaissiez pas ma guilde et son histoire ne change rien au fait que vous êtes aujourd'hui ici en train d'attraper la dernière bride de parole qui sera semblable à un trésor pour vous...

Vous pensez que j'ai oublié ? Non je n'oublierai jamais ce qui a fait de moi le Nain que je suis aujourd'hui. Je n'oublierais pas ce qui m'a fait revivre. Non, ne dites pas n'importe quand. Ne dit on pas que lorsque l'on ne sait pas on ne dit pas. Vous n'avez pas compris les paroles du Cercle. Le Cercle est bel est bien interminable car je ne l'ai pas détruit, je l'ai dissous. Je vois très bien ce que vous cherchez à faire, vous tentez de me faire réutiliser les mêmes arguments que précédemment. Et bien pourquoi pas ? Après tout c'est la vérité, le Cercle continuera à exister dans nos coeurs, il ne sera peut être pas officiel mais tant que des seigneurs continueront à arpenter la voie d'Eques alors le Cercle existera bel et bien ! Je ne retenterais pas l'expérience de recréer à nouveau le Cercle en tant que guilde officielle, pourquoi ? Car cela n'aurait aucun intérêt. Je puis chercher seul la sagesse, la chercher à deux, à trois. Et je m'en suis rendu compte trop tard mais le Cercle n'avait pas besoin d'être, il a simplement donné un visage à la sagesse, un nom à une quête, une signification à des vies. Je ne peux pas couler dans l'eau pour la simple et bonne raison que je vole à travers les nuages. Vous aussi avez vous un idéal, que je serais enchanté de connaître à une autre heure, dans un autre lieu et un autre contexte et donc ainsi vous compatissez mais connaissez vous seulement ce terme et ce qu'il signifie réellement. Êtes vous en train de souffrir à mes côtés à mes tourments ? Pleurez vous sur l'ignorance de ce monde et détestez vous les seigneurs qui font régner l'inculture ? Je ne crois pas, alors ne parlez pas de compassion.


Le Nain s'arrêta pour la première fois dans son discours, il regarda le ciel, cessant de fixer Noose, il savait que cela ne servait plus à rien. Il revint alors sur lui mais son regard avait changé, il ne le regardait plus avec froideur mais avec une sorte de sympathie. Klaedr reprit la parole...

Vous ne m'êtes pas insupportable non plus puisqu'au moins vous savez aligner deux ou trois mots formant ainsi une phrase. Qui plus est vos phrases ont un sens. Tout cela va donc très bien ...
Que dire d'autre si ce n'est que si vous désirez le dernier mot allez y car à moins que vous ne disiez des choses utiles et intéressantes je ne vous répondrai plus ainsi. J'ai déjà trop usé ma salive pour un discours inutile puisque sans lendemain. J'aurais mieux fait de regarder vers le ciel. Ce que je vais donc faire maintenant...
Tiens le ciel se couvre, les nuages reviennent. Étrange comme ces amas d'humidité se mouvent dans le ciel...


Klaedr se tut , il n'attendait même plus que Noose réponde, il n'en avait rien à faire, il regardait simplement l'orage qui menaçait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noose
Habitué
avatar

Nombre de messages : 200
Participation RP : 45
Inscription : 30/04/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: Mortalité de l'être, éternelle pensée...   Ven 8 Mai - 14:20

Noose, assit par terre, écouta presque admirativement les paroles du petit grand nain. Comme il l'èspérait, ce dernier rétorqua avec vigueur, force, courage et un a un il noya les arguments de notre petit être...Imperturbable, Klaedr continua son boniment. Pourtant Noose, essayant de cacher ces émotions, était ô combien surpris, voir dégouté quand son interlocuteur lui annonça qu'il lui donnerait le dernier mot, qu'il s'inclinait, qu'il admettais que le petit rat était un grand et noble seigneur...

C'est pathétique, de telles foutaises, oser m'affronter de la sorte, je ne peux l'accepter, je n'aurais jamais cru qu'il aurait recours a une réthorique aussi médiocre, c'est fini maintenant il va juste se contenter de partir la tête haute et, en plus d'avoir l'air con, je ne pourrais plus m'amuser...


Mais Noose semblait se tromper, Klaedr, à la fin de ces premières paroles, plutôt que s'éloigner, s'approcha, les deux êtres étaient maintenant face à face, Noose avala sa salive mais garda la tête haute et bomba son torse. Qu'essaie t'il de faire ? va t'il me frapper ? si l'on en venait à se battre je perdrais surement, non ce ne doit pas être ça, je ne l'ai pas provoqué, du moins pas assez pour que l'on en vienne aux poings.Mais que prépare t'il donc ? c'est tellement...Exitant. Toujours de cette voix trapue, mais sage, le nain continua sa harangue. A la fin de celle-ci Noose ne put contenir un rire, non pas un rire moqueur, mais un rire diabolique, oui, diabolique, machiavélique, aigu, intense. Mais pourquoi riait-il ?

-''Tout simplement fabuleux, oui je ne pèse pas mes mots, votre apologie était fabuleuse, pourtant je dois vous décevoir, si j'essaie de vous enfoncer, de vous coincer dans les mailles de votre propre filet, de tenter en vain de vous faire vasciller, c'est car cela m'amuse, rien d'autre, je n'ai rien contre vous Klaedr. Il est vrai que j'ai dis ne pas vous aimer, mais c'était pour vous provoquer, sincèrement vous faites parti des personnes que j'apprécie le plus. Biensur il est vrai que je ne connais pas beaucoup de seigneurs mais je suis certain que très peu sont comme vous, me répondant, m'enfonçant avec une telle droiture, une telle force. Je suis ému voyez vous, depuis le temps que je cherchais un affront par les paroles, je suis heureux, tout simplement heureux.''


Noose se tut un instant et se rendit compte que son interlocuteur ne l'écoutais même pas, il regardait le ciel, tout comme il l'avait fait précèdemment. Qu'es-ce que cela veut dire ? Ah mais que je suis bête, la fin de son discours ! tellement pressé de répondre à son affront je n'ai pas pris le temps d'écouter attentivement la fin de son discours, il s'en fiche de ce que je dis, il est las de moi, voudrais-ce dire que j'ai perdu ? ou es-ce une technique pour me faire chuter ? je ne sais plus, je ne sais rien, je suis perdu, moi qui pensait que l'on allait s'amuser durant de longues heures encore. J'ai été vaincu, voila la vérité, il ne s'interèsse plus à moi, il m'a démoli et maintenant m'ignore. Il est beaucoup plus lâche que je ne le suis moi même tout compte fait, même si il l'ignore pour l'instant. Et bien, qu'il en soit ainsi je vais mettre un terme à tout ceci... L'être à la longue queue se leva tant bien que mal, ferma les yeux et lentement reprit la parole, sa voix était plus douce, moins stridente qu'avant.

-''Klaedr, même si vous ne me regardez plus, je suis sur que vous m'entendez, je vais mettre un terme à tout ceci. J'ai perdu, vous êtes plus fort que moi, enfin, ne vous rejouissez pas trop vite non plus, je pourrais démolir un à un vos arguments, mais cela m'exténuerais encore plus que je ne le suis déjà, de plus je n'en vois plus l'utilité, tout ceci mènerait à une querelle sans fin, ce n'est pas ce que je recherche, après tout affront il faut un gagnant et un perdant. Je m'avoue donc vaincu, je n'ai rien à ajouter...''

Noose rouvrit les yeux, l'être sénile, suintant à dix lieux aurait-il changé ? s'avouait-il vraiment vaincu ? ou étais-ce un leurre ? on ne peut l'affirmer avec certitude...
Klaedr, bravo, tu es fort, je me sens faible, mais ailleurs, dans d'autres circonstances, quand j'aurais plus d'expérience, et que je serais reconnu parmi les reconnus je te défierais à nouveau, sois en sur...

Tout à coup, contre toute attente Noose tendit sa main, son visage était neutre, il n'exprimait, ni regret, ni désir de vengeance, ni colère...Le destin de ces deux hommes reposait désormais dans la seule décision de Klaedr...



------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Hrp : Bon voila, désolé mais je m'avoue vaincu.félicitations pour tes Rp's magnifiques c'est à ton personnage de trancher maintenant Very Happy (quoi que si tu me serre pas la main on pourrait se faire un petit duel, Noose dégouté que tu ne l'acceptes pas qui te saute dessus et te met à terre dans un élan de folie ? on verra sa par mp .) En tout cas quoi que tu décides je suis pret à répondre sois en sur Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaedr
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 985
Participation RP : 76
Inscription : 11/07/2008
Age : 24

MessageSujet: Re: Mortalité de l'être, éternelle pensée...   Ven 8 Mai - 18:21

Klaedr n'écouta qu'a moitié le discours de Noose, non pas que celui ci ne l'intéressait pas mais en vérité Klaedr étais las de se battre, que ce soit par parole ou par les armes. Après tout si il avait fait de sa vie ce qu'elle était aujourd'hui c'était pour justement ne plus se battre. Et il lui semblait que toutes les vies étaient destinées à ce même échec, l'échec de n'avoir rien accompli qui vous fasse passer à postérité. Et tandis que les pensées du Nain voguaient ailleurs, dans un autre monde, Noose continuait parlant de choses incongrues. Il pouvait continuer à se battre ? Il ne le ferait pas ? Si Klaedr avait écouté il aurait été d'accord. Mais l'esprit volant tellement haut, le Nain n'écouta pas. Non pas qu'il voulait fuir les paroles du Rat mais voilà il était las, tellement las...

L'esprit de Klaedr fut alors rattrapé, il revint sur terre et entendit la fin des paroles de Noose, il s'avouait vaincu, il reconnaissait sa défaite. Quel stupidité, non pas d'avoir perdu mais de se croire perdant. Klaedr observa longuement Noose qui finalement lui tendit la main. Une main crasseuse symbole d'une peste mené par des rats immondes. Mais dans cette main, Klaedr voyait autre chose, un espoir. Le Nain sembla prendre pitié de Noose, il voulait l'aider et lui prouver que tout était possible même si en réalité la vie n'était qu'un rêve. Avant de lui serrer la main, ce qu'il ferait, le Nain dit


Vous n'avez pas perdu, au contraire vous avez gagné puisque vous avez su vous arrêter. En effet nous aurions pu continuer ainsi durant des heures mais à quoi bon, j'aurais toujours réussi à m'en sortir et vous de même. Nous sommes tous ainsi à chercher le dernier mot et seulement voilà, celui ci n'est qu'un leurre. Une illusion qui s'évapore lorsqu'il nous semble le tenir. Je ne vous apprécie pas, vous me répugnez même mais je pense qu'il y a en vous quelque chose d'éteint, de mort et je vais tout faire pour le faire revire, le raviver. Ne vous inquiétez pas, nous ne deviendrons pas ami mais je ferais tout pour vous aider.

Le Nain leva alors sa main et la place dans celle de Noose, il venait de réunifier ces 2 ennemis d'un jour. Il laissa sa poigne là un moment puis la retira. Il regarda alors le Rat et lui dit

Il existe une voie, un chemin que très peu peuvent arpenter. Il existe un guide, laissez moi être votre guide sur ce long chemin. Laissez moi vous guider sur cette voie et peut être trouverez vous les réponses aux question qui, j'en suis sûr, brûlent votre âme et font de vous l'être que vous êtes. Laissez moi vous conter, avant de me répondre, l'histoire d'un homme, l'histoire d'un sage, l'histoire d'Eques...

Eques s'est enfoncé le plus loin possible sur la voie, il a ouvert les portes que d'autres n'avaient qu'effleurées et même si aujourd'hui le Cercle n'est plus en tant que Guilde, nous sommes toujours unis par ce ciel étoilé et par toute cette magie qui guide nos pas. Nous entendons tous le mot sagesse, vous l'entendez aussi même si vous faites la sourde oreille. Vous n'avez qu'un pas à faire vers moi et je ne vous lâcherai plus, je vous guiderai du mieux que je pourrais, faisant de vous un esprit encore plus acéré. A vous appartient en réalité la décision. Avancerez vous d'un pas vers moi, plongerez vous dans le passé et miroiterez vous l'avenir ? Vous avez le choix...


Klaedr se tut alors brutalement, jamais il n'avait pensé proposer à un inconnu de le guider personnellement, de tout faire pour l'aider, tel un maître et un disciple mais tellement plus que cela. Klaedr pensa alors à Elhandil, il y eut une époque où cela se fit ainsi entre eux et cela continuait encore mais Elhandil n'aurait bientôt plus besoin d'aide. Noose si. Klaedr regarda le seigneur, il avait le choix...
Et si Noose désirait un jour, ailleurs lorsque tous deux seraient égaux, défier à nouveau Klaedr alors ce dernier accepterait volontiers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noose
Habitué
avatar

Nombre de messages : 200
Participation RP : 45
Inscription : 30/04/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: Mortalité de l'être, éternelle pensée...   Ven 8 Mai - 20:13



La main fut serré.


Quelle est donc cette étrange sensation qui me parcourt ? Je me sens tout léger, comme si, comme si tout avait perdu son importance, j'étais stressé, anxieux, perdu, mais maintenant je me sens libre, es-ce car le débat à prit fin ? Je ne sais pas. Es-ce car j'ai perdu ? Gagné ? Etrange... très étrange...Je n'entends plus rien, suis-je en train de mourir ? Non, je sais, je suis en train de renaître...

Noose sortit de son état d'évasion après que Klaedr lui ait serré la main, il écouta la fin du discours de ce dernier et son regard, vide et sans vie depuis le début, semblait raviver d'éclat à chaque phrase que le grand nain prononçait.

Suivre la voie d'Eques, la voie de la connaissance, je me suis complètement moqué de cet idéal et maintenant il me propose de me guider ? Est il fou ? Non il est sage, que devrais-je faire ? Un but, j'en ai toujours rêvé, un idéal, une destiné à accomplir, c'est ainsi qu'il faut vivre, c'est ainsi qu'il faut être...

-Klaedr, malgré votre taille vous êtes un grand homme, vous souhaitez m'aider ? alors que c'est moi qui vous venait en aide ? Je suis, comment dire, surpris, la tournure de cette discussion est tout simplement unique. De plus au lieu de vous enfoncer comme je le fais à mon habitude, j'ai compris que cela ne servait à rien, tout ceci grâce à vous... Vous m'avez fait changer, un peu du moins. C'est pour cela que je veux bien faire un pas en avant, je n'avais pas de but dans la vie, j'errais, me divertissant quand je le pouvais, il semblerait que cela soit révolu, montrez moi le chemin d'Eques, la voie de la sagesse, de la connaissance, du savoir, ensemble nous ferons de grandes choses...

Noose avait donc réellement changé, enfin, nous ne pouvons pas en être sur pour autant, il avait juste réalisé à quel point avoir un but était important, il suivrait Klaedr ou qu'il aille, cela était certain. Pourtant, Noose est et restera un rat, et ceux-ci sont fourbes...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaedr
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 985
Participation RP : 76
Inscription : 11/07/2008
Age : 24

MessageSujet: Re: Mortalité de l'être, éternelle pensée...   Sam 9 Mai - 11:17

Klaedr observa Noose avec un sourire qui ne lui était pas habituel, un sourire quelque peu malveillant. Le Rat avait finalement accepté , puisqu'il en était ainsi, le Nain allait le guider, sur la voie. Il prit la parole

La voie est longue et je suis heureux de t'accompagner le long de tes premiers pas...

Klaedr se tut, tout avait été dit, il était inutile d'en rajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noose
Habitué
avatar

Nombre de messages : 200
Participation RP : 45
Inscription : 30/04/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: Mortalité de l'être, éternelle pensée...   Mer 11 Avr - 1:51

[hrp] : Désolé d'intervenir sur ce sujet en hrp et autant de temps après et sur un forum oublié en plus, mais on sait jamais, peut-être que quelqu'un me lira. Je voulais juste dire que j'ai fais beaucoup d'rp ces dernières années, mais j'dois avouer que celui-ci est et restera mon préféré. Je m'en souviens à chaque fois que Klaedr répondait j'avais un boost d'adrénaline carrément tellement notre discussion était intense. Voila ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mortalité de l'être, éternelle pensée...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mortalité de l'être, éternelle pensée...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seul et sage pensée!
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Petite pensée pour le Japon
» Éternelle solitude | Lumi |
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aguératon - Les Royaumes Oubliés :: Jeu [RP] :: La Capitale - Alérandir Daäh :: La Cour du Doux-
Sauter vers: