AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 GÜRN, la destiné.[RP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kara
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 2
Participation RP : 0
Inscription : 05/04/2009

MessageSujet: GÜRN, la destiné.[RP]   Dim 5 Avr - 23:50

Voici, un petit essai de RP dans un style que j'affectionne : la "déglorification", style de RP malheureusement trop rare. Soyez indulgents Embarassed

L'attente


Gürn se leva de sa paillasse, se lava rapidement et enfin, mangea un morceau de pain avant de partir à la ferme. Il était Plouk. Son père était Plouk. Son grand père était Plouk. Son fils serait Plouk.
Alors qu'il arrivait à la bâtisse en bois, le ciel se darda de violet, puis de rouge, l'astre solaire se levait enfin. Aujourd'hui précisément, il avait 23 ans. Qui s'en souviendrait? Personne. La seule personne qui eut pu s'en souvenir était sa mère, morte de longue maladie, après que sont père fut tué dans une attaque du domaine.
Après avoir pris sa bêche, Gürn s'en fut à l'appel, là, tous les Plouks étaient recensés chaque matin, et gare à celui qui était absent sans raison valable! Alors qu'il avait rejoint la foule de Plouks assemblés autour d'un haut piédestal, l'officier de milice commença à énumérer la longue liste de personnes.

"Mörg!
_Présent!
_Blarg!
_Présent!
_Dümm!
_Présent!
..."
"Gürn!
_Présent!
_Har...Gürn?s'exclama l'officier. Où est Gürn?
_Je suis ici, monsieur, déclara l'appelé en s'avançant.
_Gürn...Là, sur ce bout de papier, il est inscrit que tu as 23 ans?
_Oui monsieur!?
_Bien, sort des rangs, poste toi à l'entrée de la ferme, je te rejoindrai."


Gürn s'exécuta. L'officier reprit la longue liste de noms s'en se soucier de ce qui s'était passé. Que pouvait bien signifier cet abstention au travail? Une peur le saisit, seul les fautifs étaient ainsi exemptés de travail. Allait-on l'emmener à la prison? Il se vit enchaîné, traînant dans l'un des cachots du Seigneur, jouant avec les rats. Qu'avait-il donc fait?
Alors qu'il s'abandonnait à ces sombres pensées, l'officier s'avança vers lui, il venait de finir l'appel. Le voyant perdu dans ses pensées, il lui mit la main sur l'épaule. Gürn sursauta.


"Alors mon vieux, surpris de te voir exempté de travail hein?
_Ou...oui monsieur, m...mais pourquoi moi?
L'officier le regarda dans les yeux.
"Tu ne sais pas pourquoi tu es ici avec moi au lieu d'aller travailler avec les autres?
_Non, monsieur.
_Bien...Il va donc falloir te rafraîchir la mémoire. Tu a 23 ans, et tu n'as plus ni père ni mère sous le ciel. Je me trompe?
_Non, monsieur.
_Et bien alors, tu devrais savoir que la majorité légale et à 23 ans dans cette seigneurie.
_Oui, je savait aussi, monsieur, mentit-il.
_Tu me rassures. Bien, ce que tu ne sais alors sans doute pas, c'est que les jeunes gens arrivant à la majorité orphelins sont soumis à la conscription.
Le mot "conscription" résonna un instant dans sa tête. Sa vue se brouillait.
_Je...je...je vais devenir...soldat?
Déjà, la malédiction qui pesait sur sa famille se levait. Il ne serait pas condamné à bêcher toute sa vie!
_Allez, suis moi, dit alors l'officier en le saisissant par l'épaule, on va au camp de milice."


L'officier récupéra rapidement son équipement qui consistait en un simple bouclier rond métallique et un carquois où étaient rangés ses flèches et son arc. Gürn le regarda faire, presque émerveillé devant ces outils guerriers. Lui aussi. Lui aussi allait sortir de la misère! Il se voyait, triomphant sur le champ de bataille, brandissant un étendard pourpre et doré, au couleur de son seigneur, revêtu d'un cotte de maille scintillante, équipé d'un bouclier d'argent et armé d'une épée incrustée d'or.
Encore une fois, le milicien le ramena au monde réel et il commencèrent à marcher en direction de la cité.
Au bout d'une demi-heure de marche, ils arrivèrent en vue des premiers remparts, s'élevant dans le froid matin, quelques sentinelles patrouillaient derrière de solides créneaux. A leur approche, un des guetteurs lança un appel et une petite porte encastrée dans un des battants principal s'ouvrit. La porte passée, l'ombre des rempart les recouvrit et il s'avancèrent à travers la ville déserte à cette heure matinale. Remontant une rue pavée inégalement, il rencontrèrent de nombreuses patrouilles de soldats et de miliciens que l'officier saluait à chaque fois. Après avoir traversé un nombre incalculable de rues (Gürn ne savait pas bien compter), ils aboutirent devant une grande bâtisse en pierre grossièrement taillées. Des bruits de combats provenaient de derrière le bâtiment, et sur la porte était inscrit : "Camp de Milice."
L'officier poussa la porte et Gürn entra dans la pièce.
C'était une salle de taille moyenne, le sol était recouvert d'un plancher bruyant et de lourds piliers de bois retenaient le premier étage. Un bureau massif attira l'attention de Gürn, il était placé dans un coin de la pièce, recouvert de papiers de toutes sortes et de toutes couleurs, un homme corpulent était affalé derrière lui, revêtant la tunique dont le blason rouge appartenait au seigneur. Un œil manquait à l'homme, et une longue balafre lui striait le visage.

"Ah! Salut Günthar! Comment ça s'est passé ce matin? lança l'homme.
_Bah, la routine, comme chaque matin !
_Et c'est qui ce p'tiot là? Un Plouk?
_Il a 23 ans ce matin, et il n'a ni père, ni mère. Je l'ai amené pour la conscription.
_Aaaah parfait! Mais je ne pense pas lui trouver une place dans la milice.
Le visage de Gürn pâlit.
_En revanche, je crois que parmi les archers...Ils manquent d'effectifs là-bas, et nous, ici, nous n'avons pas essuyé d'attaque depuis pas mal de temps, ce qui n'est pas plus mal d'ailleurs!
Il rit. Gürn se rassura, il deviendrait bien un militaire.
_Je l'emmène à l'Archerie alors?
_Oui, vas-y, tu auras plus de chance là bas.
_Bien, allez, suis moi."


Et ils repartirent à travers la ville. Enfin, après un trajet plus court, ils arrivèrent aux remparts et prirent une porte dérobée et arrivèrent à L'Archerie, dont l'unique bâtiment s'adossait contre la muraille. Encore une fois, ils entrèrent. Une salle identique à la précédente s'offrait à eux, mais cette fois, de nombreux arcs et carquois étaient suspendus aux murs. Et cette fois ci, il y avait une longue file d'attente devant le bureau. La plupart du temps un Plouk accompagné d'un officier de Milice. Il entrèrent dans la queue.


Dernière édition par Kara le Lun 6 Avr - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 2
Participation RP : 0
Inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: GÜRN, la destiné.[RP]   Dim 5 Avr - 23:53

Ooops, peut-être me suis-je trompé de rubrique?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griffon
Légende
avatar

Nombre de messages : 1604
Participation RP : 94
Inscription : 12/04/2008
Age : 28

MessageSujet: Re: GÜRN, la destiné.[RP]   Lun 6 Avr - 0:37

Oui, en effet, je peux le mettre dans Odyssée? Envois moi un mp pour me confirmer. Et la pub est interdite désolé.

_________________

.......... ~~L'ombre que je suis n'est que le reflet de l'être que j'étais~~
.................~~Ancien Intendant des Royaumes Oubliés~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GÜRN, la destiné.[RP]   

Revenir en haut Aller en bas
 
GÜRN, la destiné.[RP]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prise en main de sa destinée!
» Elkäèl, l'histoire d'une destinée...
» Deux cauchemars pour une destinée croisée [Vik]
» [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. »
» Une lettre pour les 7 Destinées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aguératon - Les Royaumes Oubliés :: Jeu [RP] :: Aguératon - Epopées-
Sauter vers: