AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Incompétence guerrière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
deimos
Habitué
avatar

Nombre de messages : 288
Participation RP : 7
Inscription : 10/04/2008
Age : 26

MessageSujet: Incompétence guerrière   Dim 29 Mar - 22:54

Deimos traversa le hall de la cour du doux avant d'entrer dans la salle qui l'écouterait parler. Il n'avait pas prit la parole en public depuis des lustres et avait légèrement le trac. Pourtant il fallait qu'il exprime sa pensée.
Il n'avait aucune rancune envers les cibles de son discours mais il avait envie de voir si le peu de talent d'orateur qu'il avait possédé autrefois avait disparu ou s'il était encore là.
Il grimpa sur une estrade scrutant le petit groupe de seigneur présent dans la salle. Une fois qu'il eût capté l'attention de la foule il prit la parole d'une voix forte mais agréable à écouter.


Seigneurs et dames ici présent,
Certains d'entre vous se souviennent peut-être encore de moi. Pour de nombreux autres je ne suis qu'un impertinent les dérangeant lors de leur séance d'intrigues minable quotidiennes. Mais écoutez-moi avant de porter un jugement sur un seigneur impertinent vous demandant d'écouter son monologue qui je l'espère ne sera pas ennuyeux.
J'ai repris possession de mon royaume il y a peu de temps et en m'intéressant à la politique exterieure actuelle j'en suis arrivé à une conclusion: Les puissances qui tentent de régir ce monde sont faibles.
Lorsque vous aurez fini de m'écouter jetez donc un oeil sur les guerres en cours.
Prenons les Avallon Lumbe et les Lurrons bourrés. En quasiment un mois de guerre les deux parties ont perdu à peine deux cents bâtisses.
De même, la guerre faisant rage, enfin pas tellement j'ai l'impression, entre l'Avallon Lumbe et Le Cercle n'ont cautionné qu'à peine quatre cents bâtisses détruites et deux milles morts.
Et ce sont ces guildes qui tentent de régir ce monde?


Deimos scruta la foule.

Permettez-moi de rire. Ceci n'est qu'une comédie, aux temps anciens un tel bas niveau n'aurait pas duré longtemps et les loups se seraient jetés sur ces faibles. Aujourd'hui ce n'est plus le cas.
Où est passé l'esprit guerrier en ces terres?
Seriez-vous effrayé par le fracas des armes et la vue du sang? L'excès de nourriture aurait il ramolli le bras des hommes durant mon absence?
Sirs! Ceci n'est pas une attaque envers les guildes nommés plus haut, c'est un affligeant constat sur toute la société actuelle!
Il est temps que les seigneurs se réveillent et que naissent les héros.

Sur ces paroles il se tut et descendit de l'estrade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thanator
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 381
Participation RP : 16
Inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: Incompétence guerrière   Lun 30 Mar - 12:29

Un paysan traînait par là. En passant nonchalamment devant la salle, il se demandait encore qui était ce pechno effrayant qui venait arguer son appartenance à une caste supérieure, invoquant "le bon vieux temps". Décidément, personne ne daignait lui répondre, se devait être l'expression du désintérêt général envers les idioties qu'ils s'évertuait à déblatérer.

"Taré...", lâcha le gueux en regardant maintenant de loin l'énergumène s'exciter.

Les puissances n'étaient pas les mêmes, les façons de faire, de penser et d'agir non plus. Toutefois, les abrutis et autres débiles parsemaient toujours et inlassablement Agueraton...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantus
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 41
Participation RP : 1
Inscription : 24/02/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Incompétence guerrière   Lun 30 Mar - 18:37

Écartant nonchalamment le paysan qui trainait devant la salle d'un coup du revers de la main, le Luron prit la peine d'écouter l'inconnu qui vidait ce qu'il avait sur le cœur. Reconnaissant en l'intervenant la trace des enseignements de l'ancien monde, Fantus reconnu ainsi difficilement le seigneur Deimos, ombre parmi les ombres pendant la glorieuse jeunesse du demi nain.
Ce qu'il dit le toucha, dans une certaine mesure il accordait un certain crédit à ses mots. Néanmoins, la référence à l'Ordre l'agaça quelque peu.
Comment peut-on se permettre de juger sans sortir du palais de l'Hangrateur ou de son château ? Seul un faible, ancien adepte de l'Aiqua Ana Menel pouvait montrer un tel culot sans ressentir de honte.


Seigneur Deimos, je vois que la vieillesse ne vous a pas appris la clairvoyance !

Vous avez l'air de reprocher aux guerres de ne pas être assez... guerrières ? Ne pensez-vous pas que la réflexion est ridicule ?! Par définition une guerre est guerrière ! Prétendre le contraire ne mène qu'a démontrer l'inaptitude à régner d'un seigneur ! Surtout d'un seigneur qui se permet de se qualifier de sage et ancien dont tous les survivants du cataclysme connaissent l'origine ! Avec votre expérience et votre filiation vous n'avez de conseil à donner qu'a vos paysans en matière de culture et d'exploitation !

Certes, les guerres actuelles, notamment celle concernant l'Ordre s'enlise un peu, mes valeureux compagnons et moi-mêmes sommes, pour la plupart, des survivants du cataclysme et avons tous un certain âge maintenant. Par conséquent, nous prenons notre temps...

Et je me permet de vous remettre à votre place, lorsque l'on souhaite s'adresser à ses semblables ou à ses supérieurs, il est toujours utile de camoufler son hostilité envers eux et de faire preuve d'une certaine courtoisie, surtout lorsque l'on désir attirer leur attention. Et étonnamment cela fonctionne !

Seigneur Deimos, je vous adjoint donc à quitter la Cour du Doux ou tout au moins de ne pas y déclamer des ragots de taverne.


Il était très claire que le demi nain vouait à ce genre de personne une aversion certaine mais tout de même réprimée. Attendant le moment ou l'ancien Aiqua Ana Menel allait se défendre, Fantus s'impatientait de pouvoir de nouveau s'en prendre à cet ancien ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorvald
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 392
Participation RP : 24
Inscription : 22/11/2008
Age : 50

MessageSujet: Re: Incompétence guerrière   Lun 30 Mar - 21:50

Il m’arrivait de temps à autres de quitter l’Île et venir me perdre sur le contient. J’aimais me fondre dans le peuple en parcourant rues et ruelles sans but précis, au gré des mes envies, sans raison apparente mais souvent avec une petite arrière pensée : laisser traîner mes oreilles çà et là.

Alérandir Daâh était mon lieu de prédilection, surtout la Cour. Je m’y rendais trop peu souvent à mon goût, les orateurs y sont aussi nombreux, variés et les joutes verbales foisonnent pour le plaisir de leurs auditoires tantôt amusés, tantôt effrayés…

J’avais prêté attention aux deux seigneurs présents en ce lieu.
Le paysan quant à lui m’amusa énormément. Bien que le terme employé me fût totalement inconnu, l’expression de cet homme et son intonation indiquèrent qu’il ne devait pas le porter en grande estime.
Je me dis qu'après tout ce n’était qu’un pôv’paysan et il avait le droit de s’exprimer, à sa manière même si ce fut fait assez maladroitement. Le Sieur Deimus ne sembla pas l’avoir entendu.


Seigneur Deimos, votre monologue loin d’être ennuyeux laisse percevoir une forte nostalgie du passé. Triste constat, j’ai remarqué dans bon nombre de discours qu’il en est souvent question et bien des Seigneurs semblent même en être prisonniers. C’est un piège insidieux, il ne peut s’ouvrir que par la seule volonté de celui qui y est pris.

Bien entendu je ne suis ici ni pour vous juger, ni pour juger de votre passé, je ne l’ai point connu, je suis donc très mal placé. Mais le passé, bon ou mauvais, est passé. Alors plutôt que de le ressasser, n’est-il pas préférable d’en tirer les leçons qui s’imposent, les temps, les mentalités, les idées changent. Il faut pouvoir tourner la page et aller de l’avant.


Je marquai une courte pose, profitai pour regarder autour de moi. Prendre position n’est pas chose aisée, je ne voulais en aucun cas provoquer les Seigneurs présents. Je voulais simplement exposer mon point de vue, en toute simplicité.

La valeur et la bravoure d’un homme dépendent-elles du nombre de victimes qu’il a à son actif ? Je ne le pense pas.
Faut-il semer le chaos pour régner ? Je ne le pense pas non plus.

Vivre sous la domination, vivre dans la crainte perpétuelle d’une guerre, n’est pas vivre. Le peuple a besoin de paix, le peuple ne veut plus de cet état de désordre. Bien des Seigneurs parlent dans leur propre intérêt, pas dans celui du peuple.

Les plus grandes guerres ne sont pas celles que l’on gagne, mais bien celles que l’on évite. Et il n’est pas là question de faiblesse, il est bien plus honorable d’éviter une guerre que de la gagner. Une guerre est un échec que vous soyez vainqueur ou perdant.


J'avais parlé sans haine, ni provocation. Mais bien au contraire avec calme et sérénité.

Me tournant ensuite vers le second orateur, dont je ne connaissais pas le nom, je me contentai de lui lancer un regard neutre ponctué d’un petit signe de la tête.

Je décidai d'attendre la suite de ce débat, dont je ne parvenais pas entrevoir la raison profonde, ni son issue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvikings.bbactif.com/
Baron de kalys
Habitué
avatar

Nombre de messages : 214
Participation RP : 38
Inscription : 15/04/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Incompétence guerrière   Lun 30 Mar - 21:58

Les couloirs étaient emplis d'une populace coutumière de ce genre de lieu, cette peuplade habituelle déambulait frénétiquement dans tous les sens. Le jeune capitaine de la garde Kalysienne ne se sentait pas à son aise, il est vrai que son véritable rôle n'était pas de traîner dans ces locaux. Mais, pour cause d'occupation majeure le Baron de Kalys ne pouvait être présent. Donc Hirad Cœurfroid devait prêter l'oreille sur les diverses allocutions et ainsi, les retransmettre à son seigneur. Une tâche qu'il accomplissait avec brio à tel point que depuis le commencement de la matinée, il en avait suivit trois, d'un bout à l'autre. Néanmoins, ces prises de paroles n'avait d'intérêt que pour les écologistes et les économistes. Le Baron n'avait que faire de ce genre d'information. L'heure du déjeuner approchait, la faim se faisait ressentir dans l'estomac de l'officier des terres de Kalys. A présent il avait comme unique préoccupation, le besoin indéniable de se restaurer.

En se dirigeant vers l'issue de ces auditoires infernales, il hérita malencontreusement d'une conversation ayant pour thème les guerres actuelles. Il s'approcha à pas modéré vers l'assemblée, en ces lieux il contempla les quelques seigneurs qui semblèrent être abasourdi par les propos de l'orateur. Un instant plus tard, le Kalysien reconnu le seigneur Fantus, il s'installa auprès de lui. Puis il demanda à l'ami de son suzerain, quel était la nature de ces narrations? Une réponse me fût donné, il en suivit un développement de la part du demi-nain. Hirad l'écouta attentivement et lorsque l'être de petite taille eut terminer, Hirad s'esclaffa silencieusement. Il laissa échappé sans réellement le vouloir quelques mots injurieux destinés à l'idéologue. Observant plus attentivement l'homme du passé, la mémoire du Kalysien revînt après avoir été méticuleusement réorganisée. Un souvenir abstrait d'un seigneur sans réel stature survînt sans prévenir au sein de son esprit.

Désormais, le capitaine se souvenait que sa famille palabrait souvent sur un guilde prônant la sagesse alors qu'eux même n'étaient pas d'authentique penseur. Ce clan se prénommait l'Aqua Ana Menel... Après des mots soupçonneux d'une potentielle faiblesse des alliances actuelles, l'homme allait devoir faire preuve de compétence exceptionnelle en matière de belle parole. Car le capitaine comptait contre-carré ses propos irrespectueux envers l'Ordre. L'opposant avait déblatéré ses mots sans prendre la peine de réfléchir aux conséquences qu'ils pouvaient engendrer. Le Kalysien devait riposter...


- Je sers le suzerain qui règne depuis des années sur les terres de Kalys, je nomme le Baron Eldor de Kalys. Je me présente, je suis Hirad Cœurfroid capitaine de ses armées.

Après cette courte présentation, il poursuivit en prenant le soin de reprendre sa respiration:

- Seigneur Deimos, l'ostentation dont vous faites preuve envers les guildes d'antan ne me gêne en aucun point car je suis admiratif de certaines d'entre elles. Mon peuple est fier de son ancienne appartenance aux Disciples D'Elandra! Pour vous aider à reconnaître nos racines je vais faire référence à l'ancien pseudonyme de notre suzerain, « Ninic le néfaste ». Bon à présent je vais enfin pouvoir riposter à vos accusations irréfléchis.

Le jeune capitaine sortit de sa besace un papier jaunit par l'exposition à la poussière et au soleil lors de son voyage qui l'a mené dans ces locaux. Puis il reprît...

- L'âge de nos terres est incalculable, lors de ses temps d'existence nous avons développé nos arts, nous avons fait accroître nos esprits, nous avons érigés un peuple respectable. Puis nous nous sommes à présent regroupés sous l'étendard des Lurons Bourrés qui lui, accueil des souverains ayant fait preuve de sagesse, de grandeur d'esprit et de puissance guerrière. Nous avons tous jurés allégeance à la justice et nous avons foi en celle-ci. Nous ne prétendons pas être les meilleurs et nous tentons pas de régir ce monde comme vous l'avez dit... Nous nous battons uniquement pour des causes justes car c'est la droiture qui gouverne le monde et non pas les guildes. Je trouve que vous n'êtes pas un digne représentant de la « célèbre » Aqua Ana Menel car possédant une souvenance assez étendue sur le sujet. Je peux vous dire que vous ne faites pas preuve d'élégance lors de vos prises de paroles, vos mots sont dépourvus de distinction, ce qui me semble intolérable surtout qu'ils proviennent de la bouche d'un ancien seigneur de la « glorieuse » Aqua Ana Menel.

Le papier que le capitaine tenait au creux de sa main fût déplier, ses yeux se portèrent dessus:

- Observons ce descriptif des statistiques des guerres. Que voyons-nous? Trois guildes s'opposant les unes contres les autres. Elles se combattent toutes trois avec des techniques différentes, avec des stratégies divergentes et qui sont sans doute façonnées sur la défense de leurs biens. Donc je trouve qu'elles sont plus résistantes qu'auparavant. Vous n'avez qu'à contempler le nombre de bataille et vous verrez que l'Ordre est une guilde active. Après si vous trouvez que nous ne subissons pas assez de casse et bien posez vous cette question. Est-ce que mon ancienne alliance était si forte que cela en matière défensive?

Aspirant une nouvelle vague d'air nauséabonde, le capitaine prît un aspect quelconques et attendit patiemment une réponse. Tout en maugréant intérieurement sur l'utilité de sa présence en ces lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordrelurons.lolforum.net/forum.htm
deimos
Habitué
avatar

Nombre de messages : 288
Participation RP : 7
Inscription : 10/04/2008
Age : 26

MessageSujet: Re: Incompétence guerrière   Mar 31 Mar - 13:27

Deimos avait écouté les différentes prises de paroles des seigneurs présents. La plupart étaient affligeantes et montraient bien qu'ils n'avaient en aucun cas compris son discours.
Deimos se gratta une barbe naissante et reprit la parole s'adressant tout d'abord à Fantus.


Sir, merci de ne pas détourner mes propos et en aucun cas me citer sur quelque chose que je n'ai jamais dit.
Je ne me suis jamais qualifié de sage ce qui serait par ailleurs totalement faux.
Je ne remets pas non plus en cause vos "stratégies" visant à attendre que l'ennemi s'endorme avant de l'attaquer.
Et surtout arrêtez de croire que c'est une attaque envers votre alliance. Je l'ai pourtant clamé dès le début c'est un constat global et non une attaque envers les seigneurs de l'avallon. Vous étiez en guerre et vous avez uniquement servi à expliciter mes propos. De nombreux seigneurs aujourd'hui ont besoin d'être pris par la main pour arriver à leur faire comprendre le message que l'on veut faire passer. Je ne pense pas que ce soit votre cas alors je vous prie de ne pas prendre la mèche pour des futilités.


Deimos se tut. Il avait du mal à argumenter, cela faisait un bon moment qu'il n'avait pas effectué une joute verbale et cela se sentait. Il ne se laisserait cependant pas démonter par un nain.
Il se tourna ensuite vers un second homme qui avait pris la parole avec un discours moins violent que son prédécesseur. Il reconnut vaguement le seigneur Thorvald pour en avoir entendu une description par son intendant personnel.
Deimos prit donc une nouvelle fois la parole.


En effet sir, je regrette le passé mais comme vous l'avez dit on ne peut y revenir. Les malversations du Doux ayant entrainé le cataclysme a réduit tout ceci en cendre.
Mais depuis que les royaumes sont à nouveau gouvernable le monde s'écroule sur lui même comme une société qui refuserait d'évoluer.
Le peuple a besoin de paix en effet, mais les pillages sont plus que monnaie courante par ici et tout seigneur un peu aventureux dont les limites du domaines s'étendent à la même hauteur que celles des guildes sont rapidement détruits dans le sang et les flammes. Les seigneurs n'osent plus accroitre leur richesses de peur de devenir un "grenier" où les hommes partant en campagne iraient s'approvisionner.
Ne me partlez donc pas de paix car si elle existe elle est illusoire en ces terres. La paix est une utopie, peut-être vaut elle la peine que l'on essaye d'y arriver personnellement je ne l'ai jamais connue.
Je comprends et respecte votre point de vue mon ami, mais je ne peux croire en vos mots. Ce qu'il faut aujourd'hui c'est quelque chose qui boulverserait les fondements de notre société au même point que le cataclysme l'a fait. Je ne demande pas un retour aux temps anciens mais il faut stopper cet immobilisme malsain qui nous pousse à l'attente.


Deimos se tut. Les gens qui l'avaient écouté semblaient se complaire dans le monde actuelle et l'orateur a qui il allait s'adresser à présent en était la preuve.


J'apprécie grandement votre habileté à manier la langue de Sir Herpé, Hirad Coeurfroid, mais enrober ses mots dans du miel n'en rends pas les paroles plus faciles à comprendre.
Je n'ai jamais été un grand orateur, je n'ai jamais fait parti des dirigeants de L'Aiqua Ana Menel, mais j'ai combattu à leurs côtés et l'honneur que j'en tire est grand. N'oublions pas que nos "alliés" de l'époque nous avaient trahis, détruisant le royaume de Baldwin, mais nous ne sommes pas là pour régler ces histoires. N'oubliez donc pas votre histoire avant de vous venter d'être les fils des glorieux Disciples d'Elandra.

Depuis quand, sir, la droiture régit-elle ce monde? Cela n'a jamais été le cas.


Deimos arrêté de parler, courroucé. Les seigneurs ameuté ici étaient venus afin de s'amuser avec un aiqua alors que ce n'était pas le but de sa prise de parole. Il tenait juste à faire prendre conscience aux hommes ici présent du manque d'évolution de la société.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorvald
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 392
Participation RP : 24
Inscription : 22/11/2008
Age : 50

MessageSujet: Re: Incompétence guerrière   Mer 1 Avr - 21:00

J'avais écouté l'intervention du Sieur Hirad Coeurfroid, tous ces noms issus du passé m'étaient totalement inconnu. Mais je commençais déjà à n'y voir rien d'autre que le début d'un nouveau règlement de compte. Les vieux fantômes du passé pointaient à nouveau le bout du nez.
Je décidai donc de l'ignorer afin de ne pas l'agacer d'avantage.


Sieur Deimos, permettez moi de vous présenter mes plus humbles excuses, je ne me suis en effet pas présenté. Grande maladresse de ma part.

J'effectuai alors une légère révérence. Je vis quelques regards amusés pour ne pas dire moqueurs, je n'en tins pas compte une seule seconde

Thorvald le bon, Souverain de Sacoridie sur notre belle Île. Je suis arrivé en ces terres bien après ce cataclysme. Je vous saurai dès lors gré d'excuser mon ignorance relative à certains évènement.

Je peux comprendre votre amertume, j'ai également mon opinion sur la tournure qu'ont prise certains conflits que je qualifierais plutôt de petites guerres sans fondements.

Je devine en vous quelqu'un de très honorable, derrière vos propos je devine autre chose que des envies d'assouvir des pulsions guerrières. Il y a mieux a faire en ce monde que de se quereller quelques eras de terre, le territoire est bien assez grand.

Une paix toute illusoire soit-elle vaut mieux qu'une mauvaise guerre.
Je crois fermement dans la paix mais cette dernière aura un prix. Assez paradoxalement il sera probablement nécessaire de se battre pour la maintenir, mais alors la cause sera noble et juste.

Se battre oui mais sans pour autant devoir faire couler le sang et anéantir tout sur notre passage. D'autres manières bien plus honorables sont à notre disposition pour tenter de faire régner une paix durable.


Je me rendis assez vite compte que j'étais occupé à m'aventurer sur un terrain très mouvant, instable. Le peuple n'était peut-être pas prêt à entendre ce genre de discours, j'avais trop peu d'alliés et me sentis soudain fort seul malgré tous ces regards posés sur ma personne. Il était nécessaire de changer de direction.

Je partage votre avis lorsque vous prétendez qu'un certain immobilisme tend à envahir nos rues, je nuancerai en disant simplement que cet immobilisme vient du fait que nous entendons toujours les mêmes voix prononcer les mêmes discours.

Me tournant alors vers l'assemblée et m'adressant à la populace

Trop peu prennent la parole !
Trop peu font entendre leur voix !
Je ne pense pas qu'une guerre ou un évèvenement proche d'un cataclysme ne change quoi que ce soit à cette attente et à cet immobilisme.
Les dignes représentants du peuple, les Dames, les Seigneurs, les Souverains et Souveraines doivent sortir de l'ombre, se faire connaître.
De nouvelles Guildes doivent émerger, étaler leurs idéaux au grand jour et se battre pour être reconnues !!
Dames et Seigneurs doivent rejoindre et soutenir ces nouvelles Guildes afin de développer leurs puissances et qu'elles puissent ainsi rivaliser avec les plus grands de ce monde.
C'est un appel que je lance ! Puisse-t-il être entendu ...


Je me retournai ensuite vers le Sieur Deimos, d'un hochement de tête lui fis signe que j'en avais fini et me tus.
Je me retirai quelque peu, résolu à m'en aller et laisser place à d'autres orateurs.
Il était peu probable que je reste jusqu'à la fin des débats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvikings.bbactif.com/
Baron de kalys
Habitué
avatar

Nombre de messages : 214
Participation RP : 38
Inscription : 15/04/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Incompétence guerrière   Jeu 2 Avr - 0:24

Admirant la prestance de ces deux orateurs, Hirad Cœurfroid en conclu qu'ils avaient un talent incontestable dans l'art de défendre leurs idées par les mots, ainsi que par leurs gestuels. Ils possédaient tout deux une expérience en ce qui concerne la prise d'engagement lors de débat. Leurs paroles étaient méticuleusement sélectionnées, afin de porter un poids supplémentaire à leurs crédibilités. Le seigneur Thorvald possédait un raisonnement provenant de la source émettant l'infini sagesse. Il palabrait en tant que digne représentant de la paix universelle, rare sont les hommes prônant avec tant d'élégance l'idéologie d'une pacification planétaire. Rien que pour cela, l'insulaire détenait toute l'estime du jeune capitaine. Chaque expositions de phrases étaient littéralement absorbés par le Kalysien. Par moment l'être au formulation soignée, se risquait à argumenter ses propos par des arguments hasardeux. Comme le fait que nous pouvons justifier une guerre si elle à pour effet de défendre d'admirable cause. Hirad Cœurfroid se devait de répondre à ces locutions particulières. Car tout le monde en ce bas monde pouvait indéniablement contester cette argumentation.

Il se leva lentement et dans un silence absolu. D'ailleurs nul ne remarqua, qu'il fût désireux de prendre la voie de l'échange de connaissance.


- Messieurs de la noblesse Agueratonienne, je m'adresse à vous, notamment au seigneur Thorvald dans un premier temps. Vous défendez admirablement bien vos opinions, votre sens de la répartie est aiguisé à souhait. Vous faites preuve de grande maturité et j'envie votre esprit paisible. L'honorabilité de vos déclarations est enviable, néanmoins je persiste à croire que chaque espèces, que chaque peuples et que chaque regroupement de châtelains ont une vision différente des nobles causes qui peuvent permettre l'élaboration d'un monde pacifique. En suivant votre raisonnement nous arrivons au même schéma actuel. Déclarer la guerre pour obtenir la paix et la justice... Pour quelles raisons croyez vous que l'Ordre des Lurons Bourrés se bat?Nous nous battons pour la justice, pour l'idéologie d'un univers gouverné par des lois profitant à chacun. Mais pensez vous que cet état d'esprit clairvoyant peut s 'ancrer au sein de toutes les têtes? Personnellement j'imagine que nous avons et nous aurons toujours des notions divergentes sur comment obtenir un monde harmonieux. Car nos espèces ne pourront jamais avoir un état d'esprit identique. Nous serons amenés à nous affronter et cela jusqu'à l'épilogue de notre histoire planétaire. La paix réelle n'est qu'une utopie ayant pour unique objectif de nous faire rêver d'un monde agréable pour tous et toutes.

Beaucoup de choses restaient à être dévoilé, mais le capitaine ne pouvait trop s'attarder car son ventre quémandait une suffisance alimentaire. Il allait désormais répondre à une question proposée par le seigneur Deimos. Il allait inhaler de l'air une dernière fois avant de reprendre son débat. Une fois cet acte accomplit, Hirad Cœurfroid emplis à nouveau l'espace vide de la salle avec la sonorité de sa voix:

- Seigneur Deimos, laissez moi vous dire que sans les lois du doux notre ère serait soumise à une anarchie totale. Ne croyez vous pas? Se ne sont pas les guildes qui gouverne mais les directives d'une institution. Les alliances se servent uniquement de leur influence afin de contrôler les faibles, mais pour ma part ceci n'est pas synonyme d'un réel pouvoir. Donc je maintiens mes propos c'est la droiture qui gère notre monde. Après j'admets la possibilité de faire fausse route et dans ce cas là j'apprécierais qu'on m'aide à y voir plus clair...

Perdu dans des pensées ponctuées d'interrogation, Hirad Cœurfroid ne souciait presque plus de son insuffisance de nourriture. Il restait debout auprès de Fantus, qui lui ne semblait pas vouloir débattre d'avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordrelurons.lolforum.net/forum.htm
Thorvald
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 392
Participation RP : 24
Inscription : 22/11/2008
Age : 50

MessageSujet: Re: Incompétence guerrière   Dim 5 Avr - 16:43

Le débat sembla prendre une tournure différente de ce que j'imaginais au départ. Les Sieurs Demios et Fantus restèrent bien silencieux. Un silence fort pesant, que je finis par trouver quelque peu inquiétant à un point tel que je décidai, un peu contre toute attente, de le briser et poursuivre ce qui commençait furieusement à ressembler à un dialogue entre deux personnes ayant somme toute une vision assez similaire. Ce Coeurfroid commençait même à m'amuser.

Mon cher, défendre une idée, défendre un point de vue est chose aisée à partir du moment où l'on a foi dans le message que l'on tente de faire passer.
Je ne vois là derrière aucune prouesse de ma part.

Vous avez raison, chaque être vivant sur ces terres a et doit avoir sa propre vision des nobles causes, cela est en soi une très bonne chose. Que le monde serait triste si chacun d'entre nous se battait pour les mêmes raisons, le monde serait d'une grande insipidité et la vie n'aurait pas pas grand intérêt.

Le problème n'est pas de savoir "comment obtenir un monde harmonieux", la manière importe peu. Ce qui est primordial c'est de se battre pour son idéal. Mon idéal est un monde de paix, un monde harmonieux, et je me battrai pour l'atteindre.
Utopique ? oui peut-être...
Irréalisable ? oui peut-être....
Qu'importe ! Je n'y arriverai peut-être pas, j'aurai le mérite d'avoir essayé, d'avoir tenté ma chance.

Aussi il est vrai qu'il bien plus facile de semer le chaos que de se battre pour la paix, mais j'aime les défis, tout leur l'intérêt réside dans la difficultés des buts à atteindre. N'est pas seul victorieux celui qui atteint les buts qu'il s'est assigné, se battre et tendre vers ces buts est déjà une victoire en soi.

Je connais peu les idées défendues par la Guilde des Lurons bourrés, mais elles me semblent, selon vos dires, fort louables, et en parfaite harmonie ma vision. Je reste persuadé que nous ne sommes pas les seuls à avoir ces mêmes idéaux..

Je commençais à être quelque peu à court d'idée, je n'avais en fait pas grand monde à convaincre. L'absence d'auditoire tendait à inhiber toute forme d'inspiration.

Les grandes alliances profitent des plus faibles, parce que les plus faibles se complaisent dans cette situation, ne font rien pour opposer une quelconque résistance. et remédier à cette soi-disant domination.
Beaucoup semblent accepter cela comme une fatalité.
Peu de nouvelles Guildes voient le jour.
Peu de Seigneurs s'expriment en ces lieux, et font valoir leur droit.

Il est un fait que le Contient souffre d'un immobilisme certain, mais il ne faut pas mettre cela sur le compte des alliances existantes mais plutôt des alliances inexistantes.
Ensuite Agueraton souffre-t-il pas également de l'immobilisme des autorités en place. Pour autant que l'on puisse encore parler d'autorité. Sans vouloir lancer de discrédit sur quiconque je ne peux m'empêcher d'être assez dubitatif. Sans vouloir me faire porte parole de qui que ce soit, je donne ici mes impressions personnelles et il va sans dire qu'elles n'engagent personne d'autre que moi.
La réforme qui a suivi la rébellion n'a vu que la mise en place d'un nouveau Conseil Hastratial, rien de bien concret.

Après tout, peut-être les Royaumes oubliés méritent-ils leur nom.

Décidément, les débats prenaient vraiment une autre tournure.Je regardai autour de moi, pour ne voir qul'indifférence et fatalisme. Triste constat une fois de plus, je me doutais bien que la réaction viendrait du Sieur Coeurfroid.

Même si son avis avait à mes yeux grande importance, j'aurais tant voulu découvrir de nouveaux visages et entendre de nouvelles voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvikings.bbactif.com/
Baron de kalys
Habitué
avatar

Nombre de messages : 214
Participation RP : 38
Inscription : 15/04/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Incompétence guerrière   Ven 10 Avr - 15:47

Les palabres de l'interlocuteur était pleine de bon sens. Hirad Cœurfroid avait écouté avec attention chacune de ses argumentations. Le sujet de base avait légèrement dérivé, mais cela était sans conséquence car il y avait toujours un rapport direct avec le discours d'ouverture mené par le seigneur Deimos. Le jeune capitaine ressassait tranquillement au sein de son esprit les tournures de phrases ainsi que les différents mots ayant été prononcées par le viking Thorvald.

Selon « l'homme sage », c'est le pseudonyme qui vînt à l'esprit du capitaine pour désigner son noble antagoniste. Il dévoila durant son temps de narration, tout un tas d'argumentation qui ressemblèrent étrangement aux même idéaux que maintînt le Baron Eldor Woulen lors d'un dîner politique. En réalité, peu de paroles restèrent à être échangées car ces hommes semblèrent posséder tout deux des convictions quasiment identiques. Le débat toucha à sa fin...

Néanmoins, Hirad de Kalys s'empressa tout de même de répondre:


Il est vrai que nos terres sont assaillis par l'immobilisme de ses occupants et je trouve cela assez préoccupant mais que pouvons nous faire? Les faibles se plaisent à se taire et les forts ne viennent en ces lieux que dans le but de se pavaner. Notre monde est étrange, mais nous les « justes d'Agueraton » n'avons pas en notre possession des moyens miraculeux afin de rétablir une certaine cohérence sur le sol du Mou. Seule cette entité à un tel don, mais le véritable question est quand est-ce qu'il en usera?

Il reprit temporairement sa respiration et poursuivit:

- Il est temps pour moi de vous laissez Seigneur Thorvald, la taverne requiert ma présence. Je vous souhaite bon courage dans la poursuite de ce combat qui est de conduire la sérénité dans l'esprit de chaque habitants d'Agueraton.

Hirad Cœurfroid s'éloigna peu à peu du centre de la salle pour ne devenir qu'une lointaine ombre dans le long couloir menant à l'issue de la cour du Doux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordrelurons.lolforum.net/forum.htm
Thorvald
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 392
Participation RP : 24
Inscription : 22/11/2008
Age : 50

MessageSujet: Re: Incompétence guerrière   Ven 10 Avr - 22:22

Je regardai le Sieur Coeurfroid s'éloigner jusqu' à ne plus le voir. Je scrutai ensuite autour de moi et ne vis que le vide... le néant.... infiniment grand mais infiniment petit en même temps.

Grandeur d'âme, étroitesse d'esprit.


"Les faibles se taisent, les forts se pavanent"


Ces paroles résonnèrent et tournoyèrent dans mon esprit à la manière d'un écho abrutissant. J'en attrapai presque le tournis, au point de devoir porter mon attention sur un point fixe afin de ne pas vaciller.

"Immobilisme inquiétant, et que pouvons-nous y faire ?"

Je me mis alors à parler, à me parler, à voix basse un peu comme si je considérais mes paroles comme secrètes.

C'est ce fatalisme qui est préoccupant, c'est ce fatalisme qui gangrène la société entière. C'est contre ce fatalisme que je mènerai ma plus grande guerre. Je n'ai certes pas de solution miraculeuse, mais si je venais à échouer, au moins je pourrai dire...

Je marquai un temps d'arrêt, et après une petite hésitation je terminai ma phase.

je préfère échouer en essayant, plutôt que ne rien faire et regretter amèrement cet immobilisme.

Je restai un instant immobile, écoutai ce silence que je trouvai fort réconfortant et suivis finalement le même chemin que mon prédécesseur en écoutant le bruit de mes pas.

"La guerre sera longue et pénible" pensai-je "Mais au moins les seules victimes ne seront que les mots, les seuls meurtriers seront tous les Seigneurs qui dans leur mutisme tuent les mots qu'ils ne prononcent pas, et le seul sang versé aura un nom : le Silence"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvikings.bbactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Incompétence guerrière   

Revenir en haut Aller en bas
 
Incompétence guerrière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crystaline Saphirr [Ebéniste,forgeronne, guerrière]
» La plume de Rarage | Grande Guerrière => Crèp
» La guerrière blessée
» Elvaradith Taa, guerrière du Chaos [Hans]
» Lïsa, guerrière des plaines.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aguératon - Les Royaumes Oubliés :: Jeu [RP] :: La Capitale - Alérandir Daäh :: La Cour du Doux-
Sauter vers: