AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Seigneurs de l'Espoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aanltey De Tony
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 422
Participation RP : 42
Inscription : 04/03/2009
Age : 27

MessageSujet: Les Seigneurs de l'Espoir   Dim 22 Mar - 0:59

Je n'ai rien à expliquer, aucune description à vous fournir. Les paroles que j'allais prononcer étaient plus importantes. Je ne vais donc pas m'attarder et bavasser de descriptions inutiles.

L'histoire était classique, j'avais rencontrer un homme. Je le connaissais depuis peu, mais il était déjà devenu un ami. Je lui avais parler de mon projet, et il avait été directement séduit. On s'est alors concerter, on a mis nos idées en commun pour obtenir ce résultat que j'avais l'honneur de déclarer, le privilège d'annoncer...

Cette histoire m'avait amener dans la cour du doux. J'étais au milieu de l'assemblé. Seul mais le cœur de la cause battant comme une armée. Tous n'attendait qu'une chose, connaître la raison de leur convocation...

Ma voix ne tremblait pas. Aucune angoisse ne prenait possession de mon corps malgré mon aversion pour les grands discours. La raison de ce discours était bien trop belle pour que je m'arrêtes ici.



Seigneurs et Dames ! Nobles et Courtisanes !

Je vous remercie chaleureusement d'être venu. Cette chaleur vient de mon cœur, cette chaleur qui vous remercie, cette chaleur que tout le monde n'a pas.
Je ne suis pas adepte des grands discours même si j'aime bien en dire. Le paradoxe du Seigneur Aanltey ... Cependant aujourd'hui, j'essayerais de faire court et de rester captivant en même temps.

Pour commencer, je dois vous raconter une petite histoire...


Ma main parcourut mes cheveux, découvrant mon front.

Le chaos a plaisir de régner en ces terres. La guerre déchire les peuples et les cultures chaque jours. Les guildes et grands seigneurs envoyant leurs armées ruiner des populations en quêtes de gloire. Les victimes de ces guerres sont nombreuses. Les morts au combat ne sont pas les seuls concerner parmi ces victimes.
Des maris partent à la guerre et laissent derrière eux des veuves et des orphelins. Des hommes reviennent sans la totalité de leur membres. Des cultures agricoles sont détruites, des peuples meurent de famine. Des peuples et cultures disparaissent...

Une histoire courte certes, mais qui est vérité chaque jours. Et qui se soucie de ces victimes ? Personne ... Personne ne vient en aide à ces démunis, à ces héros de la guerre !

Car ces victimes sont des héros. Ils survivent malgré leur tragédies. Et chaque jour font preuve du plus grand courage en continuant de se battre pour survivre.

C'est pourquoi avec le Seigneur Shaoran, nous avons décidés de fonder un groupe. Une association de Seigneurs comme vous et moi qui se réunissent de temps à autres, et qui organise un spectacle musicale et théâtrale. Les fonds que nous gagnerons par la vende des places d'entrées seront utilisés pour aider les victimes des guerres.


Un temps de pause, je devais souffler un peu. N'avais je pas fait trop court ?

Seigneurs et Dames qui avez écoutés mon histoire. Nous avons besoin de votre aide. Nous recherchons des Seigneurs qui comme nous ont un idéal. On sait tous qu'un monde de paix est impossible. Mais un monde meilleur est possible !

IL SUFFIT D'Y CROIRE ! IL SUFFIT DE GARDER ESPOIR !


Je commençais à me laisser emporter par l'émotion.

Nous Les Seigneurs de l'Espoir, nous y croyons ! Et nous savons que nous ne sommes pas seuls. Vous Seigneurs qui gardez l'espoir, vous n'êtes pas seuls. Rejoignez notre cause. Aucune obligation financière, aucune obligation envers une guilde. Il suffit d'aider dans l'organisation du spectacle.

Je ...

Je ...


Les mots ne voulaient plus sortir l'émotion me submergeait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaoran
Légende
avatar

Nombre de messages : 1760
Participation RP : 95
Inscription : 06/01/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Dim 22 Mar - 16:33

Le Capitaine de la garde avait demandé à ses hommes de continuer la patrouille tandis qu'il se rendait à la Cour de Doux. Il était quelque peu en retard, le Sieur Aanltey avait déjà commencé son discours. Mais l'elfe arriva tout de même au bon moment, là où son ami expliquait la création de ce groupe, les Seigneurs de l'Espoir. Celui-ci ayant fini son discours, le Sieur Shaoran s'approcha et précisa à nouveau une chose.

Seigneurs et Dames, mon ami vous l'a dit, les Seigneurs de l'Espoir ne sont pas une guilde. Vous avez le droit d'être dans une guilde ou pas, cela ne changera rien. Même si ce n'est pas officiel, je fais parti de la guilde des Lurons et mon ami quant à lui, de la Noble Union. Et comme vous le voyez, nous sommes tout les deux dans ce nouveau groupe. Un groupe n'est pas une guilde. La seule chose que vous avez à faire en nous rejoignant... Aidez le peuple d'Aguératon comme on le fait. Pas comme le font les gardes mais plutôt comme le ferait n'importe qui ici, par le divertissement.
Quant à l'argent, le Sieur Aanltey l'a déjà dit, les places pour nos spectacles seront payantes. Mais les divertissements qui seront organisés pour les pauvres seront entièrement gratuits.
Si vous avez des questions, peu importe lesquelles, veuillez vous avancer et nous en faire part à haute voix devant toute l'assemblée. Et si vous voulez nous rejoindre dans notre noble cause, cela serait un plaisir de vous accueillir !


Sur ces quelques mots, le Sieur Shaoran se retira près de son ami attendant une ou plusieurs interventions de la part de l'assemblée.


Dernière édition par Shaoran le Jeu 26 Mar - 5:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kodraf.web-rpg.org/
Xalendan
Légende
avatar

Nombre de messages : 1917
Participation RP : 41
Inscription : 10/04/2008
Age : 24

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Dim 22 Mar - 17:47

J'entendis des voix lointaines... Elles venaient de la Cour du Doux, l'un des lieux auxquels j'étais affecté... Je m'y rendis donc le plus vite possible afin de voir de quoi il s'agissait. Une fois arrivé, je vis le Sieur Aanltey De Tony et mon collègue le Sieur Shaoran, tout deux, d'après les bribes des discours que j'avais pu ouïr, parlaient d'un rassemblement de seigneurs se nommant "Les Seigneurs de l'Espoir"...

« Encore une tentative vouée à l'échec... » me disais-je.

Je m'avançais vers les deux seigneurs, poussant la foule qui commençait à se former autour d'eux. Une fois visible et à porté de voix, je me mis à parler.

« Je ne me présenterais point, je pense que tous le monde ici présent me connait, je ne perdrais donc point de temps à cela. »

Je fixais la foule tout en faisant les cent pas, puis je m'arrêtais et continua de parler.

« Les Seigneurs de l'Espoir... Un bien beau nom certes, mais je doute que vos actions changeront ce monde... En effet, comme vous le dites si bien, la populace se meurt et vous voulez que celle-ci débourse de l'or pour vos spectacles ? Excusez-moi mais je pense que cela est contradictoire. Ne pensez point que je suis contre votre "association", bien au contraire, je suis heureux de voir que des seigneurs osent parler du mal qui nous entours, mais je ne pense point que vos actes y changeront quelque chose.  »

Des cris de colère, des applaudissement, la foule commençait à devenir un peu trop bruyante à mon goût, le bruit devenait insoutenable... Je décida donc d'user de mon pouvoir, l'une de mes épée se leva et commença à tournoyer autour de moi, la foule, à la vue de cela se tu...

« Pour finir, vous aiderez peut-être des victimes, mais les guerres ne s'arrêteront point... Alors j'ai une question à vous poser. Comment ferez-vous lorsque les guerres et donc les victimes seront bien trop nombreuses ? Pensez-vous réellement que vos actions aiderons le peuple ? » demandais-je avant de me retirer du centre de la Cour, laissant la parole aux deux seigneurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaoran
Légende
avatar

Nombre de messages : 1760
Participation RP : 95
Inscription : 06/01/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Dim 22 Mar - 19:34

Le Sieur Shaoran écouta son collègue puis s'avança près de lui. Il mit sa main sur l'épaule d'Alquaïr et lui rétorqua.

Vous savez messire, je n'ai pas dit que je ferai payer les pauvres. Il y aura deux genres de spectacles, ceux pour le peuple d'Aguératon et qui seront complètement gratuits. Ensuite ceux qui seront payant mais qui seront des spectacles dédiés aux seigneurs et dames de ce monde. J'espère que vous comprenez.

L'elfe s'arrêta un moment en regardant l'assemblée qui se tenait devant lui, il reprit peu après.

Je finirai par répondre à votre question. Dix victimes, cent victimes, mille victimes, peu importe leur nombre ! Nous les aiderons de notre mieux, je ne serai sûrement pas là tout le temps car comme vous le savez je suis capitaine à la garde. De plus, j'ai mon royaume à tenir. Il est vrai que plus il y aura de victimes, plus il nous sera difficile de les aider mais nous proposons notre aide bénévolement et donc... nous aiderons le plus de gens possible dans notre temps libre sans pour autant empiéter sur notre vie. J'espère avoir bien répondu à votre question.

Le Capitaine Shaoran s'adressa ensuite à la foule.

Alors mesdames et messieurs ? Voulez-vous nous aider ? Aider le peuple d'Aguératon à chaque fois que vous le pourrez ?


Dernière édition par Shaoran le Jeu 26 Mar - 5:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kodraf.web-rpg.org/
Elias
Ecrivain


Nombre de messages : 460
Participation RP : 13
Inscription : 10/04/2008
Age : 25

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Lun 23 Mar - 21:50

Le seigneur Elias s'approcha un peu plus de l'estrade afin que ses futurs interlocuteurs le voient, et, se mit à applaudir seul.

Bravo. Bravo pour avoir tenté d'éveiller en chacun de nous chaleur et compassion.

L'orc se plaça sur l'estrade, face à la foule et la regarda d'un sourire narquois.

Pensez-vous vraiment aider cette bande de fanfarons? Espérez-vous vraiment que les victimes de vos champs de batailles, celles qui ont tués ou même torturées vos citoyens, vos frères, puissent un jour être aidées et peut-être pouvoir se relever? Pire! Que votre or, celui que vous avez chèrement protégé, et surement, que vous avez protégé contre ceux qui vont recevoir l'aide de ces seigneurs de l'espoir, serve à les aider! Cette idée est complètement absurde.

Le seigneur tourna la tête vers le seigneur Shaoran le défiant du regard.

Votre groupe de joyeux lurons n'est qu'une utopie, et comme toutes les utopies, est irréalisable car contrariée par bon nombre de nos principes. Si je donne mon or aux soldats de mes ennemis, c'est pour mieux les ébouillanter lorsqu'ils ramasseront les pièces jetées au sol, et non pour leur rendre la vie facile, s'ils ont un jour fait parti des armées ennemies, ils feront pour moi toujours parti des armées ennemies, et qu'ils soient cul-de-jatte ou manchot n'y change rien, je ne veux pas les voir heureux mais les voir souffrir, et je pense que bon nombre de seigneurs sont de mon avis. Prenez garde seigneur Shaoran, ils se pourraient que vos dons à certaines personnes ne soient confisqués, sachez que je n'hésiterai pas à user de la force s'il le faut, mes ennemis, qu'ils soient valides ou non, ne méritent que mon mépris et mon courroux, je m'opposerai donc à ce qu'ils reçoivent votre compassion.

L'orc resta là, défiant les futurs Seigneurs de l'espoir et narguant le sieur Shaoran en attendant qu'il réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aanltey De Tony
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 422
Participation RP : 42
Inscription : 04/03/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Mar 24 Mar - 0:31

L'amitié... L'aide... La fraternité... Des mots auxquels Shaoran venait de donner un sens. J'avais du mal, j'étais dans l'incapacité de poursuivre mes paroles, incapable de répondre au premier seigneur qui avait parler. Et Shaoran était venu m'aider en parlant pour nous.

Il se débrouillait pas mal. C'était pas un grand orateur, il manquait encore de défense mais qu'importe il apprendra comme moi je dois encore apprendre. L'homme ne finit jamais d'apprendre, même à la vie de sa vie il apprend encore.

J'avais repris le contrôle de mes émotions. Et voila qu'un orc venait nous attaquer, ses paroles essayant de démembrer le soutien que l'on pourrait avoir.

Je devais d'abord répondre au premier seigneur.


Excusez moi, mais moi je ne vous connais pas... Ça me dérangerait pas que vous vous présentiez. Puis c'est aussi une question de politesse. Quoi que à notre époque la politesse a disparu, je vous l'accorde. Je ne vous en veux donc pas d'être un produit du déclin. Ce n'est pas de votre faute, c'est à cause de la société.

Puis pour continuer sur l'orc.

D'ailleurs vous n'êtes pas le seul. Nous avons un spécimen de la plus grande incivilité existant...

Je me tourne alors vers Shaoran.

Notre beau monde est tomber bien bas ne trouves tu pas ? LE DÉCLIN. C'est la seule réponse possible mon ami. C'est triste mais c'est comme cela...
Mais ne t'en fais pas, c'est tant mieux. Cela prouve que ce monde a besoin d'un groupe tel que le notre. On doit sauver ce monde perverti ! Penses à toutes ces âmes égarées qui ne connaissent même pas la politesse du salut.

Et si l'on fondait une école qui enseignerait les bases de la politesse ? Cela serait d'autant plus utile... Surtout pour les Seigneurs d'Aguératon.
Enfin la n'est pas le sujet de discution...

Oh mince mais j'oubliais. Cette orc qui réclame guerre est surement dans le besoin.


Ma main fouilla ma bourse à la recherche de quelques piécettes d'or que je jetas à l'orc.

Tiens mon brave, mange à ta guise et ne va pas t'engager comme mercenaire.

Et à nouveau, je m'adressais à l'assemblé.

Comme quoi vous voyez la pauvreté fait des dégâts même parmi les Seigneurs. C'est cruel. Ce pauvre orc ici présent a tellement faim qu'il croit que nous sommes des Joyeux Lurons avec une utopie irréalisable.

Alors je vais essayer de faire plus clair pour toi mon petit. Tu es très affaiblis par la famine, ce n'est pas grave si tu comprends pas tout. Je suis la pour aider les plus démunis, si il faut je répéterais mes mots.

Nous allons organiser un spectacle de bénévoles. Ce spectacle aura lieu dans plusieurs villes, lieux etc. Nous jouerons dans les cours et demanderons Or pour les places. Le prix n'est pas imposant. Et même un bourgeois pourra venir assister. Ensuite nous organiserons aussi une tournée de campagne pour offrir des divertissements aux pauvres. Je parles des paysans, artisans... Ce spectacle sera gratuit, aura une envergure moindre, mais sera gratuit.

Ensuite nous allons crée des Cantines de l'Espoir, dans les capitales de chaque Royaume. Cette cantine donnera un repas gratuit, aux familles dont le mari ou la terre a été emporter par la guerre et qui de ce fait n'ont plus aucun revenu. Les repas seront financer par les gains des spectacles.

D'autres questions mon enfant ?


Et à mon tour, je narguais l'orc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaoran
Légende
avatar

Nombre de messages : 1760
Participation RP : 95
Inscription : 06/01/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Mar 24 Mar - 11:38

Le Sieur Shaoran avança un peu plus près du Sieur Elias et lui rétorqua.

Vous n'avez guère apprécié que je quitte l'Avallon'Lümbe à ce que je vois. Je suis certes un Luron mais ce groupe que nous avons créé aujourd'hui n'a aucun rapport avec la guilde que je vais rejoindre. Quand je vous entends parler, je remercie le ciel de m'avoir ouvert les yeux sur les Avallons, si ils sont tous comme vous. Mais bon, là n'est pas le sujet de ce regroupement.
Vous dites que nous aidons nos ennemis ? Moi je dis plutôt que j'aide les esclaves de vos guerres. Qui vous dit qu'ils ont voulu se battre ? Si vous aviez lu la Gazette il y a peu, vous auriez lu le point de vue d'un guerrier. Il est vrai que certains se battent car ils aiment ça mais je les aiderais quand même... Je ne fais pas de préférence entre alliés et ennemis dans ce cas là. Car tout deux seront, dans la plupart des cas, incapables de nous faire du mal. Quant aux pauvres, ils n'ont rien à voir avec les guerres, ils subissent juste... Car pendant que nombre de seigneurs dépensent leur argent dans la guerre, d'autres n'ont pas à manger et parfois même rien à se mettre.
Si vous n'avez pas de la peine en voyant ceci, vous n'êtes pas un homme, enfin... un orc dans votre cas. J'espère que je me trompe sur les Avallons et qu'ils n'ont pas le même caractère que vous, même si d'après les rumeurs, c'est le cas...
Je vous avertis maintenant, je ne veux pas de scandale ici alors si vous n'avez plus de question concernant le groupe que nous créons moi et le Sieur Aanltey, veuillez vous retirer.


Le Capitaine Shaoran narguait lui aussi son ancien allié tout en attendant une réponse de sa part ou son départ.


Dernière édition par Shaoran le Jeu 26 Mar - 5:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kodraf.web-rpg.org/
Edailnes
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 1143
Participation RP : 24
Inscription : 12/04/2008
Age : 27

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Mar 24 Mar - 17:07

Je m'étais rendu dans la salle par curiosité autant que par ennuis. Excédé par une cour qui ne semblait plus exiger que le mensonge comme prix d'entré et comme droit de réponse, l'annonce de seigneurs ne désirant que se produire sans exigence ni obligation avait éveillé mon intérêt. Pourtant comme à l'accoutumé, il semblait que la populace avait plus d'intérêt a réduire a néant les initiatives qu'a défendre ses intérêt à la cour. Comme si les interventions publiques n'étaient que comédies inutiles. Pitoyable mentalité qui détruisait une cour qui n'en avait pas besoin.
De loin en loin, des échos sur l'initiateur du groupe étaient parvenus à mes oreilles. Nouveau seigneur faisant preuve d'une activité rare en l'honneur de la déesse sacrée. Puis vint son associé, luron en devenir simplement attaché à son sens de l'honneur lui interdisant de participer à la guerre actuelle.

J'aimais leurs paroles, et si leurs actes pouvaient servir a étouffer mes déceptions, je n'avais pas à hésiter. Dans un mouvement discret, je me levai de mon siège et me dirigeai vers eux afin de prendre la parole.

Je doute avoir besoin de me présenter une nouvelle fois en cette cour que je chéris tant, mais par politesse, il me semble opportun de le faire. Ainsi, je me nomme Edailnes. Ardent défenseur des lois de dame Herpée et adorateur de ses pratiques. Diplomate de l'Ordre des Lurons et membre de cette guilde...

Et malgré les critiques qui vous font face. Je pense prendre plaisir à évoluer à vos coté dans de futur pantomimes.


Je me tus un instant avant de reprendre :

Je pourrais parler plus longuement mais je n'en vois guère l'intérêt. Nul n'a à se prononcer quant à l'existence d'une organisation officieuse.

Et sur ces mots, j'espère que vous accepterez ma modeste participation à vos... spectacles.


Suivant le fil de mes mots, je fis une révérence sur le modèle de celles du premiers lurons quand son sang troubadour l'emplissait et me rendis à mon siege.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordrelurons.lolforum.net/
Shaoran
Légende
avatar

Nombre de messages : 1760
Participation RP : 95
Inscription : 06/01/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Mar 24 Mar - 17:38

L'elfe vit s'approcher un de ses alliés, le diplomate des lurons. Après l'avoir écouter attentivement, le Sieur Shaoran lui répondit.

Bonjour Sieur Edailnes ! Ça me fait plaisir de vous voir ici, d'autant plus que vous voulez rejoindre notre noble cause.
Grâce à celle-ci nous apprendrons à mieux nous connaître. J'espère que vous aurez autant de plaisir à aider les autres que nous. Si vous avez la moindre question, n'hésitez surtout pas, nous sommes là pour ça. Moi et le Sieur Aanltey répondront à toutes les questions qui n'ont pas encore été posés.


Il s'arrêta un moment regardant la foule, il avait un sourire aux lèvres car dorénavant, ils étaient trois. Après ce moment de joie, le Sieur Shaoran s'exclama à nouveau à l'assemblée.

Personne d'autre veut nous rejoindre ? Nous sommes là pour ça avant tout et aussi nous présenter à vous. Si vous voulez rejoindre une noble cause, les Seigneurs de l'Espoir seront votre avenir !

Après ces quelques mots, le Capitaine se plaça à nouveau à côté du Sieur Aanltey attendant une quelconque réponse de la part d'autrui.


Dernière édition par Shaoran le Jeu 26 Mar - 5:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kodraf.web-rpg.org/
Elias
Ecrivain


Nombre de messages : 460
Participation RP : 13
Inscription : 10/04/2008
Age : 25

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Mer 25 Mar - 2:56

L'orc eut un sourire léger puis, du pied, envoya tournoyer dans la foule les quelques pièces que l'autre seigneur lui avait lancé.

Ah la politesse. Parlons en de la politesse.

Le seigneur regarda quelques secondes la foule, le sourire au lèvre, puis s'adressa au sieur Aanltey d'un ton calme.

Mon bon seigneur Aanltey, sachez tout d'abord que pour ma part je ne vois la politesse que comme une incitation à la mièvrerie et à l'hypocrisie. Ne m'abaissant pas à ces mesquineries, et, me considérant comme franc et direct, je me suis donc permis, non pas de tenter de voiler mon identité, que je pense être déjà connue de la plupart d'entre vous, mais plutôt de présenter mes idées face à cette grotesque mascarade. Et puis parlons en de vos propos sur une école de la politesse. Ne pensez vous donc pas qu'un professeur, car vous insinuiez m'instruire la politesse, ne doive manier notre langue quelque soit la matière qu'il enseigne? Moi je le pense, or, à chaque phrase que vous prononcez mes oreilles crient de douleur, même le plus cul terreux des plouks aurait réagi devant votre "nous allons crée une Cantine". Comment pensez vous donc avoir du poids lors d'un cours, ou bien même, dans ce débat, si votre public est obligé de traduire chacune de vos phrases afin de les comprendre? Mais bon, comme vous l'avez dit, ce n'est pas le sujet de la discussion. Pourtant j'aimerais revenir sur le point où vous me dites dans le besoin, puis, sur celui où vous me dites vouloir la guerre. C'est vrai que l'on peut voir en vous fougue et ténacité, mais cela n'empêche pas que votre royaume soit très jeunes, à l'état, si je puis dire, de nourrisson. Il est donc évident que mes besoins de construction sont beaucoup moins grands que les vôtres, et, par conséquent, que si quelqu'un ici devait être dans le besoin ce serait donc vous. Maintenant vous dîtes que je réclame guerre. Puis je connaître les paroles qui vous ont fait penser que je puisse vouloir réclamer la guerre? Il y a une différence entre réclamer la guerre et garder ses principes lors d'une guerre. Je n'ai pas dit que je souhaitais avoir des ennemis, mais, que si j'en avais, je ne leur ferais aucun cadeau et que je les suivrais jusqu'à leur mort. J'admire votre fougue et votre vivacité, mais j'ai pu remarquer, comme tout le monde ici, que celles-ci vous mènent à des précipitations quelque peu embarrassantes, vous empêchant de réfléchir à vos dires, et, vous contraignant à garder ce voile de fumée qui vous empêche de voir avec vos propres yeux la réalité dans laquelle nous vivons. Je pense donc pouvoir conclure, sans trop m'avancer, que vous êtes ce que vous me reprochez : un enfant. Ne trouvez vous pas cela paradoxal? Ce que vous méprisez et dont vous vous moquez n'est autre que vous-même, comment vous soutenir si vous ne vous soutenez pas vous?

Le seigneur, en ayant fini avec celui-ci passa au suivant toujours avec le même sourire au coin des lèvres.

C'est maintenant à votre tour mon cher Shaoran. Il est vrai que j'ai été déçu d'apprendre que vous aviez rejoint l'autre camp, mais cela n'influence en rien mon avis, d'ailleurs c'est votre ami, et non vous, qui a d'abord pris la parole. Et si ceci n'est pas une œuvre typique de la guilde des Lurons Bourrés, pourquoi ressassez vous sans cesse le fait que vous en fassiez parti? En outre pourquoi vous mettez vous à attaquer l'Avallon'Lümbe alors que je suis le seul ici à représenter cette guilde? Je trouve tout de même dramatique le fait que vous rapportiez tout propos qui vous offusque à l'Avallon'Lümbe. En avais-je parlé? Et bien non, comme votre ami vous êtes parti dans un de vos délires puériles et nous voilà maintenant à discuter sur des données totalement erronées. Espériez-vous ainsi me réduire au silence en collant à mes idées l'étiquette Avallon'Lümbe car vous saviez qu'elles sont des plus pertinentes? Vos idées à vous par contre, ne sont que préjugés et foutaises, vous vous basez sur un article de la gazette sans même vous rendre compte que cet article n'est autre qu'inventions, l'auteur de cet article voulait faire du spectacle voilà tout, sinon pourquoi dire que le guerrier était anonyme? Un dernier point, vous vous offusquez car je n'ai aucune peine à voir la pauvreté, mais vous êtes bien pire. N'avez vous jamais songer que si vous êtes là, à pouvoir discuter avec moi, c'est parce que de nombreux plouks travaillent sans relâche nuit et jour pour vous? Vous pensez vraiment qu'ils sont aussi fortunés que vous? Avez vous déjà essayé de redistribuer votre or afin de vivre comme eux? Je ne pense pas non, vous avez de la peine pour les pauvres mais jouissez tout de même de cette situation. Je préfère là encore restait honnête et ne pas connaître votre hypocrisie.

Elias dirigea maintenant son regard vers le seigneur Edailnes perdant en même temps son sourire.


Ah quelle grandeur d'âme, nul n'a à se prononcer quant à l'existence d'une organisation officieuse. Bravo. Vraiment bravo. Je devrais donc selon vous laisser les autres approuver cette idée, et moi, n'étant pas du même avis, je ne pourrais pas désapprouver cette même idée. C'est vraiment pathétique, vous êtes tellement à court d'arguments que vous n'êtes pas capable de trouver autre chose qu'une sorte de : ah non désolé, ce n'est pas possible, la désapprobation d'une organisation officieuse ne peut exister. Et bien je vous le répète, je trouve cette idée de Seigneurs de l'Espoir complètement stupide.

L'orc attendit là de nouveau une réponse à ses propos, en espérant que cette fois-ci, elle serait un peu mieux réfléchie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaoran
Légende
avatar

Nombre de messages : 1760
Participation RP : 95
Inscription : 06/01/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Mer 25 Mar - 13:02

Le Sieur Shaoran regardait son interlocuteur parler, il l'écoutait ressasser les mêmes paroles, avec le Sieur Aanltey et lui-même. Après qu'il ait fini de parler au trois seigneurs présents, Shaoran se permit de parler avant ces deux camarades.

Je répète sans cesse Avallon'Lümbe vous dites ? Peut-être un peu trop, je l'avoue *sourit* Quant aux lurons, je ne le suis que depuis très peu de temps. Et je ne vois pas pourquoi j'en ferai un coup d'éclat. Je m'abstiendrai de parler des guildes que nous côtoyons.
Ensuite vous me parlez de mon état puéril ? Je le suis peut-être encore un peu je l'avoue mais comparé à vous, ce n'est vraiment rien. Vous êtes là à ressasser mainte et mainte fois que je parle des Avallons et des Lurons alors que je ne les ai cité que très peu pour ne pas changer de sujet. Je ne vais rien dire de plus à ce propos, vous risqueriez de vous fâcher.
Après, vous me dites que je me base sur un article de la gazette... Ce n'est pas le cas. Le Sieur Aanltey, que vous dites puéril comme moi, m'a proposé de créer ce groupe avec lui. Ce n'est qu'après que j'ai cité l'article du Journaliste Eldor. Mais il est vrai que même inventé, l'article est bien réaliste. Vous pensez vraiment que tout vos soldats veulent partir à la guerre ? Moi non, en tout cas et qui le voudrait ? Même moi je ne le veux pas, je déteste les guerres même si j'en fais parti parfois. Mais avec votre esprit enfantin, cela m'étonnerai que vous puissiez comprendre. Vous allez encore me demander, pourquoi je fais parfois des guerres et je vous répondrai que souvent, on n'a pas le choix et que donc je suis dans l'obligation d'en faire.
Pour conclure, sachez que les plouks de mon royaume ne travaillent pas par obligation mais par volontés. Mon peuple s'est construit de lui même et je peux vous assurer qu'ils ne vivent pas dans la pauvreté. Le butin rapporté par leurs récoltes sont distribués à tous. Je ne nie pas qu'une plus grosse somme me revient mais c'est naturellement pour garder mon royaume en état et subvenir à mes besoins.


Le Capitaine de la Garde s'arrêta un moment tout en fixant des yeux le Sieur Elias puis reprit après un court instant.

Je ne rajouterais rien pour le moment et je vous demanderai de ne pas gâcher notre discours avec encore plus d'absurdité. Les Seigneurs de l'Espoir prouveront qu'un monde meilleur est possible, et comme je l'ai dit, il ne sera pas parfait mais meilleur. Ce n'est pas en faisant régner l'ordre où que vous soyez que les choses s'arrangeront. Au contraire car cela incitera le peuple à se rebeller contre cette dictature.


Dernière édition par Shaoran le Jeu 26 Mar - 16:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kodraf.web-rpg.org/
Edailnes
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 1143
Participation RP : 24
Inscription : 12/04/2008
Age : 27

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Mer 25 Mar - 14:21

Amusant, amusant... Comme le pitoyable redoublait d'ardeur pour humilier et faire taire en ces lieux que la vie avait tant de peine à dominer. Un dégout qui me montait à la gorge tandis que des hommes n'avaient désormais comme seul plaisir de fuir les débat de la cour et de créer le silence là où la parole s'élevait. Mais qu'importe, si son intervention pouvait servir de tremplin à l'une ou l'autre joute verbale, il allait en être ainsi. Et cela avait le don de me seoir. Enfin...il était injuste de le blâmer ainsi. Cet homme, dans toutes ces gesticulations et provocations absurdement agressives allait faire réagir le seigneur Aantley. Et cela aurait le mérite d'attirer toute mon attention.

Je détournai mon regard et le passai dans la petite foule des manants massé la par intérêt de l'annonce de spectacles gratuits à venir. Tapotant légèrement l'accoudoir de mon siège, je me levai et me dirigeai vers une partie de la foule afin de répondre à l'importun.

Pathétique manque d'argument... cela pourrait sans doute être le titre d'une future représentation. Mais dans le cas présent, cette phrase ne pèse pas plus que ces gouttes tombées du ciel et n'ayant comme destin que l'écrasement au sol. Ou le parquet de bois verni d'une scène de spectacle bien entendu.
Voyez vous, votre approbation n'est pas nécessaire dans cette entreprise... Ni celle d'autres seigneurs à dire vrais. Car ceci... N'est qu'une présentation. Une simple présentation. Une annonce faites à la cour quant à l'existence d'une troupe théâtral possédant des objectifs réels. Un discour portant sur les buts et actions tant dans l'idée d'attirer de futurs spectateurs que de futurs acteurs. Et si vous pouvez être en désaccord avec ces buts et la possibilité que nous parvenions à les accomplir par le biais utilisé, vous comprendrez que parler d'argument est du domaine de... l'absurdité inutile.
A moins bien sur que vous soyez capable de déblatérer sur des sujets, d'un intérêt philosophique certain, comme la raison pour laquelle vous mourrez, où celle qui vous fait vivre. Et ne me faites pas l'outrage de ne pas comprendre, je parle bien d'argumenter, non d'expliquer. Discourir quant à votre droit à être né tout comme vous tentez de me demander de le faire quant à la naissance de cette organisation...

Je pense et j'affirme donc que nul n'a le pouvoir de se prononcer pour ou contre l'existence de cette vie. Celle ci est, et a moins que votre entreprise ne soit que la vénération de ce dieu du mutisme que certains tentent d'imposer en ces lieux, je ne saisi pas votre désir de voir disparaitre ce projet si...Inutile.


Je me tus, penchant la tête sur le coté comme le faisaient les enfants lors de leurs premiers ages.

Je finirai en vous faisant remarquer que si le sieur Aantley possède des défauts de prononciations. Vous ne semblez point à même de déceler le jeu théâtral quand il se présente devant vous. Et sans doutes vous l'apprends-je, mais ce jeu s'accompagne souvent d'un style et d'une prononciation appropriée.

J'étais peu inspiré mais qu'importe, je désirais surtout observer la réaction de l'instigateur de cette troupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordrelurons.lolforum.net/
Aanltey De Tony
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 422
Participation RP : 42
Inscription : 04/03/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Jeu 26 Mar - 11:55

Que c'était beau des oiseaux. Il y en avait justement deux qui chantait. Ah le retour tant attendu du Printemps, avec ses hirondelles amoureuses.
Le mal poussait des sifflement de séduction et la femelle répondait. Que pouvaient ils donc se dire avec autant de passion ? Quel instant si beau. J'en revenais de pouvoir assister à ce si doux moments, qui entrainera la conception de plusieurs autres petites hirondelles.

Finalement les Seigneurs s'est comme des oiseaux. On a un couple de base qui font disons cinq petits. Ces petits feront des petits et ainsi de suite et au final, ils se feront la guerre entre eux pour un territoire ou bien s'accoupleront en bon cousin cousine. Je parlais des hirondelles la.

Et pour les Seigneurs... Bah c'est pareil en faite.

Devais je aussi crée une cantine pour les hirondelles victimes de leur guerre ? Nous je suis un humaniste pas un protecteur des animaux. Quoi que j'ai quand même plusieurs niches sur les remparts de mon château. Et même un nichoir au cas ou ils ne trouveraient pas leurs nourritures.

Heum mais je m'égare la. Ce si joli spectacle m'a déconcentrer. En plus l'Orc semblait avoir parler. Il semblait même attendre une réponse et les Seigneurs Edailness et Shaoran aussi...
Je regardais l'orc et ses pitoyables dents.


Vous pouvez répéter ? Je ne vous écoutais pas. Il y avait deux magnifiques oiseaux qui roucoulait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elias
Ecrivain


Nombre de messages : 460
Participation RP : 13
Inscription : 10/04/2008
Age : 25

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Ven 27 Mar - 2:32

Prenant goût à ces échanges les dents quelque peu pourries de l'orc apparaissaient de plus en plus lorsqu'il souriait. Après que ses trois adversaires aient fini de discours il s'empressa donc de commencer une nouvelle tirade en débutant par sa réponse au sieur Shaoran.

C'est bien vrai que la plupart des hommes et des elfes n'aiment pas se battre, ils doivent attendre le dernier moment pour réagir, alors qu'ils pourraient détruire leurs ennemis avant même que ceux-ci ne puissent infliger de lourds dégâts. Mais je suis un orc, je n'ai pas peur, ni du combat, ni de la défaite, ni de la mort, et les quelques orcs qui me suivent non plus, encore moins l'armée de daërlines qui m'a été contrainte. Ces mots pourraient donc être ceux d'un homme, mais pas ceux d'un guerrier. C'est comme ci vous forciez un de ces rabats-joie défenseurs de la nature à être bucheron, vous n'obtiendrez aucun résultat. Appelons donc guerrier ce qui est guerrier.

Elias se tourna maintenant vers le seigneur Edailnes auquel il montrait de plus en plus de curiosité tentant de lui expliquer son point de vue sur l'utilité de débattre sur la vie des Seigneurs de l'Espoir.

Vous savez tout aussi bien que moi, mon cher, qu'un débat n'a pas pour priorité de convaincre l'adversaire mais plutôt de convaincre la foule qui assiste à ce débat. Je sais pertinemment que les sieurs Aanltey et Shaoran, ainsi que vous-même, ne changeront pas d'avis, mais ce que je souhaite, c'est que la foule ici présente, et, les personnes qui n'ont pas pu venir mais qui auront des échos de ces paroles, comprennent pourquoi je m'oppose à ce projet et me suivent dans cette résistance. C'est donc à ce moment que les arguments prennent de l'importance, argumenter pour convaincre le publique et non le laisser se faire manipuler par la persuasion de quelques beaux discours. En outre je ne pense pas avoir été assez clair sur mon utilisation du mot "inutile". Ce projet est inutile à la réalisation des buts des seigneurs Shaoran et Aanltey, mais, a des conséquences néfastes qu'il entraînera. Les peuples belligérants auront moins à s'occuper de leurs blessés puisque c'est vos seigneurs de l'espoir qui le feront, donc l'or circulera plus amplement pour la création de bâtisses et le recrutement de soldats, et ainsi, les guerres deviendront des plus violentes et seront interminables. De plus, les seigneurs auront moins de remords et beaucoup plus de facilité à envoyer des milliers de soldats au casse-pipe car chacun saura que les seigneurs de l'espoir seront là pour recueillir les mutilés. Comme je l'ai déjà expliqué, je ne peux pas non plus laisser mes ennemis se faire ainsi aider, et je préférerais attaquer votre organisation, plutôt que de les voir s'épanouir à nouveau.

L'orc tourna nonchalamment la tête en direction du dernier de ses adversaires et daigna lui répondre.

Comment comptez vous tenir et réaliser un projet si vous n'êtes même pas capable de suivre une conversation? J'espère que ceci n'est qu'une mise en scène pour éviter la confrontation, ou bien même, pour éviter de répondre à mes paroles qui ont sans doute dues vous blesser, car sinon, il se pourrait bien qu'on puisse vous classer parmi les déficients mentals.

Toujours là à attendre qu'on lui réponde, le seigneur Elias resta droit, fixant tour à tour ses trois adversaires à qui il devait cet amusement qu'il n'avait pas eu depuis bien longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaoran
Légende
avatar

Nombre de messages : 1760
Participation RP : 95
Inscription : 06/01/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Ven 27 Mar - 17:33

Shaoran attendit que son adversaire ait terminé pour daigner lui répondre. Il le regardait avec un léger sourire, se retenant de rire.

Sieur Elias... Vous parlez des guerriers ? Je vois que vous même ne savez pas tout à fait ce que cela signifie. Être un guerrier ne veut pas seulement dire, courir au front se battre. Ma vision du guerrier, celle que je suis, c'est un guerrier qui réfléchit. Je n'aime pas me battre certes mais je sais quand il le faut. Ce n'est pas parce que je n'attaque pas le premier que je ne réfléchis pas. Je cherche tout les moyens stratégiques de ne pas me battre mais aussi de gagner la bataille, si celle-ci ne peut être évitée.

Ensuite, permettez moi, vous parliez au Sieur Edailnes. Une fois de plus, j'avoue m'être mal expliqué, je parlais des blessés de la guerre mais pas des soldats. Car si vous ne le saviez pas, dans une guerre, nombre d'innocents sont tués ou blessés. Notre organisation aura pour unique intention d'aider les plus démunis ainsi que les innocentes victimes de la guerre.
Vous dites aussi que cela est inutile à la réalisation de mes buts ?
*ne put s'empêcher de rire* Qu'en savez-vous ? Excusez moi de vous le dire mais vous n'en savez rien. Personne ne connaît entièrement mes projets à part ma tendre amie Finarfin. C'est pour cela que je ne peux vous permettre d'évoquer cela que si vous les connaissiez. Ce que je peux vous dire en tout cas, c'est qu'aider les personnes dans le besoin, je parle bien de ceux qui ne vivent pas dans un royaume comme le votre ou le mien, fait partie intégrante de mes objectifs.

Je vais continuer sur ma petite lancée pour vous dire que moi, à la place du Sieur Aanltey, j'aurais pu faire la même chose, ne pas vous répondre. Pourquoi ? Parce que nos paroles ne servent à rien à ce que je vois. Vous voulez juste détruire un groupe de bienfaiteurs, rien de plus.


Le Capitaine s'arrêta un moment. Il reprit par la suite en s'adressant à la foule.

Hommes et femmes,
Je ne peux vous obliger à partager le point de vue de notre groupe que si vous gardez l'esprit suffisamment ouvert pour envisager la situation suivante.
Mettez-vous à la place de ces gens qui ne sont pas d'un milieu aussi aisé que le votre. Imaginez-vous à leur place, en train de vivre dans cette pauvreté, j'aimerais bien vous y voir. Une seule façon d'essayer, allez au Quartier Pauvre et échangez votre place avec celui d'un habitant. Je ne vous donne pas plus d'un journée avant de craquer. Vous ne pourrez pas le supporter. Comment puis-je le savoir ? Tout simplement parce que je l'ai vécu. Ce n'est pas parce qu'on est un seigneur que l'on a toujours vécu comme cela. Le cataclysme d'autrefois m'a fait vivre bon nombre de choses que vous n'imagineriez même pas.
Sur ce, pensez y bien... Je ne peux que vous dire ça mais je pense qu'avec ces mots, vous comprendrez que nos buts sont nobles et qu'on les appliquera pour le bien de tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kodraf.web-rpg.org/
Elias
Ecrivain


Nombre de messages : 460
Participation RP : 13
Inscription : 10/04/2008
Age : 25

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Sam 28 Mar - 20:09

La tension ne grimpait pas énormément mais l'orc était de plus en plus excité par ces échanges. Il répondit donc au sieur Shaoran, incapable d'attendre une réponse des deux autres seigneurs.

Depuis le début de cette discussion vous vous dîtes avoir pour objectif d'aider les victimes de la guerre et de rendre ce monde meilleur, et voilà que, vous vous vantez d'avoir des buts cachés. Mais quels sont ils? Vous espérez détourner une partie voir la totalité des recettes? Vous cherchez à vous créer une image de bienfaiteur pour mieux surprendre ceux qui auront cru en vous? Expliquez vous mon cher ami, nous somme là pour ça. Vous parlez maintenant de n'aider que les personnes qui ne font pas parties d'un royaume, mais, je dois vous apprendre qu'aujourd'hui les seuls personnes qui ne vivent toujours pas dans un royaume sont nomades et ces personnes font bien attention de ne pas se retrouver au milieu d'une guerre. Idem pour les gens vivant dans les quartiers pauvres, ces personnes ne se retrouveront pas au milieu d'une guerre car personne ne serait assez fou pour attaquer Alérandir Daâh. En outre ils font eux aussi parti d'un royaume, certes particulier mais cela reste un royaume. Je vois bien que vous souhaitez adhérer à la noble cause d'aider les plus démunis, mais même si c'est ce qu'on pourrait appeler une cause juste, vous n'arrivez pas à être clair et n'êtes pas capable d'expliquer vraiment à qui reviendra cette aide. Je pense donc que vous devriez plus amplement y réfléchir avant de vous lancer dans une quête indécise et porteuse de quiproquo. Quant au sieur Aanltey j'aurais préféré qu'il ne me réponde pas, mais, ce n'est pas ce qu'il a fait. J'aurais préféré qu'il reste muet plutôt qu'il feinte ne pas m'avoir entendu, fuyant devant ce qui l'a blessé.

L'orc s'arrêta là, conscient que le débat arrivait à sa fin. Qu'importe, la vie reprenait doucement son cours et Elias était persuadé que d'autres joutes se présenteraient bientôt à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaoran
Légende
avatar

Nombre de messages : 1760
Participation RP : 95
Inscription : 06/01/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Sam 28 Mar - 21:08

Le Sieur Shaoran était contre les paroles de son interlocuteur mais cela ne l'empêchait pas d'apprécier cette conversation. Il regardait toujours le Sieur Elias avec un air confiant. Il lui rétorqua aussitôt son discours terminé.

Quand je parle de mes buts, ce n'est autre que mes objectifs en tant que seigneur de ces terres et non pas ceux des Seigneurs de l'Espoir. D'ailleurs, je n'ai pas à vous dire mes intentions, vous n'avez qu'une chose à retenir... Elles sont nobles.
Ensuite, les blessés de la guerre dont notre groupe veut s'occuper sont peut-être comme vous dites, des nomades ou autres. Mais une chose est sûr, ce ne sont pas eux qui décident d'être sur un champ de bataille ou non. Les guerres peuvent se produire n'importe où, pas forcément dans un royaume. Je connais certains village sur le continent d'Aguératon, ils n'appartiennent à personne et sont parfois victimes de guerre entre royaumes. Ils sont aussi, pour la plupart, des villages très peu développés. Et par conséquent, Il n'ont souvent pas assez de ressources pour cela.
Et là vous me faites bien rire je dois dire. Je parle du Quartier Pauvre car celui-ci, à mon avis, a besoin d'aide. Je ne parle pas là de blessés de guerre mais bien évidement de leurs conditions de vie.
C'est là que nos projets se mettent en place. Aider les blessés de guerre ainsi que les pauvres. Mais comme vous avez pas l'air de comprendre, je vais vous le dire. Ce sont deux choses séparés.
Après, comme je vous l'ai déjà dis, vous pensez ce que vous voulez mais l'assemblée ici présente... Je pense que pour la plupart d'entre eux, ils ont compris que notre organisation existe uniquement pour donner un sens au mot "aider".
Sur ce, si vous n'avez rien à ajouter, veuillez laisser les autres parler si ils le veuillent bien.


La réponse du Capitaine se clôt sur cette dernière phrase tandis qu'il regardait la foule quelque peu agitée.


Dernière édition par Shaoran le Lun 30 Mar - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kodraf.web-rpg.org/
SaYoLe de Thanit
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 1156
Participation RP : 43
Inscription : 20/04/2008
Age : 28

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Sam 28 Mar - 21:17

Un bruit d’applaudissement se fit entendre dans l’assemblée. D’un pas lent, le pirate sortit de la foule. Il arborait l’emblème des Hastrateurs et celui de sa guilde. Sa longue cape de voyage marquait son appartenance aux Explorateurs pendant sur ses pistolets finement ouvragée donnaient eux, une indication sur son royaume tout comme ça dague. Une fine cigarette était coincée entre ses lèvres qui laissaient de temps à autres échapper une fine fumée de tabac. Un léger sourire était peint sur son visage. Il arrêta sa marche et posa son regard vers l’assistance.

Mes sincères félicitations !
Les grande seigneurs sont présents ! Bravo aux Seigneurs de l’Espoir ! Ces grands seigneurs qui n’ont jamais détruit aucune bâtisses, tuer aucuns plouks…
Des seigneurs qui n’exploitent pas les plouks pour leur production. Des seigneurs qui n’envoient jamais leurs armées au combat…


Il pointa du doigt chaque seigneur présent chacun leur tour :

Tous ici vous avez du sang sur les mains. Tous ici nous avons déjà tué et détruit, soit directement, soit par un ordre… La seule différence entre nous, c’est que certain assument, certain aiment ça, certain se le cachent…
Qui est entrain de pleurer pour le peuple ?
D’un coté, nous avons Aanltey De Tony, nouvel arrivant dont le royaume à fait sa fortune sur la vente d’armes … Un seigneur dont on prétant que la lame réclame du sang à chaque seconde… Et d’après ce que je sais, le quartier pauvre à déjà fournit pas mal de ce sang…
De l’autre, nous avons Shaoran, petit seigneur arrivé sans rien dans ces terres… Seigneur formée, entièrement équipé et monté à des postes important de la capitale par l’Avallon Lumbe… Seigneur traitre qui à tuer tout autant de monde sous le blazon de l’Avallon Lumbe avec férocité qu’il en tue aujourd’hui sous le blason des Lurons…
Seigneur qui depuis qu’il est Garde se prend pour le Doux lui-même…
Belle brochette d’hypocrites si vous voulez mon avis……


Il porta son regard vers le tout premier intervenant :

Observez ce pleurnicheur… Il a autant de sang sur les mains que nous, et fait mine d’être attrister par le malheur du peuple ?! C’est un bon comédien, je peux au moins lui reconnaître cela…

Il tira de nouvelle bouffée sur son tabac et laissa un petit blanc. Il posa son regard sur ces fameux seigneurs de l’espoir puis sur le Lurons et enfin sur Elias, les principaux protagonistes de cette petite histoire. Il sourit de nouveau, et reprit la parole :

Pour commencer, au nom de l’Hastration, j’interdis toute représentation dans la capitale ou ses abords… Pour des raisons de sécurité bien sûre… Si une représentation a lieux, les sanctions seront immédiate pour les comédiens, les commanditaires et le publique…
Je pense que cette petite mise au point suffit…


Il porta ses doigts sur le signe de l’Hastration avec un sourire malicieux. Il y avait certain avantage à occuper ce post…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aanltey De Tony
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 422
Participation RP : 42
Inscription : 04/03/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Sam 28 Mar - 21:37

Je souriais. Je souriais même à pleine dents. La Censure Avallone était tellement belle qu'elle me faisait sourire. Pourtant on n'entends pas toujours leurs grandes gueules dans les sujets qu'il faut.

Bien.

Ainsi, j'annonce la dissolution des Seigneurs de l'Espoir. Au bonheur de tous.

Ainsi aucune cantine de l'Espoir ne sera créée, aucun plat ne sera donné pour les familles dont l'homme ne peut plus ramener de quoi les nourrir et aucun divertissement ne sera donné.

Ainsi encore une fois, un projet tombe à l'eau. Et une fois encore la dame herpé ne sera pas mise en contribution.

Ainsi encore une fois, lorsque les Avallons s'en mêlent rien ne peut se crée.

Ainsi soit il.

Messieurs, Mesdames... Ceci était les dernières de mes paroles à propos des Seigneur de l'Espoir.
J'aurais eu le plaisir de connaitre la nature de deux Avallons et d'un Lurons. Si je devais un jour quitter la neutralité dans laquelle je me suis engagé, je sais quel parti prendre.

Au revoir.


Sur ce, je tournais les talons et quittais la cour. Le sourire toujours pendu à mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SaYoLe de Thanit
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 1156
Participation RP : 43
Inscription : 20/04/2008
Age : 28

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Sam 28 Mar - 21:51

SaYoLe afficha un léger sourire. Quelle piètre scène… Un seul petit discours et tout tombait l’eau… Une seule petite intervention… Pas même un débats, pas même de résistance, pas même une réponse… Le pirate termina sa cigarette et fut pris d’un rire sonore :

Et voila, vous venez de voire l’immense motivation qui coule dans les vaines de ces seigneurs !
Lui qui avait le cœur tellement porté vers l’aide aux autres…
Sa motivation est telle qu’une seule prise de parole fut suffisante pour le faire abandonner…

Encore plus affligeant… C’est encore la faute de l’Avallon Lumbe ! Somptueux
!

Il s’inclina devant l’assistance et fit demi-tour, déçu que son jouet se fût cassé aussi vite…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xalendan
Légende
avatar

Nombre de messages : 1917
Participation RP : 41
Inscription : 10/04/2008
Age : 24

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Sam 28 Mar - 22:05

J'étais présents dans un coin de la Cour du Doux, bien que je n'eus participé que peu à ce débat, ne faisant acte de présence que pour la sécurité de la Cour, je regardais les seigneurs jacasser tour à tour... Le débat devenait enfin intéressant, nous pouvions voir d'un côté les seigneurs prônant leur cause, et le Sieur Elias, lui étant contre ce rassemblement de seigneurs... Les deux partis avaient tout deux de bons arguments, mais hélas quelqu'un vint interrompre les discutions... SaYoLe De Thanit, Hastrateur des Royaumes Oubliés...
Il vint en ces lieux en se montrant supérieurs aux autres, se qu'il n'était en aucun cas, et il critiqua encore et encore... Puis, quelques paroles de sa part m'interpelèrent...


«Pour commencer, au nom de l’Hastration, j’interdis toute représentation dans la capitale ou ses abords… Pour des raisons de sécurité bien sûre… Si une représentation a lieux, les sanctions seront immédiate pour les comédiens, les commanditaires et le publique…
Je pense que cette petite mise au point suffit… »
avait-il dit...

A ces paroles je faillis éclater de rire... Un Hastrateur, ne méritant point sa place à mes yeux et aux yeux de bien de dames et seigneurs, osait parler au nom de l'Hastration même afin d'interdire des représentations pacifistes ? Cela n'était qu'un abus de pouvoir de plus venant de cette personne un peu trop présomptueuse pour se qu'elle n'est...

« Interdire ces représentations ? C'est ce que nous verrons bien mon cher... » murmurais-je, si bas que mes mots en furent inaudibles, en regardant le "pseudo-Hastrateur" s'en aller...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaoran
Légende
avatar

Nombre de messages : 1760
Participation RP : 95
Inscription : 06/01/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Sam 28 Mar - 22:49

Shaoran regardait arriver le Sieur Sayole avec toutes les absurdités qu'il sortait. Plus il avançait, plus il en sortait. L'elfe n'avait pas apprécié le discours du conseiller hastratial. Il s'avança près de lui et lui répliqua.

Messire Sayole... Je vois que vous me haïssez fortement. Venir ici pour essayer de détruire notre groupe et pour couronner le tout, vous le faites au nom de l'Hastration ? Votre pouvoir vous ait monté à la tête à ce que je vois. Comment un homme de votre envergure peut-il se montrer en ces lieux prônant ainsi de telles foutaises.
Ensuite, je suis aussi en total désaccord avec ce que vous aviez dit. Il est vrai que vous m'avez formé mais mon royaume n'a reçu aucune autre aide de votre part. J'ai été tavernier car j'en été capable, ce n'est pas trois seigneurs Avallons qui feront la différence dans les votes. Et pour ma place en tant que garde... Je suis reconnaissant qu'à une seule et unique personne, il s'agit là du Sieur Griffon. C'est lui qui est venu me le proposer mais il me l'a bien dit, il me le demandait au vue de mes capacités. Je ne vais pas en dire plus à ce sujet.


Le Sieur Shaoran s'arrêta un moment pour reprendre une bouffée d'air frais. Il reprit par la suite.

Vous parlez aussi de mains tâchés de sang ? Certes, ils le sont mais le sang qui s'y trouve n'est autre que celle de personne méritant la mort. Je n'ai en aucun cas tué des innocents... Et je ne tue jamais avec férocité. J'ôte la vie quand cela est nécessaire. J'évite le combat à chaque fois que cela m'est possible mais contre les Avallons... Il ne m'est plus possible de l'éviter. Vous osez me dire que je ne serais rien sans vous ? Votre formation n'était autre qu'un rappel de ceux de mon père et d'ailleurs, les Lurons pouvaient tout à fait me l'apprendre. Quant au reste, mon grade m'a été donné car je suis capable de remplir mon rôle. Si cela n'était pas le cas, les hauts placés auprès du Doux ne feraient pas correctement leur boulot mais j'en doute. Enfin... Pour vous, je n'en doute pas, je pense même qu'il y a erreur. Je ne vois pas ce qu'un homme comme vous vient faire à ce poste, un homme qui n'hésite pas à abuser de son pouvoir pour interdire des activités pacifiste à la Capitale. Mais vous me le direz sûrement, je n'ai pas à dire cela... Je ne suis qu'un Capitaine de la garde, rien de plus.

L'empereur de Kodraf regardait avec mépris le Sieur Sayole tandis qu'il continua de parler.

J'en viendrais au point le plus important ici. Les Seigneurs de l'Espoir ne se retireront en aucun cas. Nous ferons divers spectacle où bon nous semble car ce n'est pas de simples représentations qui vont nuire au fonctionnement d'Alérandir Daâh. Au contraire, nous allons donner de la vie à cette Capitale, la réveiller après cette période de rébellion. Nous organiserons des représentation, que ce soit à la Capital où ailleurs. Je vous mets au défis de nous l'interdire car cela pourrait causer une nouvelle rébellion. J'attendrai votre intervention concernant notre organisation. J'aurai plaisir à assister à vos discours futiles.
Que ferez le monde sans des seigneurs comme vous ? Il se porterait mieux. Vous évoquez votre grade mais de quel droit le faites-vous ? Nos buts sont nobles et ne feront que du bien au peuple. Si il est vrai que les conseillers pensent comme vous... Je me demande où va l'autorité. Mais avant de parler en leurs noms, consultez les.
Maintenant, si vous n'appréciez guère ma façon de vous parler et que vous pensez, en tant qu'Hastrateur, que je nuis à la paix qui est revenu depuis peu sur Aguératon, n'hésitez surtout pas à me faire emprisonner. Vous n'y parviendrez pas mais ce n'est pas grave... Vous aimez agir inutilement.


Ayant finit de parler, l'elfe regardait toujours son interlocuteur avec mépris et attendait sur le qui-vive une réponse verbale ou autre de celui-ci.


Dernière édition par Shaoran le Lun 30 Mar - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kodraf.web-rpg.org/
SaYoLe de Thanit
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 1156
Participation RP : 43
Inscription : 20/04/2008
Age : 28

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Sam 28 Mar - 23:06

Le sourire qui n’avait pas disparu de son visage s’agrandit d’avantage. Alors qu’il s’apprêtait à partir, il se retourna, heureux de la tournure des évènements. Le sujet venait de dériver sur lui-même et sur l’hastration. Parfait, le sujet des Seigneurs de l’Espoir disparaissait doucement dans les méandres de la discussion… Son égo se satisfaisait de la tournure des évènements… Le pirate mégalomane s’avança de nouveau :

Qui êtes vous pour choisir qui est bien et qui est mauvais ?
Qui êtes vous pour choisir qui mérite de mourir ou non ?
Qui êtes vous pour remettre en cause mon autorité et celle de l’Hastration ?
Vous êtes un dieu ? Un Ange ?
Des questions qui n’attendent pas de réponse puisqu’il est déjà connu…


Doucement, il s’alluma une nouvelle cigarette d’un nouveau claquement de doigts. Il absorba une longue bouffée de tabac et posa son regard sur l’ancien Avallon. Il aurait voulu lui expliquer que si il avait été approché et accepter parmi les postes de la capitale c’est uniquement grâce aux diverses magouilles de l’Avallon… Mais c’était une chose qui ne pouvait être révélée en publique…

Vous voulez revenir sur l’Avallon ? Soit…
Vous dites que chez nous se ne fut qu’un rappel de vos précédentes études ?
Pourtant à votre arrivé… Vous ne saviez pas raider, vous ne saviez pas quels unités envoyer en avant pour combattre une autre armée, pour détruire… Vous ne saviez rien de l’art de la guerre…
Et maintenant vous vous prenez pour un roi et un garde modèle ? Amusant…

Mais en plus de la puissance et de la stratégie, il existe une grosse différence entre nous…
Le grade dans cette capitale…


Il caressa de nouveau l’insigne de l’Hastration et affiche un nouveau sourire :

Je vous le répète :
Pour des raisons de sécurité évidentes à mes yeux et à ceux de l’Hastration, j’interdis vos représentations dans l’enceinte de la capitale… Et en tant que fameux garde sans peur et sans reproche, vous allez veillez vous-même à faire appliquer cette décision…
Dans le cas contraire, les sanctions arriveront…
Mais après tout, puisque selon vous je n’ai pas ma place ici, écrivez à l’Intendant actuel… Il confirmera mes dires…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaoran
Légende
avatar

Nombre de messages : 1760
Participation RP : 95
Inscription : 06/01/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Sam 28 Mar - 23:41

Le Sieur Shaoran demanda à un messager près de lui d'écrire à l'intendant. Celui-ci étant près, il commença à dicter en murmurant. Le messager s'en alla aussitôt la missive prête. Sur celle-ci, on pouvait y lire.

Citation :
Cher Intendant,

Je suis navré de vous déranger en pleine réunion mais je voulais vous signaler des faits qui viennent de se produire à la Cour de Doux.
Je vais commencer par vous expliquer les projets de notre organisation. Nous venons de la créer, elle se nomme "les Seigneurs de l'Espoir". Nos intentions sont des plus nobles, nous voulons aider le peuple d'Aguératon. Plus particulièrement les pauvres et les blessés des guerres. Pour les blessés, je parle uniquement de ceux n'appartenant à aucun royaume et donc qui ont du mal à subvenir à leur besoin. Nous avons pu convaincre le Sieur Edailnes de nous rejoindre. Certains s'y opposait mais rien de plus.
C'est là que le problème intervient. Le Sieur Sayole sortit de nul part venant m'agresser et ainsi par la même occasion interdire à moi et mes collègues d'organiser des spectacles gratuits au Quartier des Pauvres. Ce n'est pas tout, il l'a fait en tant qu'Hastrateur. Il s'est permis de parler au nom de vous tous en interdisant nos nobles divertissements de voir le jour à la Capitale. En plus de cela, ces agressions envers moi ont étés plus présentes. Il ignora même le sujet de ma venue à la Cour, présenter le groupe que le Sieur Aanltey et moi-même avions créer. Il commença à dire que je n'ai pas ma place ni en tant que garde, ni en tant que tavernier, que j'étais autrefois. Il m'a fait comprendre que sans les Avallons, je ne serais qu'un seigneur parmi tant d'autres. Pour ma part, je n'y crois absolument pas car ce n'est pas par du piston qu'on parvient à ce grade mais plutôt au vue des capacités de la personne en question. Malgré lui avoir dit cela, il resta sur sa position, me demandant ainsi de vous envoyer cette missive pour que vous puissiez prouver ces dires. Je précise que si par malheur il advenait qu'il ait raison et que vous m'avez demander de devenir garde simplement par le faite que j'étais Avallons tout comme vous, je tiens à vous rendre l'insigne que vous m'avez offert. Je ne serais Capitaine à la garde que si on reconnaît mes capacités et non pas par piston.

Sur ce, veuillez encore m'excuser pour le dérangement, Shaoran.

La missive envoyé, le Capitaine Shaoran rétorqua à son interlocuteur fort déplaisant.

Je vous ai déjà répondu concernant ces questions dont vous n'attendez aucunes réponses.
Ensuite, l'art de la guerre vous dites ? Ce n'est pas un art... Et vous osez me dire en face que je ne savais pas raider ? Pourtant je le pouvais. Il est vrai qu'au début j'avais du mal à choisir quelles unités devait être sur la première ligne d'attaque mais à part cela, je connaissais "l'art de la guerre" comme vous l'appelez. De plus, je dois vous le dire, je n'ai rien appris de particulier avec vous à part que... vous êtes méprisable.
Maintenant, attendons une réponse de notre Intendant. Mais peu importe sa réponse, je ferai tout pour que notre organisation reste en vie. Vous me parlez de sanctions, moi je vous parlerais de rébellion car interdire des actions aussi nobles... Vous me décevez grandement Sieur Sayole.


Dernière édition par Shaoran le Lun 30 Mar - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kodraf.web-rpg.org/
Exlios
Apprenti


Nombre de messages : 26
Participation RP : 19
Inscription : 11/03/2009

MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   Dim 29 Mar - 0:21

La silhouette d'Exlios se dessinait aux abords de la cour alors que l'animation battait son plein. Le Pantin danser tranquillement en avançant, sautillant d'un pied sur l'autre en chantant une petite mélodie : "Un, deux, trois, tournez et recommencez. Un,deux,trois...". Le Fils de Milios n'avait que faire de ces Seigneurs de l'Espoir, trop fou pour se représenter pour des raisons trop stupides mais ayant eut vent que le débat commençait à tourner au vinaigre, le Pantin armé de son masque blanc avait décidé de venir voir ce qu'il en était. Sans attendre, sans se présenter, en ne doutant pas une seconde que personne ne connaissait son identité, il s'exclama d'une manière théâtrale

Oh toi qui me regardes, oh toi qui m'observes, veux tu t'amuser ? Alors viens nous rejoindre place des débats et des idées futiles ! Excusez moi monseigneur dit il en se tournant vers Shaoran Je n'avais point vu que vous étiez présent. Permettez moi de vous saluer bien bas. Savez vous qu'en ce moment même se propage des rumeurs dans toute la capitale sur des saltimbanques de l'extrême prêt à donner leurs recettes pour le bien du peuple ? Savez vous que votre nom, les Seigneurs de l'espoir doit être le plus scandé en ce moment ? Non vous ne le savez pas puisque cela n'est pas vrai ! Des bas fonds jusqu'au très fonds, toute la population ne croit pas en vous, vous n'êtes que des nouveaux comiques à leurs yeux, et votre idée s'évanouira aussi vite qu'elle vous est venue. Excusez moi d'être lucide, mais la lucidité est mon atout et je me sers des atouts que j'ai en ma disposition...

Le masque d'Exlios changea alors de forme. Le masque prit le visage de Shaoran et l'imita à la perfection...

L'espoir fait vivre mais il ne nourrit pas et n'amuse personne...


Le masque reprit alors sa forme "pantinesque" et Exlios continua sa longue diatribe

Enfin, soyons sérieux cinq minutes, tout du moins si j'y arrive. A quand votre première pièce, je l'attends avec impatience et sachez que deux tomates et une courgette se trouvent dans ma bourse, si vous en avez cure...
Quoi qu'il en soit, que votre entreprise marche ou pas, je l'observerez et me délecterez de son échec ou de sa réussite puisque dans les deux cas je pourrais me moquer...


Exlios se tourna ensuite vers le fameux hastrateur et lui dit

A votre tour, je vous salue avec tout le respect que je suis censé vous devoir. Voulez vous que je vous baise les pieds ? Ou bien que de ma main je saisisse ce que l'on nommerais un gourdin ? Votre prétention n'a d'égale que la stupidité humaine et encore comme le disait le scientifique fou de la montagne, Einstein : "Deux choses sont infinies, aguératon et la bêtise humaine, sauf qu'en ce qui concerne Aguératon, j'en ai la certitude absolue..." C'est dire votre prétention. Mais que celle ci ne vous desserve pas, faites en une arme, nouez la autour de votre bras et lancez la tel un caillou symbole de votre magnificence fantasmagorique. Je dérape, je m'en rends compte, j'avais une question. Sécurité vous dites ? Vous parlez sans doute du plan Anti-Pirates mis en place depuis peu... Ne dis t'on pas que vous êtes un grand pirate vous aussi ? Alors partez d'ici et laissez nous seul puisque vos propres lois vous refoulent à l'entrée de cette cité. Laissez donc les Seigneurs de l'Espoir, qui ont en effet l'espoir de croire que leur entreprise marchera, jouer leurs pièces où ils le veulent, et riez avec moi de leur chute théâtrale ou pleurez devant le retournement de situation qui fera d'eux des vedettes...


Exlios se tut et son masque devint alors celui d'un clown maléfique, puis il reprit la parole

Tarlitsouin tsouin. Je fais peur, je suis puissant, je suis un méchant. Prenez garde à mon pouvoir Disait-il tout en marchant d'un air impérial avant de chuter comme un bouffon Zut, je tombes devant vous. Cela veut dire qu'en réalité personne n'a peur de moi et que vous rigolez de moi ? Mince, moi qui pensait être un grand représentant de l'ordre...

Exlios se tut, et saluant les personnes présentes s'enfuit sans que personne ne puisse savoir où il se rendait, c'est à dire au milieu de la foule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Seigneurs de l'Espoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Seigneurs de l'Espoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Ministre Bellerive un menteur avéré, crée de faux espoir avec le pétrole
» Le bloc Espoir contre des representants de partis au CEP
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Lueur d'espoir!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aguératon - Les Royaumes Oubliés :: Jeu [RP] :: La Capitale - Alérandir Daäh :: La Cour du Doux-
Sauter vers: