AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un refus, une indignation...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kilima
Apprenti


Nombre de messages : 23
Participation RP : 0
Inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: Un refus, une indignation...   Dim 4 Jan - 22:30

"Je ne sais pas de qui vous parlez, en tout cas pas de moi, donc je ne comprends pas pourquoi vous me dites cela..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
innisis
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 315
Participation RP : 0
Inscription : 21/08/2008
Age : 26

MessageSujet: Re: Un refus, une indignation...   Dim 4 Jan - 22:33

Je parle de votre ami qui a une étrange maladie apellée Gale...

Dit il en s'éloignant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griffon
Légende
avatar

Nombre de messages : 1604
Participation RP : 94
Inscription : 12/04/2008
Age : 28

MessageSujet: Re: Un refus, une indignation...   Dim 4 Jan - 22:58

hrp/ On est pas sur un tchat ici... Veuillez échanger plus que deux lignes dans vos post, ça deviens vraiment du n’importe quoi... On n’est pas non plus sur un ring!/hrp

Le seigneur Griffon arriva dans cette salle, il portait sa tenue de garde. A son arrivée, de nombreux soldats se mirent au garde à vous comme le voulait la tradition lorsqu'un officier rentrait avec un couvre chef dans une salle. Il leur fit discrètement signe de se mettre au repos et s'avança dans l'assembler, il écouta attentivement les différents échanges. Les Avallons faisaient forte impression face aux...

Aux...

Bref, ils faisaient forte impression. Bien que les échanges le sieur Innisis et Kilima, qui ressemblait d’ailleurs fortement à une kikimhors, ces araignées géantes que le général prenait plaisir à découper de son glaive en argent, étaient pathétiques. Il s'approcha donc du jeune Avallon.

"Hey, tape pas sur la merde sa éclabousse..."

Puis il lui fit une tape amicale sur l'épaule sans daigner regarder cette guilde chaotique miséreuse. Puis son regard se porta sur le Sieur Xalendan, jeune Obscur, intendant du Doux. Il avait fait cent fois ses preuves en temps que guerrier, mais c'était tout de même un piètre orateur. Pourquoi ne pas s'être contenté de refuser le pacte avec les gueux et lorsque ceux ci lui demanderaient pourquoi, il leur dirait les raisons... Mais bon, ce qui avait été dit, était dit... Et Griffon n'avait rien à dire. Il quitta la pièce en soupirant...

_________________

.......... ~~L'ombre que je suis n'est que le reflet de l'être que j'étais~~
.................~~Ancien Intendant des Royaumes Oubliés~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAD
Habitué
avatar

Nombre de messages : 125
Participation RP : 0
Inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: Un refus, une indignation...   Dim 4 Jan - 23:07

j'étais toujours la, dans cette mascarade, qui prenais de l'importance,écoutant ses discours acrimonieux et fielleux. Tout ceci me laissaient sans voix, d'une part car je ne voulais par parler, et d'autre part je ne pouvais répondre à ces actes immoral et éhonté.
l'acharnement du gamin me laissais tout de même béat faire scandale d'une ampleur comme ceci. Ses actes étaient irrespectueuse et irrespectés.

J'en profitais pour me tourné vers mon amis Kilima un homme d'un grande sagesse, je le regardais, il était sur le point de la fissure fatidique, j'entends par la de s'énerver.


Mon ami, laisse ses gens, nous n'avons rien à leurs dire, les propos qu'ils tiennent sont dignes des fous, en allons nous pour les protégés. Les protégés d'une honte à laquelle il ne pourront échapper, leurs esprits fait preuve d'une relativité inerte.
viens sauvons ses gens des tourments qui les rongent.


puis je ne pue m'empêcher de me tourner vers le grand chef Sayole, pour lui toucher quelques mots, il en valait encore la peine, ou peut être le temps avait eu raison de sa volonté propre.


sayole, j'ai connue un homme qui se nommait ainsi il y à un temps, qui défendait des causes justes, des actes respectables, des raisons probes et impartiale.
l'homme que j'ai connue est mort maintenant, puisse la raison avoir pitié de toi, le moral te commisérre a nouveau.
Tu n'est plus, tu ne sera plus.


je regardais Kilima, voyant le regarde triste remplit de pitié, la compassion avait remplit sans être. il voulais me parler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rolas
Apprenti


Nombre de messages : 56
Participation RP : 2
Inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: Un refus, une indignation...   Mar 6 Jan - 20:57

Rolas se tenait un peu à l'écart, il entendit L'homme se disant "l'hangrateur" du doux... Il faudra que je me renseigne sur ce que peux bien signifier et être un hangrateur car je n'en ai pas la moindre idée! songea Rolas. L'homme semblait crier au loup contre... Rolas n'en croyait pas ces oreilles, l'homme se plaignait de la clique de Sad... Et se plaindre était un bien petit mot: A L'entendre on croirait que les gobelins réattaquaient en plus grand nombre!

Rolas suivit le reste des débats, si tel était le mot. Même s'il retrouvait cet air narquois et suffisant chez le seigneur Sad et ses acolytes, il fût surpris par les efforts qu'ils faisaient pour paraître le plus à l'aise possible avec le langage de Dame Herpé!
Mais lorsqu'il entendit le reste des membres de l'Avallon Lumbe... Il en tomba des nus! Les menaces et insultes pleuvaient, un sentiment de supériorité transpirait tellement que l'air en était intoxiqué.
Rolas ne pu se retenir plus longtemps et décida de prendre la parole, mais il se calma avant, après tout ce n'était pas ses histoires et il n'avait pas besoin de s'emporter:


Avallon Lumbe! Oui, je m'adresse a vous tous à la fois car aucun de vous ne semble avoir remis en question ou retenu un tant soit peu les paroles de l'un des vôtres. Alors plutôt que de faire du cas par cas, je ferais l'amalgame:

Rolas pensa à se tenir le plus courtoisement possible: vu comme les esprits Avallons semblaient échauffés, il était sûr qu'un mot de travers serait reçu de leur part comme une déclaration de guerre... Mais il ne contenu pas l'agacement qui tiraillait sa voix:

Tout d'abord je n'ai jamais entendu autant d'insultes de la part d'une guilde qui cri à qui veut l'entendre qu'elle est parmi, voir la plus respectable d'aguératon! Vos ennemis vous ont insultés? Et bien sachez que moi aussi et pourtant jamais un seul juron n'est sorti de ma plume ou de ma bouche et surtout pas en public! Vos propos, du moins ceux du début de ce débat n'ont été que des provocations auxquelles vos vis a vis ont eu l'intelligence de ne pas répondre... Cela m'attriste car j'aurais plutôt songé au contraire!

Vous parlez ensuite de puissance? L'Avallon lumbe une très grande guilde? Mais dans ce cas, que représente la confrérie des enfers? Des dieux? Redescendez un peu sur terre.
Certe l'ordre chaotique se doit d'être moins puissant que vous puisqu'il n'est même pas complètement créé... et pourtant vous parlez déjà de le détruire! Es ainsi votre vision de la justice? Vous allez faire comme pour les vagabons? Les écraser sous le poids de votre force sachant très bien que vous ne connaîtrez pas la défaite? Un adage de mes contrés dit:"A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire", il semblerait qu'il deviennent bientôt la maxime qui guide votre guilde...
Vous semblez avoir bien changé depuis votre création, je ne vois plus très bien ce que vous trouvez encore d'honorable à votre guilde.


Il finit son monologue par une mine triste, comme fatigué de devoir faire la moral a ces seigneurs:


Vous pensez peut être que je suis là pour vous discréditer aux yeux de tous mais c'est juste que je n'ai pu me contenir en entendant cette déclaration... Pour quelques mots vulgaires, que chacun sait être l'apanage de ces tristes sirs vous en venez à la guerre sans même y réfléchir.
Par contre lorsque le sir Seifer tue des milliers d'hommes appartenant à l'Avallon Lumbe, ses armées causant de terribles cicatrices dans des villes qui furent autrefois des fleurons d'architecture... Là vous ne trouvez rien de mieux a faire que de vous allier avec lui et sa guilde en signant un traité qui vous désigne clairement comme étant les soumis.


Rolas releva les yeux pour regarder ses interlocuteurs face à face pour que chacun puisse voir que ce qu'il disait reflétait ses pensés:

Je n'ai pas tenu ces propos pour vous attaquer personnellement mais bien pour essayer de vous ouvrir les yeux sur vos récents agissements et que vous vous conduisiez de nouveau comme des personnes dignes, même face aux insultes.


edith: J'ai parler a un moment de l ordre des lurons bourrés.. Je me suis emmellé les pinceaux, je parlais en fait de la défunte guilde des vagabons... Méa culpa!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thanator
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 381
Participation RP : 16
Inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: Un refus, une indignation...   Lun 26 Jan - 16:09

Plus personne dans la salle, à part un d'hurluberlu qui criait haut et fort des paroles incensées. A qui pouvait-il donc parler? Etait-il fou?

Deux plouks passèrent pour nettoyer le sol, laissé souillé par les centaines de personnes massées là quelques heures plus tôt.


"Mais qu'est ce qu'y fout-il bien là sui' là? Il a pas vu qu'sont tous partis?!" , fit un des deux souillons à l'autre qui balayait.

"Mais j'en sé rien mon pov' Berbert... c'est ptet' une stratégie... on sait jamais avec ces malades..." , répondit avec un air suspect celui qui tenait fermement le balais à poil dur.

La salle resta pourtant vide, personne ne vint répondre au pauvre homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un refus, une indignation...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un refus, une indignation...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Barbaries pour crier d'indignation , JE ME SOUVIENS
» Refus du test ADN : une victoire...
» Refus ADN
» Un bain ne serait pas de refus ! [PV Shini!]
» Un petit peu d'aide ne serait pas de refus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aguératon - Les Royaumes Oubliés :: Jeu [RP] :: La Capitale - Alérandir Daäh :: La Cour du Doux-
Sauter vers: