AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [8] Des cristaux noirs viendront le désespoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
éorus
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 1165
Participation RP : 44
Inscription : 01/05/2008

MessageSujet: [8] Des cristaux noirs viendront le désespoir   Jeu 20 Nov - 2:58

L'hastratrice machiavélique faisait les 100 pas dans sa demeure attendant avec impatience le colis que seigneur devait absolument lui apporter. Il s'agissait d'un des objets primordiales à la réussite de plan de conquete de la capitale. En effet, prendre le pouvoir en soit était compliqué et difficile mais pas infaisable, par contre, combattre le doux qui possédait une puissance magique effroyable ayant entrainé le cataclysme précédent était impossible. Il lui fallait donc se débarasser du doux mais après la tentative raté de meurtre sur sa personne, la garde était trop renforcée pour une nouvelle tentative.
C'est pourquoi elle avait besoin de ce que contenait le sac convoyé, les critaux noires. Ces cristaux étaient particulièrement rares, il n'apparaissait que proche de failles dimensionnelles entre notre monde et celui du chaos et se remplissait ainsi d'une énorme quantité de magie, tellement grande qu'aucun sorcier n'avait pu utiliser pour accroitre ses pouvoirs. Mais il existait un moyen de s'en servir, en disposant ces critaux tout autour d'une cible et en déclenchant le soir adequate, on pouvait créer un mur magique tout autour de la cible. Ce sort fonctionnait avec n'importe quel crital, mais avec ceux-là, le résultat serait la création d'un mur infranchissable, meme pour le doux.

Il suffirait donc à l'hastratrise de déposer les cristaux tout autour du palais du doux pour l'immobiliser et rendre impossible toute intrusion dans son plan.


Maitresse, maitresse, je viens de recevoir un lettre, votre homme vient de rentrer dans la capitale mais il est poursuivit par plusieurs hommes.

Il est normal que d'autres soit interressé par ces critaux.

Voulez-vous que je dépeche plusieurs de nos hommes pour l'escorter?

Non, je ne peux me permettre d'attirer l'attention, surtout pas maintenant, il va devoir se débrouiller seul et arriver jusqu'à moi par ses propres moyens. Espérons qu'il n'échouera pas...

Eolia était très rarement inquiète car ses plans étaient toujours parfait et elle détestait ce stress irrationnel et incontrolable mais ce soir là, elle devait bien admettre qu'il le submergeait, ces critaux devaient lui appartenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhandil
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 1148
Participation RP : 90
Inscription : 07/09/2008
Age : 23

MessageSujet: Re: [8] Des cristaux noirs viendront le désespoir   Ven 21 Nov - 12:35

Un sac de cristaux noirs... Elhandil avait fait tout ce chemin pour quelques cristaux. Mais pourquoi donc Dame Eolia en avait besoin, et pourquoi lui ?

Cela remonte il y a quelques jours dejà, il avait été interrompu lors d'une seance d'escrime par un messager qui portait "un message capital et qui ne pouvait attendre" venant de Madame Eolia. Il avait donc interrompu son combat, s'était changé puis était allé à la rencontre de ce messager si pressé. Le messager lui avait donc donner la missive contenant le message. Il la lut d'abord avec peu d'envie puis ses yeux s'écarterent et la lut avec plus d'attention. Après avoir terminé de la lire, il écriva la réponse qui devait l'emmenée sur un chemin dangereux et imprévisible.
Après que le messager fut partit, porteur de sa réponse, il convia ses conseillers et manda son chef d'armée.
Il leur expliqua qu'il partait pour une semaine, au maximum. La premiere réaction ne se fit pas attendre, ils étaient tous contre et commençerent à debattre pour le convaincre de rester. Après les avoir ramener à l'ordre ,il leur rappela qu'il était roi et eux ses sujets.
Il confia à ses conseillers le soin de l'économie et au chef d'armée la surveillance du royaume. Il demanda ensuite à celui-ci de ramener ses meilleurs soldats dans l'heure qui arrivait. Le colonel s'empressa d'aller chercher ses meilleurs hommes puis Elhandil prit la parole :


" Ecoutez-moi tous ! Demain, une heure avant le levée du soleil, je partirais pour les Failles Temporelles !
Je n'oblige personne à me suivre, mais sachez que j'aurais besoin d'aide. Alors qui veut venir ?

Plusieurs réponses fusèrent...
-Moi je suis près a vous suivre, Mon Seigneur !cria un soldat assez bien bati.
-Moi de même, Sir Elhandil ! dit un autre.
Tous sauf un voulaient venir. Elhandil les remercia tous puis les congedia en leur sommant d'être là, à l'entrée du château, une heure avant l'aube.
La nuit passa vite, Elhandil se reveilla, preparer ses affaires puis partit sellé un cheval. Apres quoi il alla au rendez-vous.
Tout le monde étaient deja là.
Il leur cria :

" Merci tous d'être ici avec moi, et maintenant, en avant !"
La troupe se mit en marche...

Une flèche le sorta de ses pensées. Il était poursuivi !! Par des hommes cagoulés qui semblaient avoir certaines idées assez morbides. Il pressa son cheval, serra son paqueteage pres de sa poitrine puis s'en alla au triple galop. Dans cette position, il ne pouvait utiliser son arc. Son arc...

La troupe avait atteint la moitié du periple quand elle fut attaquée par des trolls devenus fous. Le combat fut bref mais pas sans pertes : dix hommes sur trente étaient inapte à combattre, il les renvoya. Quelques heurs après, ils furent attaqués par des loups plus gros qu'un cheval. Ils étaient rapides, puissants et vifs. Mais une flêche penetra dans la tête du chef de meute, puis une autre dans les côtes d'un autre loup. Le restant partit sans demander son reste.
Après bien des kilomêtres parcourus, ila arrivèrent pres d'un pont qui semblait être fait en pierre. Il était fin, sinueux et peu sûr. Un de ses hommes alla dessus par megarde, puis perdit son equilibre à cause de l'armure. L'echo de son cri resonna pendant longtemps, tros longtemps. Un bruit mat presque infime leur appris qu'il avait trouvé le sol.
Une grimace parcouru le visage de ses hommes. Il descendit de cheval puis leur dit:

" Mes amis, je vais y aller seul, les dangers sont trop grands et j'ai besoin de vous, vos familles ont besoin de vous. Gardez le camp puis attendez mon retour"
Sur ce, il parta sans son cheval et après avoir oté sa cuirasse.

Un cri le ramena à la réalité, un homme avait surgit devant lui, il avait une énorme masse d'arme à la main, Elhandil ne pouvait pas paré le coup...
" Jierda !" cria-t-il.
Un bruit d'os cassé retentit puis un énorme hurlement qui finit en gargouillement.
Un homme en moins dans ses poursuivants... Tout ça pour des cristaux, les Cristaux Noirs...


Après avoir laissé ses hommes de l'autre coté, Elhandil partit dans cette region où l'on voyait le passé, le present et le futur defilé devant soi. Il ne voulait pas regarder. Il erra pendant une nuit et un jour avant de trouvé ce qu'il cherchait. Eclats sombres, cristaux noirs. Il les a trouvé ! Il s'extasia devant leur beauté puis les rangea dans un sac en repensant à sa mission..
Il commença alors le chemin du retour. Arrivé au pont, il regarda au loin et vit le camp !
Enfin ! Il allait amener ces pierres à la Dame puis retournerais dans son royaume.
Il passa le pont puis se dirigea vers le campement.
Quand il arriva, il ecouta le silence... Le silence ?? Aucun choc d'armure, aucun grincement et aucun discours. Le camp était vide, désesperement vide. Certaines tentes étaient eventrées. Il alla vers sa tente, au centre du campement et vit surgir un homme masqué, vêtu de noir. Il avait un poignard brillant d'une lueur malsaine. Au moment de touché Elhandil, celui-ci se decala d'un pouce juste pour que la lame le frolle puis lui donna un coup dans le plexus solaire. L'homme s'effondra en poussant un grognement. Elhandil partit donc à la recherche de ses armes. En cherchant, il vit des cadavres ouverts par des lames puis des blessures ayant surrement été causées par des armes empoisonées.
Il trouva ses armes cachés, ses hommes avaient suivi ses instructions. Son épée et son arc étaient dans ses mains, ainsi qu'une bourse d'or bien rempli.
Il partit donc la rage au ventre, la haine envers ceux qui avaient tué ses hommes et confrères.
Il arriva dans un royaume où il acheta un cheval, il fit une grimace quand il vit le prix...Après quoi, il s'en alla à la capitale des Terres Oubliées, Alérandir Daâh.
Après être arrivé à l'entrée qu'il fut prit en chasse par des hommes semblables à celui qu'il avait combattu.


Le cheval volait ! Elhandil tenait le sac avec vigueur et en même temps dirigeait son destrier. Il ne tiendrait certainement pas longtemps à cette allure. Il prit un ruelle à droite puis une à gauche, changeant toujours de direction pour egarer ses poursuivants.


Dernière édition par Elhandil le Sam 22 Nov - 20:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyandäran
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 700
Participation RP : 4
Inscription : 30/06/2008
Age : 24

MessageSujet: Re: [8] Des cristaux noirs viendront le désespoir   Sam 22 Nov - 18:40

La pénombre de la nuit était tombée, le ciel n’était qu’une couverture étoilée, seuls les millions de lueurs
accrochées dans l’obscurité du ciel créaient quelques vermisseaux de lumière dorée.


Un régiment composé de soldats, truands, musiciens, vaches, d’êtres en tous genres réunis par un barde. Un chantre aimant la fête, les femmes, et l‘herbe. Cet étrange groupe marchait en direction de l’étoile du soir, sa lueur éclairait les perles de transpiration roulantes sur les joues aux teints halés des hommes . Malgré leurs rudes journées tous souriaient, leur euphorie était due à une étrange symphonie, celle-ci envoûtait le troupeau de vaches tel une drogue. Le père de l’ensorcellement marchait en rythme avec ses doigts, grattant les six cordes de sa cithare, il avançait dans la noirceur de la nuit, un cône entre ses lèvres, la lueur des braises rougissantes permettait d’apercevoir son nez et sa bouche, tandis que ses yeux restaient enfouis dans l’ombre de sa capuche.
Un homme cria, une corde grinça, puis la fausse note de la partition sortit de la bouche d’un éclaireur.


- Des cavaliers en approche !

Malgré le peu de luminosité on pouvait apercevoir au loin, dans le sillage des montagnes un torrent de fumée grandissant à vue d’oeil, les responsables de cette déferlante de poussière: quelques cavaliers poursuivant une silhouette fuyante et paniquée.

Le seigneur rangea sa cithare, jeta son mégot et cria des ordres:

Un nombre incommensurable de flèches fusèrent sur les assaillants de l'être en déroute, telle une nuée de criquets sur un champ de maïs, Les premières lignes des intrépides cavaliers tombèrent comme des mouches, Les soldats encore vivant et beaucoup moins courageux rebroussèrent chemin et s’éclipsèrent au grand galop.

Le dirigeant de la troupe victorieuse, s’approcha du seigneur enfin en sûreté, ce n’était pas pour autant qu’il fut complètement rasséréné, l’adrénaline parcourant chaque parcelle de son corps le faisait trembler de la tête aux pieds.

Le sir Hyandäran pris la parole d’une voix sereine, également apaisante:

- Noble aventurier, que diriez vous de partager mon feu et mon foyer ? Ainsi nous ferions connaissance et vous pourriez m’expliquer les raisons de votre poursuite.


Dernière édition par Hyandäran le Ven 28 Nov - 0:14, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhandil
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 1148
Participation RP : 90
Inscription : 07/09/2008
Age : 23

MessageSujet: Re: [8] Des cristaux noirs viendront le désespoir   Sam 22 Nov - 19:11

Elhandil entendit des ordres jaillirent puis des cris retentirent, quand il se retourna il vit des nuées de flêches tombées sur ses assaillants jusqu'à ce qu'il n'en reste plus. Il descendit de cheval encore tremblant, cachant son sac et regarda la troupe qui l'avait sauvé, il vit un attroupement de personnes qui n'avaitent rien en commun. Puis il vit leur chef, barde d'après ses habits, une cithare en bandouillère. Il ne connaissait pas cet homme, pourtant celui-ci l'avait aidé et même sauvé d'une mort qui approchait à grand pas.
Le chef lui parla d'une voix claire et sereine ,qui était plus celle d'un guerrier que celle d'un menestrel:


" Noble aventurier, que diriez vous de partager mon feu et mon foyer ? Ainsi nous ferions connaissance et vous pourriez m’expliquer les raisons de votre poursuite."

Elhandil le regarda droit dans les yeux pour essayer de voir quelques traces de félonies, mais ne trouvant rien, il repondit :

"Je dirais volontiers, la nuit tombe. Mais cependant, une urgente affaire me doit de décliner votre offre. Je vais me reposer une heure puis je repartirait. J'en suis navré car vous m'avez l'air sympathique."

Il repondit en évitant soigneusement de mentionnez la raison de cette maudite poursuite.
Il alla attacher son cheval puis alla s'assoir tout près de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyandäran
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 700
Participation RP : 4
Inscription : 30/06/2008
Age : 24

MessageSujet: Re: [8] Des cristaux noirs viendront le désespoir   Lun 24 Nov - 21:05

L’homme encapuchonné, fit signe au nouvel arrivant de prendre position autour du cercle de pierres illuminé en son centre par la gracieuse danse des flammes. Puis il claqua des doigts, deux hommes sortirent de la pénombre, la brise du soir étant glaciale, une épaisse fumée que l’on aurait pu prendre pour un souffle dément sortant de leur bouche. Les deux hommes inspectèrent le jeune homme,deux sombres êtres lui tournèrent autour tels des faucons chassant un mulet, enfin ils acquiescèrent de la tête. Le barde s’adressa d’un air faussement désolé à son ôte.

- Simple mesure de précaution, comme vous avez pu le constater, de nos jours les temps ne sont plus sûrs.

Hyandäran désigna deux pierres parsemées de mousse, situées à quelques pieds de la source de chaleur.

- Assoyons nous, je pense que nous… heu, que vous avez maintes périples à me narrer. Si vous le voulez bien, commençons par l’histoire d’un homme pourchassé par de vaillants voleurs de grands chemins, qui prit de panique s’enfuit…

Le chantre esquissa un sourire narquois, percer les secrets sonnait comme passe temps favori à ses oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhandil
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 1148
Participation RP : 90
Inscription : 07/09/2008
Age : 23

MessageSujet: Re: [8] Des cristaux noirs viendront le désespoir   Mer 26 Nov - 13:32

Après que le "barde" eut dit à ses hommes de le fouiller; les Dieux soient béni, ils n'avaient remarqués le sac; Hyandäran lui parut moins sympathique... Il avait l'expression d'un homme se préparant à tirer les vers du nez d'un prisonnier. Ce n'était pas bon, pas bon du tout.
De plus, l'idée d'être entouré d'hommes armés ne lui plaisait pas tant que ça.
Néanmoins, refuser aurait attiré des suspicions supplémentaires...


-Assoyons nous, je pense que nous… heu, que vous avez maints périples à me narrer. Si vous le voulez bien, commençons par l’histoire d’un homme pourchassé par de vaillants voleurs de grands chemins, qui prit de panique s’enfuit…

Le chantre avait un sourire aux lèvres, ce qui n'était pas souvent bon signe..
Après qu'Elhandil et son pseudo compagnon se furent assis, le Sir commença à parler en espérant ne pas se fourvoyer:


- Comme je vous l'ais déjà dit, je ne pourrais rester longtemps... Cependant je vais répondre à votre question sous-entendue :
J'arrivais dans la cité d'Alérandir Daâh, à cheval, comme le ferais n'importe quel Seigneur... Malheureusement, je fus pris en chasse par ces bandits, attirés comme des vautours par l'or et mon cheval... Je fuyais, car à un contre vingt, les chances de survie sont plutôt mince.
Alors que je commençais à perdre espoir, vous et votre troupe êtes arrivés.
Vous m'avez certainement sauvée la vie, je vous en remercie.


Elhandil, après avoir fini son récit, alla desseller son destrier pour le laisser se reposer comme il se doit.
Après l'avoir attaché près d'une fontaine encore en service, il retourna s'asseoir auprès de Hyandäran.


- Je vais rester ici encore une bonne demi-heure, après quoi je partirais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyandäran
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 700
Participation RP : 4
Inscription : 30/06/2008
Age : 24

MessageSujet: Re: [8] Des cristaux noirs viendront le désespoir   Mer 26 Nov - 17:43

Le sir écouta longuement et attentivement l’homme qui se trouvait en face de lui, puis ses lèvres commencèrent à se courber, un rire étouffé se fit entendre, le barde ne pouvant plus se retenir, déchaîna la puissance de sa gorge, un rire hystérique et satyrique raisonna, puis fut repris par les parois de la montagne. Hyandarän sortit sa cithare, entonna une mélodie ayant un rythme rapide puis chantonna afin de rendre la question qu’il allait poser mélodieuse.

-Alors comme ça.. Tadadaa… deux douzaines de soldats s’intéressent à toi… Tadadadaa… pour un canasson que sûrement ils se partagerons et enfin une bourse qui ne contient pas un rond… Tadadonm

La tirade ironique finie, un sourire satisfait changea la position de la moustache du chanteur.
Les cordes grincèrent, le ménestrel se lova sur sa pierre immergée sous la mousse verdâtre Un cloporte passa par là, une main s’écrasa sur l’insecte insignifiant, cette même main amena la bouillie de cloporte à une paire de lèvres, le chantre mâcha son frugale repas et reprit la parole après avoir déglutit.


- Saches que pour moi, manger un cloporte n’est pas un geste insignifiant, les vagabonds fuyards qui se moquent de moi, je les dévore. Tu peux trembler insecte immonde car à partir de maintenant tu es en territoire ennemi.

Un sinistre claquement de doigts raisonna, les troupes du barde se mirent en place, elles entourèrent le jeune homme.

Avant de se retourner et laisser ses hommes faire leur travail il déclara solennellement:

-Remercie moi car je t’ai fait gagner trente précieuses minutes de ta petite vie insignifiante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhandil
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 1148
Participation RP : 90
Inscription : 07/09/2008
Age : 23

MessageSujet: Re: [8] Des cristaux noirs viendront le désespoir   Mer 26 Nov - 18:56

Les courtoisies et boniment étaient finis, l'hostilité régnait...
Le barde, après lui avoir semblé sympathique, était immonde.
Quand il avait porté l'insecte à sa bouche, Elhandil compris que s'en était fini des civilités. Il s'approcha donc petit à petit de son cheval puis quand Hyandäran eut donné l'ordre de l'attaquer, Elhandil murmura un sort, sa main vers le ciel. Une boule de feu énorme tomba au milieu des soldats et du barde. Profitant de la confusion, il coupa la corde de son cheval puis partit à cru sur son dos, il écrasa au passage un des hommes du fourbe. Il cria alors qu'il était loin :


- Sachez que je ne vous ais point menti, seulement je n'aime pas dire tout de moi ! J'espère vous revoir en de meilleurs termes...

Le son de sa voix était fortement atténué du fait de la distance, Elhandil accéléra de plus belle son cheval en lui murmurant :

-Cours, cours, mon ami... Notre vie en dépend !

Il se dirigea vers l’appartement de la Dame qui lui avait demandé le colis qui était dans ses bras…


Dernière édition par Elhandil le Sam 29 Nov - 23:13, édité 1 fois (Raison : Orthographe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyandäran
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 700
Participation RP : 4
Inscription : 30/06/2008
Age : 24

MessageSujet: Re: [8] Des cristaux noirs viendront le désespoir   Mar 2 Déc - 21:19

Devant la déferlante de chaleur et de flammes le teint du visage du sir passa de livide à cramoisi, quelques flammes gigotant tentaient vainement de rester allumées sur la moustache du barde.
Ce qui fut les bacchantes du ménestrel n’était plus qu’une bribe de lambeau désintégré malgré tout, quelques poils roussis restants réussirent à former un arc de cercle et le visage carbonisé du chantre fut de nouveau rayonnant.


Un homme ayant la plupart de ses frasques désintégrées interpella doucement le barde d’une main emplie de cloques puis d’une voie discrète demanda:

- Messire puis-je savoir la raison de votre bonne humeur en cette instant de désespoir ?

- Oui, bien sûr. La chasse risque d’être intéressante… Pour lui aucune ruelle ne serait saine, aucune route ne semblerait calme, aucun sommeil ne lui serait permit… Avant toute attaque physique il subira de nombreux troubles psychologiques…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhandil
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 1148
Participation RP : 90
Inscription : 07/09/2008
Age : 23

MessageSujet: Re: [8] Des cristaux noirs viendront le désespoir   Sam 6 Déc - 15:00

Après être parti en trombe, Elhandil se mit à marcher au trot, pour économiser son cheval. Bien lui en fut car il failli se faire happer par une faux gigantesque… Des hommes surgirent, certainement des soldats de Hyandaran… Le plus grand, qui semblait être le chef, lui cria :

-Halte là !! Nous avons reçu l’ordre de vous arrêter et nous n’hésiterons pas à vous blesser !!!

-Je ne m’arrêterais pas , surtout après avoir essayé de me tuer...Et si vous voulez un conseil, n’essayez pas… Votre femme doit vous attendre, allez donc la rejoindre car sinon, vous ne la reverrez jamais…

Le soldat paru réfléchir puis il dit :

-Un ordre est un ordre et je respecte les ordres… A l’attaque !!, cria-t-il à ses hommes.

Le Seigneur soupira et sortit son arc ; il ne leur laissa aucune chance, une flèche dans chaque cœur les fient taire à jamais. Il reprit son périple en ayant parfois la visite brève d’hommes armés, malgré cela et les petites blessures du a ces rencontres, il pouvait voir un bâtiment au loin… Etait-ce la demeure de la Dame ? Le bâtiment Hangratial ? Il s’y dirigea en priant les dieux de l’aider…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [8] Des cristaux noirs viendront le désespoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
[8] Des cristaux noirs viendront le désespoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Eldars noirs.
» Profils Elfes de la forets noirs, et tribus du harad
» Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin
» Les Colons Noirs
» Les Noirs interdits de bistrot à Pékin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aguératon - Les Royaumes Oubliés :: Jeu [RP] :: La Capitale - Alérandir Daäh :: La Cour du Doux-
Sauter vers: