AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [5] Nonnn, Nonnnnnnn! Argggggg! Et hop, une nouvelle créature.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
éorus
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 1165
Participation RP : 44
Inscription : 01/05/2008

MessageSujet: [5] Nonnn, Nonnnnnnn! Argggggg! Et hop, une nouvelle créature.   Mar 18 Nov - 23:32

La faible lumière qui éclairait le laboratoire souterain permettait d'éviter de faire ressortir les horreurs qui s'y passait. Situé sous la capitale, plus bas que les égouts et les catacombes, cet endroit de souffrance pour les cobayes serait bientot le départ d'une nouvelle armée de cauchemar pour l'hastratice. Il avait fallu détourner beaucoup d'argent pour obtenir des espèces rare et pour faire venir ces nombreux sorciers sans scrupule mais elle espérait bien que le résultat serai au rendez-vous.

Tout en marchant le long des différentes cages, Eolia se mit à parler apparemment toute seule.


Ces créatures semblent forte mais dénouées de véritables réflexions, serez-vous à meme d'obtenir les résultats escomptés à temps?

Eolia continua d'observer ces créatures plus grotesques les unes que les autres puis se déplaça vers les cages contenant les futurs cobayes.

Je vois que vous n'avez plus beaucoup de sujets, si vous en avez besoin n'hésitez pas à me contacter, vos recherches sont prioritaires à mes yeux.

Dame Eolia s'approcha du centre de la pièce et semblait atttendre une réponse quand une dame sorti de l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelis
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 436
Participation RP : 5
Inscription : 28/09/2008
Age : 25

MessageSujet: [5] Nonnn,Nonnnnnnn!Argggggg!Et hop, une nouvelle créature.   Jeu 20 Nov - 12:42

La pièce était lugubre, humide et manquant de lumière. Un vrai laboratoire secret. Plusieurs dizaines de cages étaient disposées les unes à côté des autres, contenant des cobayes expérimentaux. Aelis avait mis très longtemps à les accumuler, les sélectionnant attentivement selon une série de critères bien précis. Elle les chérissait comme un musicien chérit son instrument.

Aelis apparut de derrière une machine. Elle était vétue d’une grande blouse blanche dont les poches étaient pleines. On pu y apercevoir une fiole contenant un liquide violet suspect, une pince métallique et un vieux grimoire.

Elle réfléchit un long moment en regardant ses belles cages remplies, l’air distrait.


En effet, je ne possède que quelques cobayes et ,à mon grand désespoir d’ailleurs, encore aucun sujet humain. Mais si vous vous portez si gentillement volontaire je peut vous trouver, sans aucune peine, une cage à votre taille.
dit elle sur un ton presque effrayant

Attendant la réponse de la dame, elle sortit de sa poche son grimoire poussièreux et le posa sur sa table de travail. Elle l’ouvrit et tourna quelques pages.

Voyons voyons, je doit avoir cela quelque part ... marmonna t-elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
éorus
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 1165
Participation RP : 44
Inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Re: [5] Nonnn, Nonnnnnnn! Argggggg! Et hop, une nouvelle créature.   Jeu 20 Nov - 18:37

Cette femme était peut-etre encore plus folle que ne l'étais l'hastratrice éolia. Oser parler ainsi à celle qui lui avait permis de mettre en place toutes ces recherches et sans avoir peur de mourir, il fallait soit avoir du courage soit etre déconnecté de la réalité. Dame éolia songea plutot à la deuxième possibilité mais cela l'arrangeait, il fallait une personne comme elle pour mener à bien ces recherches sans etre dérangé par ce qu'on appelait la pitié. Rien que ce mot, pitié, faisait ressentir du dégout à l'hastratrice.

Hum, j'apprécie votre proposition mais il serait dommage qu'une personne de ma qualité finisse dans une de ces cages ne croyez-vous pas? Mais il vous suffit de faire vos demandes et je m'arrangerais pour trouver ce qu'il vous faut.

Eolia se détourna de dame Aelis et se rapprocha de la sortie.

J'espère que vous n'allez pas me décevoir avec vos recherches, j'ai besoin de créatures puissantes et obéissantes pour bientot alors dépechez-vous, qu'importe les moyens employés, il me faut des résultats probants pour bientot.

Dame Aelis ne faisant déjà plus attention elle, dame éolia décida de quitter les lieux sans plus de cérémonie. Finalement, elle n'aimait pas les personnes qui n'avaient pas peur de la mort, elles étaient bien plus difficiles à manipuler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelis
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 436
Participation RP : 5
Inscription : 28/09/2008
Age : 25

MessageSujet: [5] Nonnn,Nonnnnnnn!Argggggg!Et hop, une nouvelle créature.   Sam 22 Nov - 0:46

Dame Eolia lui paraissait bien stressée et tendue. Pourquoi avait elle si hâte d'obtenir des belles et puissantes créatures ? Voulait elle les utiliser à ses dépends ? L’éliminer une fois les résultats donnés ? Sa méchanceté n’était elle qu’une apparence qu’elle se donnait ? Beaucoup de questions se secouèrent dans la tête d'Aelis. Elle n'eue qu'une seule réponse pour l'instant : se méfier de cette dame si éxigeante.

Voyant Eolia partir, elle ne lui répondit rien tout de suite, se laissant du temps pour cerner ses projets machavieliques.
Ainsi quand elle fut seule, elle se mit à expérimenter, à l'abris des regards indiscrets. Le génie scientifique qu’elle était pouvait dès lors, apprécier pleinement le seul fait de manipuler quelques potions . Elle lut une page de son grimoire.


Pour obtenir une mutation génétique, prenez un humain affamé, injectez dans la veine jugulaire du sujet un mélange de sang humain pur et d’une fiole et demie de sang de dragon étoilé.

Elle alla dans un coin de son laboratoire, sortit d’une grande armoire plusieurs bocaux rougeâtres, et retourna vers son plan de travail. Elle manqua de s'entraver sur le chemin du retour à cause de quelques humains morts de faim dans leur cages, lui barrant le passage de leurs bras sales.

Fuchus personnages ! Pourquoi ressentez vous toujours le besoin de vous faire remarquer ? dit elle

Elle n’attendait de cette question aucune réponse évidemment. Ses humains étaient son entière propriété et malgrè qu’il faille les nourrir de temps à autres, elle tenait à eux énormément, car il lui fallu du temps et surtout beaucoup d’or pour tous les acquérir.
Etant arrivée saine et sauve à destination,elle pu enfin commencer de véritablement travailler. Elle dilua un peu de sang d’humain de l'un des bocaux dans un peu d'eau fraîche. Histoire de ne pas obtenir une concentration trop importante. Il fallait bien faire muter le système génétique des spécimens mais pas en le réduisant à néant suite à une trop forte quantité de produit.

Ceci fait, le sourire aux lèvres, elle saisit son autre bocal. Celui-ci était d’un rouge éclatant. Elle ne pouvait pas si méprendre, c’était du sang de dragon étoilé. D’une main sûre, elle mesura précisement la dose prescite, une fiole et demie. Pas plus pas moins. Elle aimait la perfection et n’hésita pas à ajuster la mesure pendant de longues minutes.
Elle versa exactement la quantité de produit voulue et agita un peu.

Quelques bulles se formèrent et le tout réagit.
Le mélange vira au bleu cyan et une forte odeur s’y en dégagea. Celle-ci était douce, agréable et relaxante. On crut dire un huile essentielle que livrent certains sorciers. Par cette odeur Aelis se sentait revivre. Elle lui rappelait quelques sensations perdues. Quelques moments agréables de son passé qu’elle avait écarté de sa vie lors de sa formation pratique. Le temps passa et la Dame se délecta longtemps de tous les plaisirs que pouvaient lui apporter de simples souvenirs d'enfance.

Repensant soudainement à son expérience, elle sortie de cet état si plaisant. Elle devait finir ce qu’elle avait commencé. Elle remplie alors une seringue en verre de mélange bleu et se dirigea vers un humain. Le premier a recevoir l’injonction suprême. Mais lequel choisir ? La scientifique les savait tous très affamés et donc potientiellement agressifs. Elle choisie donc une humaine posée et plutôt calme pour débuter, se disant que si elle s’attengrait pas la veine jugulaire du premier coup celle-ci ne riposterait que peu.
Elle crocheta le verrou de sa cage et l'ouvrit délicatement. Elle lui planta sa seringue très violemment. A cet instant précis on entendit un cri strident. Une douleur attroce, une torture. L'humain hurlait à la mort.

La porte du laboratoire s’ouvrit en grand et un vent froid glaça le sang d’Aelis. La dame si sévère était elle de retour ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erandil
Légende
avatar

Nombre de messages : 1605
Participation RP : 57
Inscription : 12/04/2008
Age : 25

MessageSujet: Re: [5] Nonnn, Nonnnnnnn! Argggggg! Et hop, une nouvelle créature.   Sam 22 Nov - 14:09

Depuis sa cage, la jeune cobaye était parcouru de violents spasmes. Elle regardait autour d'elle avec affolement, se posant diverse questions malgré le fait que son esprit était torturé par la douleur que lui infligeait ses membres. Comment être aussi cruelle ? Si l'enfer devait être un jour représenté, ce lieu n'en serait pas loin. Mais le plus abominable était sans doute cette femme qui se tenait devant la cage. L'expression du bonheur se lisait sur son visage, elle prenait un malin plaisir de cette situation barbare. Tout les cobayes autour d'elle reculait dès son approche, la terreur régnait en ce lieu obscur.

Une fois les spasmes finit, la jeune cobaye se releva avec peine en s'aidant des barreaux de sa cage. Un petit rayon de lumière l'illumina et on put enfin la distingué. Son corps n'avait plus rien à voir de sa condition humaine passée. Des écailles sombres et gluantes recouvraient toute la largeur de son corps, ses yeux injectés de sangs ressemblaient à ceux d'un serpent et son nez était désormais écrasé et ne laissait que deux petites fentes nécessaire à la respiration de cette "abomination" qui se tenait debout dans sa cage. Elle ne savait pas encore ce que l'injection lui avait infligé comme supplice, mais elle essaya néanmoins de parlé à la scientifique et dans un sifflement aiguë à peine audible elle balbutia :


Pou... Poouurrr... Pooouuurrrrquuuuoiiiii ? Qu'aiiis jeeee faiiiis pourrrr mériterrr ssssaaaaa ? Queee m'avezzzz vouus faiis ?

Une fois sa phrase terminé elle se rendit compte que sa voix n'avait plus rien à voir avec celle d'avant. Se doutant que quelque chose d'horrible lui était arrivée, elle leva lentement ses bras au niveau de ses yeux. Elle découvrit avec effroi ce qui venait de se passé pour elle. Son corps, sa voix, rien n'était comme avant. Le stress qu'engendra cette effroyable découverte fit reprendre les spasmes. Elle tomba au sol roulant par terre comme si la folie s'était emparé d'elle, de la bave commençait à coulé de sa bouche. Sentant sa fin venir, elle leva une dernière les yeux vers cette dame qui se tenait devant la cage et qui regardait ce spectacle sans rien faire.

Vouuussss... J'esperreeee que votreeee finnn arriverraaaa bientôoot ettt queee vouus payyeezzz pourrr cesss ...

Elle ne put finir sa phrase, la douleur l'en empêcha. La violence des spasmes redoubla et son dernier hurlement retentit dans les souterrains, glaçant le sang de ses semblables cobayes autour d'elle. Puis tout s'arrêta brusquement. La femme était là, inerte, sa respiration s'était stoppé et son cœur ne battait plus. Un petit filet de sang coula par les fentes de ses narines et par la bouche. La première expérience était un fiasco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelis
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 436
Participation RP : 5
Inscription : 28/09/2008
Age : 25

MessageSujet: Re: [5] Nonnn, Nonnnnnnn! Argggggg! Et hop, une nouvelle créature.   Ven 5 Déc - 20:49

La dame qui ne craignait pas la mort vit sa créature crier puis sombrer dans une mort douloureuse. Tout cela à cause de l’injection fatale. Elle entendit les dernières paroles de l’humaine. Celles-ci raisonnèrent un moment dans sa tête.
N’avait elle pas aidé cette pauvre créature inutile à trouver une fin proche ? N’était-ce donc pas une chance pour elle d’avoir trouvé un lieu de repos éternel, approprié à une humaine ? Mais en même temps c’était une mortelle de moins, donc de l’argent perdu. Dommage.

De son sourire mesquin, elle reflétait un tel mépris pour la mort d’une banale créature qu’on ne pouvait croire qu’elle possédait un cœur. Que ressentait-elle vraiment ?
Malgré l’échec de sa première tentative, la jeune scientifique décida de continuer l’expérience. N’ayant pas injecté tout le contenu de sa seringue dans le cou de l’humaine, elle mit cela de côté dans son armoire sombre. Elle se disait que cela pourrait bien lui servir, un de ces jours, à dissuader quelques mécréants de s’introduire dans son laboratoire.
Cherchant de longues minutes comment améliorer sa formule, elle consulta son grimoire. Elle lut des pages et des pages, épiant chacune des explications concernant les transformations biologiques, scrutant le moindre protocole. Après une longue lecture, elle posa enfin ses yeux sur une page. Son titre était : Quelques moyens de lutter contre les stigmates de la bonté humaine.


Et si je changeai le code biologique ainsi que l’âme de mes humains….Ils pourront alors également être mes disciples. Ils pourront alors me suivre dans mes expérimentations et proclamer à tous ma grandeur scientifique.

Elle dit cela avec une voix si terrifiante qu’aucun humain n’osa la contredire. Tout le monde savait que la colère de la dame était bien pire que celle d’une banale humaine. Il y eu un silence glacial dans la salle. Tous les regards étaient gelés sur la dame emparée du mal.
Pour mettre en œuvre ses plans elle lut attentivement l’expérience décrite. Elle réfléchit un court instant et partie en direction de sa réserve. Elle descendit au sous sol s’absentant quelques secondes le temps de chercher une ou deux seringues en plus.


Dernière édition par Aelis le Dim 7 Déc - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempora Silyae
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 619
Participation RP : 9
Inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: [5] Nonnn, Nonnnnnnn! Argggggg! Et hop, une nouvelle créature.   Sam 6 Déc - 16:04

Cette nuit, un habitant de la capitale ne trouvait point le sommeil. Il repensait à ces bruits étranges, si terrifiants, et si inquiétants.
C'était hier soir, il marchait tranquillement pour rentrer chez lui, où l'y attendait sa femme et ses enfants. Il avait emprunté un raccourci, que seul les habitants connaissaient.

Puis soudain, il avait entendu des cris, d'abominables cris. Cet homme s'était arrêté soudainement, tétanisé. Les cris, eux, s'étaient arrêtés, remplacés par des éclats de verre.
A ce moment là, il partit en courant, son instinct lui disant de fuir à tout prix. Depuis, cette scène le hantait, tel un esprit qui hante jour et nuit son assassin.
Un besoin impérieux lui demandait de se rendre de nouveau à cet endroit, en pleine nuit. Il se leva alors de son lit, regarda sa femme qui dormait profondément. Il s'habilla et descendit les escaliers sans bruit. Il ne prit pas le temps de laisser un message à sa famille, et sortit de sa maison, inconscient du danger qui l'attendait.
Il prit tout de même le temps de regarder la lune, si belle, puis reprit son chemin, comme obsédé par ce qui lui était arrivé .

Au bout d'un certain temps, il arriva à ledit raccourci. L'homme s'avança, déterminé. Dans cette ruelle, une seule porte était présente, aucune fenêtre, ni même de petite ouverture, rien. Juste une porte.
Willian s'avança en direction de celle-ci. Une fois devant, il s'arrêta, écoutant une voix féminine qui devait sans doute se trouver derrière cette entrée. Il frappa à la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelis
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 436
Participation RP : 5
Inscription : 28/09/2008
Age : 25

MessageSujet: Re: [5] Nonnn, Nonnnnnnn! Argggggg! Et hop, une nouvelle créature.   Mer 10 Déc - 23:52

Aelis remonta du sol-sol deux seringues à la main. Elle s’assit sur un tabouret devant sa paillasse, ouvra un bocal verdâtre et commença à suivre le protocole expérimental de son grimoire. Elle mélangea deux salives d’humains des forêts et fit bouillir le tout au dessus d’une bougie tout en remuant régulièrement.

Soudainement quelqu’un frappa à la porte. Un froid traversa le dos de la jeune scientifique, lui glaçant le sang. Qui peut bien frapper à la porte à cette heure tardive ? Etait-ce un de ses manants ayant un peu trop bu qui voulait un endroit où dormir ? Etait-ce cette dame si exigeante qui lui avait commandé des créatures puissantes ?
La scientifique prit une grande inspiration et s’approcha de la porte. Elle n’avait pas peur mais craignait juste qu’on vole ses recherches et qu’on enlève ses humains. Toute sa carrière serait alors détruite et sa destiné dépendait seulement des résultats qu’elle donnerait.
Elle se décida enfin à ouvrir après une grande inspiration.

Un homme était posté devant la porte, seul, dans la ruelle sombre. La lune ne l’éclairait que peu mais l’on pouvait deviner son air étonné et paralysé.


- Oui ?
dit elle d’une voix polie, l’air de rien.


L’homme paru surpris. Il ne s’attendait sûrement pas à rencontrer derrière la porte quelqu’un à cette heure de la nuit.

- J'ai entendu des bruits étranges. Je me suis simplement demandé si tout aller bien...
répondit-il d'une voix faussement rassurée

- Oh ! C’est donc pour cela ? Ce n’est rien. Juste une humaine un peu trop agitée...mais son sort est maintenant réglé. Elle ne méritait point de survivre de toute façon, elle était trop frêle. Vous savez c’est très plaisant de voir, durant ces expériences, que les plus forts physiquement l’emportent toujours sur les plus faibles.

Voyant qu’elle avait devant elle quelqu’un susceptible de lui servir de cobaye elle continua.

- Voulez vous, vous joindre à moi durant cette distraction fort amusante ?
dit elle avec un sourire charmeur

Attendant sa réponse, elle lui fit signe d’entrer et se rassit devant sa paillasse, surveillant des yeux son expérience au dessus de la bougie.


Dernière édition par Aelis le Lun 15 Déc - 11:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempora Silyae
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 619
Participation RP : 9
Inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: [5] Nonnn, Nonnnnnnn! Argggggg! Et hop, une nouvelle créature.   Jeu 11 Déc - 22:42

La porte s'ouvrit. Une petite femme s'avança jusqu'à lui, avec un sourire. Il remarqua d'ailleurs que c'était une elfe. On racontait que les elfes étaient toujours habités de mauvaises intentions...
Willian ne savait que dire, il ne s'attendait pas du tout à trouver une femme aussi belle derrière cette porte.


- Oui ? Demanda la dame.

Il resta là, sans rien faire pendant quelques secondes, puis il prit la parole, d'une voix qui se voulait posée et assurée :


- J'ai entendu des bruits étranges. Je me suis simplement demandé si tout aller bien...

La dame lui répondit, mais il ne compris pas vraiment ce qu'elle disait. Une humaine? Survivre? Expérience ?
Il recula d'un pas mais cette elfe l'invita à se joindre à elle.
Il voulait décliner l'offre, mais elle était si belle, et elle semblait si fragile...
Willian entra dans cet endroit, comme envoûté. Elle passa devant lui et s'assit en face de sa table de travail où se trouvait tout un tas de dossiers, de bocaux et de fioles dans un désordre anarchique.
Il regarda autour de lui. La pièce était sombre, on ne pouvait que deviner les objets alentours.
Quelque chose bougea, mais il était trop loin pour savoir ce que c'était.
Soudain, il entendit un grand bruit derrière lui et se retourna : c'était la dame qui avait fait claquer la porte. A présent, elle était en train de la verrouiller.
Le jeune homme déglutit, très mal-à-l'aise.


- Que faîtes vous?

Au fond de la pièce, là où il avait vu quelque chose bouger, il entendit un susurrement, très léger, très doux, mais qui exprimait une douleur. Une douleur, qui fit reculer Willian, jusqu'à ce qu'il trébuche sur un morceau de bois qui traînait par-là.
Le jeune homme se releva souplement, et fit face la dame, une peur l'avait désormais envahi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelis
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 436
Participation RP : 5
Inscription : 28/09/2008
Age : 25

MessageSujet: Re: [5] Nonnn, Nonnnnnnn! Argggggg! Et hop, une nouvelle créature.   Lun 15 Déc - 20:59

Le jeune homme était rentré. Elle ne savait comment ni pourquoi il s'était décidé à pénétrer dans ce laboratoire sombre et peu attrayant mais l'essentiel était là. Il sera désormais son prisonnier. Le piège pouvait se refermer sur lui. Elle ferma alors la porte à double tour d'un air satisfait et se retourna vers le nouvel arrivant.

- Qu'est ce que je fais ?
Dit-elle avant de rire aux éclats à la façon d'un tyran diabolique

Le visage de la dame avait changé. Ses traits étaient durs mais elle semblait toujours aussi belle. D'ailleurs beaucoup de gens se demandaient comment derrière une créature aussi belle pouvait se cacher un esprit aussi sournois.
- Allons, ne vous inquiétez pas, je suis sûre que n'allez pas beaucoup souffrir. Vous allez juste rester ici un peu plus longtemps que vous l’auriez souhaité.

Elle ouvrit d’une main habile une cage vide minuscule. C’était la cage située juste à côté de celle d’où venait les bruits étranges.

- Ceci sera votre petit chez-vous pour quelques temps. Je suis sûre que vous allez vous y plaire.

Elle lui fit signe d’entrer cette fois d’un regard vif et puissant suivi d'un geste agressif. L’homme apeuré n’hésita pas une seconde et fila se blottir dans le coin sans un mot. La dame ferma la cage comblée.
Soudain un bruit sourd résonna dans la pièce. La petite femme sursauta et retourna en un instant à sa paillasse. La marmite contenant sa préparation gisait au sol. Les sangs étaient mélés à la poussière. Il fallait tout recommencer.
La femme se retourna vers la cage énervée.


- Tout ça à cause de vous ! Vous allez me le payer !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempora Silyae
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 619
Participation RP : 9
Inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: [5] Nonnn, Nonnnnnnn! Argggggg! Et hop, une nouvelle créature.   Mar 16 Déc - 18:13

Il la regardait, totalement absorbé par sa prestance. Il ne pouvait se rendre compte qu'il venait de se faire prendre au piège par une femme aussi magnifique. Transporté par ses paroles, abrutit par cette femme, il la suivit et entra dans cette cage sans se poser aucune question, tel un mouton suivant aveuglément son berger.

Willian avait à peine la place de s'assoir dans cette prison, il resta là, les genoux collés contre sa poitrine, et regardait l'elfe.
Soudain, une explosion se fit ressentir, et des éclats de verre furent éparpillés partout dans la pièce.


- Tout ça à cause de vous ! Vous allez me le payez !!

Elle partie, agacée, ramasser les débris.
Le chuchotement reprit, celui-là même qui, quelques minutes plus tôt, avait surprit le jeune homme.
Ce dernier tourna la tête, et regarda intensément la cage qui était à sa gauche. Il en était sûr, ces bruits à glacer le sang provenait de cette boîte. Willian tenta de se concentrer sur son contenue, et non sur la dame, qui était occupée à injurier tout ce qui lui passait sous la main.
Le laboratoire - puisque s'en était un – était quasiment plongé dans l'obscurité. Avec déception, Willian tourna la tête et observa la dame.
Même énervée, elle était d'une terrifiante beauté. Envoûté, il ne remarqua pas la main passant entre les barreaux de la cage. Verdâtre et osseuse, elle s'approchait de lui par derrière.

Cette main l'agrippa subitement par l'épaule. Wilian poussa un cri et tenta de se dégager.
Il prit conscience que c'était la chose qui était à côté de lui, qui le tenait avec une force surhumaine.

Alertée par les bruits de lutte, Aelis se retourna et regarda le pauvre homme, impuissant.
Elle s'approcha et se mit face aux deux cages, avec un sourire.


- Je vois que tu viens de faire la connaissance de Forks ! Et bien, qu'attends-tu, dis lui bonjour !

Il l'a regardait, se demandant de qui elle parlait. La main resserra un peu plus son emprise.

Voyant qu'il hésitait, l'elfe soupira et alla allumer une bougie, qu'elle déposa devant la cage du jeune homme.
Ce qu'il vit était totalement insensé. Non, il devait rêver. Demain il se réveillerait, avec sa femme, ses enfants qui courraient dans la rue, en attendant l'heure du repas.

Devant lui, une créature apparemment humaine, était dans une cage minuscule, comme lui. Elle lâcha l'épaule de Willian et le regarda longuement. Une simple couverture rapiécée recouvrait son corps nu d'enfant. Ses cheveux gras et emmêlés cachaient la moitié de son visage, qui lui même était affreux, avec un teint blafard, les yeux enfoncés dans leurs orbites, des lèvres craquelées et bleutées.


- Qu'est ce que c'est que ça... murmura-t-il pour lui même.

La créature, heureuse d'avoir un compagnon, lui fit une grimace qui était censé représenter un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelis
Ecrivain
avatar

Nombre de messages : 436
Participation RP : 5
Inscription : 28/09/2008
Age : 25

MessageSujet: Re: [5] Nonnn, Nonnnnnnn! Argggggg! Et hop, une nouvelle créature.   Lun 29 Déc - 16:17

- Je vois que tu viens de faire la connaissance de Forks ! Et bien, qu'attends-tu, dis lui bonjour !

Un petit rire sarcastique se fit entendre dans le laboratoire sombre. L’elfe était satisfaite d’elle-même. Le jeune homme répondit d’un petit « Bonjour » intimidé.

Après avoir posée une bougie devant les deux cages, Aelis s’assit sur une petite chaise en bois, face à sa paillasse, observant du coin de l’œil les deux victimes de sa méchanceté. Elle vit se dessiner sur le visage du nouvel arrivant une haine profonde et une peur inouïe, ne pouvant que s'en rejouir. Les traits de la dame étaient fluides, mélants volonté et grâce. Personne ne savait comment la dame faisait pour contenir cette facette si aggressive d'elle même cachée.

Tout en continuant de surveiller ses deux proies, l’elfe prépara une seconde manipulation. Elle déposa deux fioles bleutées sur sa table dont une au dessus d’une flamme. Pour les relier entre elles, elle fixa un petit tube de verre crasseux et déposa quelques gouttes de lotion orangée dans l'une des fioles, agitant par petites intermitences.

Pendant tout le temps de l’ébullition elle observa attentivement le jeune homme. Il paraissait gêné de la présence de Forks à ses côtés. Ce n’était après tout qu’un jeune homme sans défense comme lui ; à la seule différence que lui avait déjà subit un long séjour ici. Le seul fait de rester un moment en ces lieux, aussi minime soit il, transforme tout être en créature maudite.

" Forks!! Je t’es déjà dit de ne pas effrayer dès leur arrivée les jeunes recrues ...plus tard tu pourra…"
lui dit elle en lui faisant un grand sourire mauvais

Willian était toujours assis, apeuré par la créature l’effleurant. La dame qui ne craignait pas la mort ouvrit violement la cage, le releva dans un élan brusque et l'attacha fermenent sur l’une des chaises en bois de l'entrée à l'aide de cordes rigides.

"Il ne faut pas avoir peur… "

Un petit sifflement perça. Aelis se retourna vers sa paillasse puis vers le jeune homme et lui sourit . La deuxième tentative pouvait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempora Silyae
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 619
Participation RP : 9
Inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: [5] Nonnn, Nonnnnnnn! Argggggg! Et hop, une nouvelle créature.   Mer 31 Déc - 20:37

Wilian regardait l’elfe, il était parfaitement lucide désormais. Et ce qu’il voyait, ce n’était plus une sublime elfe, mais un monstre.

Il l’observait, avec ses fioles aux mélanges douteux, soutenant toujours le regard de la petite femme, et essayant d’oublier l’humanoïde qui se trouvait à ses côtés.

Soudain, Aelis s’approcha du jeune homme, ouvrit sa prison et l’attacha à une chaise sans ménagement. Elle repartit ensuite, et prit une fiole, dont elle transvasa le contenue dans une petite éprouvette. Le liquide semblait orange, voir brunâtre.

Avec un léger sourire, l’elfe revint vers Wilian. Elle approcha le liquide de sa bouche, lentement, comme pour apprécier la douleur de son nouveau jouet. Le jeune homme se débattu avec toute la force qui lui restait.
Voyant qu’elle n’y arriverait pas, Aelis soupira. Elle partit chercher une seringue, l’essuya sur sa blouse et aspira une grande dose de produit.

Elle se positionna en face du cobaye, et sans même prévenir, elle injecta le liquide sur la cuisse du garçon, qui eût pour réaction de donner un coup de pied à la frêle scientifique, car elle avait oublié de lui les lier.
Mais malheureusement tout le produit avait été injecté.

Wilian regarda Aelis, qui était au sol, quelques mètres plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erandil
Légende
avatar

Nombre de messages : 1605
Participation RP : 57
Inscription : 12/04/2008
Age : 25

MessageSujet: Re: [5] Nonnn, Nonnnnnnn! Argggggg! Et hop, une nouvelle créature.   Dim 4 Jan - 15:37

Tapis dans l'ombre, les cobayes regardaient cet humain qui était rentré à la suite de l'elfe. C'est comme envouté qu'il rentra dans sa nouvelle maison : la cage. La scientifique une nouvelle fois s'était avancé seringue à la main. Chaque cobaye ici présent qu'il soit humain ou non se souvenait de la première expérience. Des sueurs froides coulaient le long de leurs dos en se remémorant cet instant.

Le premier cobaye était toujours là, entassé parmi les ordures. Sans doute le premier échec d'une longue série. Bref tout le monde ici était terrorisé rien qu'en pensant qu'un jour il serait le prochain. Cette femme en ces derniers instants de vie s'était fièrement relevé pour affronté la scientifique qui jouait avec la vie comme un marionnettiste le fait avec sa marionnette. Son corps n'était désormais plus qu'un lézard sur patte que celui d'une femme. Tout portait en croire que s'en était un en tout cas; des écailles recouvraient son corps, son nez était méconnaissable, seulement deux fentes et ses yeux, ses yeux n'avait plus rien d'humain, c'était le témoin de l'horreur de cette expérience : froid et acéré c'est ainsi qu'ils sont à présent. Sur son visage restait gravé la douleur passé mais aussi le sourire sur ses lèvres. Sourire née de la délivrance de sa condition atrocement crée et de la douleur qui l'avait envahie.

Mais cette femme, cette scientifique, elle allait à nouveau répéter son geste passé. Tout ce qui était entassé dans les cages commençait à s'agiter. Des grognements pour les bêtes, des piaillements ainsi que des cris étouffés par les mains des hommes qui tentaient tant bien que mal de retenir leur angoisse. C'est alors que la scientifique fut violemment repoussé par cet homme. Un soupir de soulagement, une certaine sérénité retrouvé parcourra la salle. Malheureusement la seringue était planté dans la cuisse de cet homme, son contenue était vide. L'angoisse reprenait son emprise chez les cobayes qui découvrait avec effrois les nouveaux symptômes de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [5] Nonnn, Nonnnnnnn! Argggggg! Et hop, une nouvelle créature.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[5] Nonnn, Nonnnnnnn! Argggggg! Et hop, une nouvelle créature.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aguératon - Les Royaumes Oubliés :: Jeu [RP] :: La Capitale - Alérandir Daäh :: La Cour du Doux-
Sauter vers: