AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 la maladie d'éolia...et la solution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
éorus
Grand orateur
avatar

Nombre de messages : 1165
Participation RP : 44
Inscription : 01/05/2008

MessageSujet: la maladie d'éolia...et la solution   Mer 29 Oct - 0:28

Une femme mince et discrète affublée d'une cape noire se dirigeait d'un pas prononcé vers cet antre situé dans un lieu reculé de la capitale. Cet endroit meme était également rarement visité par la garde, trop de vagabonds, de mendiants et de crève la faim pour vouloir y mettre de l'ordre. Mais en ce lieu de débauche et d'arnarchie, une maisonnette était intacte et soigneusement évitée par la population. Cette habitation servait de lieu de repos à l'un des derniers sorciers connaissant les arts obscurs de la magie noire. La rencontre entre cette femme et cet homme allait etre le préambule d'une nouvelle catastrophe.

Entrez ma dame, je vous attendais, veuillez prendre un siège.

Merci bien, le voyage fut éprouvant pour ma personne.

Dame éolia semblai vraiment extenuée, pourtant cette petite marche n'aurait pas du avoir d'effet sur son physique en tatn normal.

Que puis-je faire pour vous? Comment mes talents pourraient-ils servir une dame de votre statut? Avez-vous une personne à assassiner?

Pffff, s'il s'agissait d'un simple meurtre, je ne serais pas venu vous voir. Non ce qui m'amène est bien plus complexe et demande vos connaissances. Depuis bientot 2 mois, une maladie me ronge et aucun des plus grands guérisseurs de ce monde n'a pu y faire quoi que ce soit.

Et quel est donc cette maladie?

C'est justement l'un des motifs de ma visite, j'aimerai que vous l'identifiez, regardez!

Eolia retroussa la manche de sa cape et montra son bras au viel homme. des taches noires tapissait son avant bras. Cela ne semblait pas douloureux à première vue mais ce mal avalait progressivement toutes les forces de l'hastratrice.
Le sorcier analysa pendant plusieurs minutes ce bras infecté puis se mit à réfléchir pendant un bon quart d'heure en cherchant un livre. Eolia le laissa faire. Puis un son se fit entendre.


Ah, ca y est,voilà ce que je cherchais. Ma chère dame, vous m'aviez caché que vous ne veniez pas de ce plan à l'origine.

Effectivement, d'ou croyez vous que me vient ma magie! Je n'était sensé que faire un court passage dans votre monde mais il semblerait qu'un probème soit survenu car aucun passage n'a été ouvert pour mon retour. Ma maladie viendrait-elle de là?

Ma dame, vous avez vu juste, votre maladie vient exactement de là! Votre corps est à l'agonie, il n'a pas pu se regénérer. Vous avez besoin d'un passage dans votre plan pour que la maladie disparaisse et que votre corps se revitalise.

Alors dites moi comment je peux ouvrir un passage à partir de votre plan.

Il y a effectivement un moyen mais il risque de ne pas vous plaire.

Allez-y, on verra bien, et puis c'est pas comme si j'avais vraiment le choix.

Il va falloir effectuer un rituel stricte en plusieurs étapes mais sachez que vous allez devoir sacrifier un grand nombre de personne.

Arretez de tourner autour du pot et expliquez-moi.

Alors tout d'abord, vous allez devoir former un pentacle imaginaire dans lequel va devoir etre inclus plusieurs milliers de personnes.

De quoi?

Laissez moi finir. Pour représenter les points du pentacle, vous devrez tuer exactement 10 personnes suivant le rite que voici, rite qui variera pour chaque points. Ensuite, vous devrez tuer 50 personnes au centre de ce pentacle. Il ne vous restera alors plus qu'à prononcer la formule magique de fusion des mondes et vous téléporterez la zone entière du pentacle dans votre plan pendant environ 10 mn,cela devrait suffir à vous regénérer.

J'ai compris le gros du sortilège mais pourquoi avoir besoin de milliers de personnes dans le pentacle?

La raison est simple, c'est pour limiter le nombre de mort. Voyez-vous, le rite que je vous aie décris est le rite demandant le minimum de mort. Pour transporter la zone ciblé dans votre plan vous avez besoin d'une énergie colossale et cette énergie sera prélevée chez chaque individu les plongeant dans un sommeil très lourd. Plus il y aura de personnes dans la pentacle, plus il y aura de chance que le sort fonctionne.

J'ai bien compris le sortilège maisune dernière chose, croyez-vous que je puisse activer ce sort sur, disons, la capitale?

Une expression horrifiée apparue sur le visage du sorcier.

Vous comptez jeter ce sort sur la capitale? Mais vous etes folle, si vous cryez que je vous laisser faire une telle folie. Je vais de ce pas argggggggg

Le sorcier baissa ses yeux et vit un bout de métal sortir de son ventre. La douleur irradiait dans tout son corps et étonnament laissait place à un sentimen de soulagement. Tiens, se dit l'homme, me voilà allongé. Puis ses yeux se fermèrent...à jamais.

Tu ne préviendra personne et moi je sais ce qu'i me reste à faire pour survivre. Il va vite me falloir controler cette citée avant de pouvoir lancer ma folie sur cette ville.

Eolia quitta la dernière demeure du sorcier pour se diriger vers sa villa. Elle avait encore beaucoup de travail pour continuer à vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griffon
Légende
avatar

Nombre de messages : 1604
Participation RP : 94
Inscription : 12/04/2008
Age : 28

MessageSujet: Re: la maladie d'éolia...et la solution   Mar 25 Nov - 1:29

Clac clac clac!

Les gardes claquaient des talons tout en arpentant les pavés d'une zone reculé de la capitale, une zone qui jusqu'alors n'était pas surveillé par la garde hangratiale car trop de vagabonds et de mendiants, on y retrouvait aussi de nombreuses filles de joie, c'était en quelques sorte les bas fonds de la capitale. Mais cela allait changer, le chef de la garde prenait des mesures pour assurer la sécurité de la population, et toutes les rues étaient surveillées, le couvre feu avait été imposé.

La garde arpentait donc les rues de ses bafonds, la populace reculait pour les laisser passer, ils étaient étonnés de les voir ici. Certains se risquèrent à lancer des insultes, d'autre jetèrent des pommes pourries sur les gardes, mais ils furent emporter en prison pour une journée, le temps de les calmer, après tout, la garde était la pour assurer leur sécurité. Il s'arrêtèrent devant une maison qui semblait abandonnée depuis plusieurs jours. Un des garde héla un passant pour lui demander qui habitait ici.

"Bah c'est l'aut'sorcier la, savez, le magicien noir!"

Un magicien noir? Il restait peut de sorciers connaissant les arts obscurs de la magie noire. Et généralement, leur maison était propre. Ils frappèrent à la porte. Rien, il réessayèrent, toujours rien.

"Enfoncez moi cette porte!"

Ordonna le chef de patrouille.

Les gardes prirent un rondin de bois et commencèrent à enfoncer la porte.

CRAAAAAAC!

Elle céda. Aussitôt, une odeur nauséabonde parvient aux nez des gardes, ils entrèrent dans l'antre et découvrirent le corps sans vie d'un vieil homme, les vers commençaient leur travail...

_________________

.......... ~~L'ombre que je suis n'est que le reflet de l'être que j'étais~~
.................~~Ancien Intendant des Royaumes Oubliés~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griffon
Légende
avatar

Nombre de messages : 1604
Participation RP : 94
Inscription : 12/04/2008
Age : 28

MessageSujet: Re: la maladie d'éolia...et la solution   Jeu 27 Nov - 2:57

C'est avec dégoût que la garde entra dans l'antre du sorcier. L'odeur y était insupportable, la vue des vers qui s'agitait sur et dans le corps du magiciens était vomissant. Les deux gardes les plus téméraires s'approchèrent du corps et l'examinèrent.

"Une plaie... Il a été poignardé."

Il n y avait pas de spécialiste dans la garde pour examiner le corps en profondeur. Dix gardes restèrent aux abords de la maisons tandis que d'autres s'en allèrent chercher Griffon. Celui-ci devait être dans son bureau en train de préparer on ne sait quel plan de défense pour la ville.

Quelques minutes plus tard, dans le poste de garde. Griffon était en train de disposer des pions sur un gigantesque plan de la cité quand...

Toc, toc, toc!

"Entrez!"

Un soldat entra dans le bureau de Griffon, il était encore sous le choc de ce qu'il venait de voir. Il se mit au garde à vous et se présenta.

"Soldat Ryan, 13ème compagnie, deuxième section, à vos ordre!"

Griffon lui esquissa un sourire et lui répondit.

"Repos! Que veux-tu?"

Le soldat prit sa respiration et lui tint.

"Nous avons retrouvés le corps d'un sorcier mort dans les bas fonds d'Alérandir Dâah."

Griffon répondit en soufflant.

"Encore..."

Il se tût quelques secondes pour réfléchir.

"De quoi est-il mort?"

"Il a été poignardé. Devons nous le faire autopsier?"

"Oui, allez chercher notre médecin, je veux un rapport demain matin. Rompez!"

Griffon retourna sur sa carte et le soldat quitta la salle. Un autre entra à sa place.

"Sir Griffon?"

"Quoi encore?!"

"Mission denrée réussie!"

"C'est bien rompez!"

"Hop!"

Griffon s'affala sur sa chaise.

_________________

.......... ~~L'ombre que je suis n'est que le reflet de l'être que j'étais~~
.................~~Ancien Intendant des Royaumes Oubliés~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griffon
Légende
avatar

Nombre de messages : 1604
Participation RP : 94
Inscription : 12/04/2008
Age : 28

MessageSujet: Re: la maladie d'éolia...et la solution   Dim 21 Déc - 1:43

Griffon avait rendez-vous avec un chirurgien renommé de la capitale, un savant fou du nom de Hayn Schtein, il était réputé pour ses nombreuses découvertes sur l'anatomie. Il arriva donc à l'institue Passt'heur escorté par une dizaine de gardes. Il frappa trois fois. Ce ne fut pas le docteur qui vient l'accueillir, mais une charmante demoiselle qui semblait être sa secrétaire. Une charmante demoiselle aux formes généreuse. Elle accueilli Griffon avec un grand sourire et les fit entrer dans le bâtiment. Le hall était spacieux, trois grands bancs étaient contre les murs, les soldats s'assirent dessus pendant que la secrétaire emmena Griffon à l'étage pour aller dans le bureau du docteur, un de ses garde se risqua.

"Amusez-vous bien mon général, mais allez-y doucement!"

Le teint de la secrétaire devient cramoisi et Griffon lança un regard noir à ses hommes. Puis ils arrivèrent au bureau.

"Asseyez vous Général, je vais chercher le docteur."

Puis elle quitta la pièce. Le silence s'installa dans la pièce pendant au moins cinq minutes, cinq minutes pendant lesquelles Griffon en profita pour examiner les différents ouvrages qui étaient alignés sur les étagères, les diplômes encadrés au mur, et un étrange squelette qui était sous une cloche en verre. Un squelette d'humain à quelques différences notables... Les os étaient plus gros, mieux dessinés. Ce ne pouvait pas être...

"C'est un mutant en effet!"

Griffon sursauta, il était tellement aspiré par le squelette qu'il n'avait même pas entendue l'arrivé du docteur. Il se lava et lui dit froidement.

"Salut Schtein!"

"Bonjour général, voila longtemps que je ne t'ai pas vus... J'aimerais pourtant pouvoir t'examiner de plus prêt... Ton ami n'est pas très causant!"

"Viens en au fait savant!"

"Euh oui... Très bien. Alors ton cadavre a été poignardé par derrière et c'est ainsi qu'il est mort, c'est la seule cause!"

Griffon se leva et se dirigea vers la sortie.

"Très bien au revoir Schtein."

"Au revoir... Et repasses quand tu veux, c'est toujours un plaisir!"

La porte claqua. Griffon détestait les scientifiques...

_________________

.......... ~~L'ombre que je suis n'est que le reflet de l'être que j'étais~~
.................~~Ancien Intendant des Royaumes Oubliés~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griffon
Légende
avatar

Nombre de messages : 1604
Participation RP : 94
Inscription : 12/04/2008
Age : 28

MessageSujet: Re: la maladie d'éolia...et la solution   Dim 21 Déc - 19:56

Griffon quitta donc l'institue Passt'heur accompagné de son escorte, il donna quelques consignes quant à la formation et l'attitude à adopter puis ils se dirigèrent vers les quartiers pauvres de la capitale. La frontière était net entre la haute et la basse population d'Alérandir Daâh, il n'y avait pas beaucoup d'accès aux bas fonds, le principal, l'escalier qui menait aux égouts... De la, le chemin continuait jusqu'à la place force de cette Alérandir pauvre. Les passants s'écartèrent au passage de la garde.

Griffon se rendit donc à la maison du défunt sorcier. Deux nécromanciens l'attendaient... Enveloppés dans leur robe noire, ils ne laissèrent rien paraitre de leur visage. L'un s'approcha de Griffon et lui tendit la main.

"Général."

Sa voix siffla...

"Bonjour, alors comment ça ce présente?"

Griffon était toujours très direct en affaire.

"Nous pouvons faire parler les esprits cette pièce est par contre pleine d'interférences, les paroles ne seront donc que très approximatives..."

"Soit, de toute façon, je ne m'attends pas à quelques chose d'extraordinaire. Alors allons-y! Après vous."

Il montra la porte d'entré. Les deux nécromanciens s'avancèrent, les gardes à leur suite, une fois que Griffon fut entré, les deux hommes bloquèrent le passage.

"Pas plus d'un spectateur..."

Ils voulurent insister, ce fut Griffon qui prit la parole.

"Faites ce qu'il vous dit, attendez moi dehors"

Le nécromancien s'adressa ensuite à Griffon.

"Laissez votre glaive en argent et votre médaillon dehors..."

"Général vous n'allez pas les écouter!"

"Il suffit!"

Griffon ôta son médaillon et dégaina son glaive, il le tendit au soldat le plus proche de la sortie.

"Ne touche pas la lame... Tu te trancherais le doigt, veillez sur ce médaillon comme vous veillez sur ma vie!"

Et la porte se referma. Les nécromanciens se mirent en place.

"Restez en retrait général!"

Une teinte verte émana dans la pièce, les nécromanciens bougèrent muettement les lèvres, des éclairent jaillirent de la paume de leurs mains et s'entrechoquèrent. Des voix s'élevèrent, une voix féminine tout d'abor.

...agissait...simple...Non ce qui m'amène est bien...demande vos connaissances...deux mois, une maladie...guérisseurs de ce monde n'a pu...
Puis la voix d'un homme.

Et...maladie?

Ils echangèrent un petit moment puis...

Laissez...les points du pentacle,...tuer...10 personnes...50...centre de ce pentacle....prononcer la formule...du pentacle dans votre plan pendant...10 mn...regénérer.

J'ai...mais pourquoi...milliers de personnes...pentacle?

...limiter...mort....minimum de mort...besoin d'une énergie colossale...prélevée chez chaque individu...lus il y aura de personnes dans la pentacle...fonctionne.

J'ai bien compris...dernière chose...la capitale?

Vous comptez...capitale?...folle...laisser faire...argggggggg...

... Plus rien...

_________________

.......... ~~L'ombre que je suis n'est que le reflet de l'être que j'étais~~
.................~~Ancien Intendant des Royaumes Oubliés~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la maladie d'éolia...et la solution   

Revenir en haut Aller en bas
 
la maladie d'éolia...et la solution
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» Les maux qui ravagent Haiti: A la recherche d'une solution ou d'un remede
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Renverser le gouv haitien n'est pas une solution aux problèmes d'Haiti !
» Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aguératon - Les Royaumes Oubliés :: Jeu [RP] :: La Capitale - Alérandir Daäh :: La Cour du Doux-
Sauter vers: